30/11 13:13

EN DIRECT - Coronavirus: Le laboratoire Moderna annonce qu'il va déposer aujourd'hui des demandes d'autorisation de son vaccin en Europe et aux Etats-Unis

13h12: La société américaine Moderna a annoncé qu'elle déposerait lundi des demandes d'autorisations conditionnelles de son vaccin contre le Covid-19 aux Etats-Unis et en Europe, après que des résultats complets ont confirmé une haute efficacité estimée à 94,1%.

Deux semaines après avoir annoncé une efficacité de 94,5% sur la base de résultats préliminaires, Moderna a rapporté que sur 196 participants à son grand essai clinique tombés malades du Covid-19, 185 étaient dans le groupe placebo et 11 dans le groupe vacciné, soit une efficacité calculée de 94,1%. Aucune forme grave de la maladie n'est apparue parmi le groupe de participants vaccinés.

09h40: Les personnes âgées résidant en Ehpad doivent être vaccinées en priorité « à l’arrivée des toutes premières doses » de vaccin contre le Covid-19, estime lundi la Haute autorité de santé (HAS), « compte tenu du nombre limité de doses qui seront disponibles au démarrage de la campagne de vaccination ».

Pour cette future campagne, l’autorité sanitaire définit « cinq phases progressives » avec une ligne directrice: « protéger en priorité les plus vulnérables et ceux qui s’en occupent », a expliqué sa présidente Dominique Le Guludec au cours d’un point presse en ligne.

En plus de résidents des Ehpad (« de l’ordre de 750.000 personnes visées »), sont également concernés, par la première phase de vaccination, les salariés de ces établissements « qui présentent eux-mêmes un risque de forme grave (professionnels de plus de 65 ans et/ou avec comorbidité(s)) », soit 90.000 à 100.000 personnes, précise la HAS.

Ces recommandations « seront à actualiser et à adapter en fonction des données sur chaque vaccin, de leur disponibilité effective et des tensions éventuelles sur l’approvisionnement ».

La deuxième phase devrait concerner l’ensemble des personnes âgées, en commençant par « les personnes ayant plus de 75 ans, puis les personnes de 65 à 74 ans ayant une comorbidité, puis les autres personnes de 65-74 ans », ainsi que les « professionnels du secteur de la santé, du médico-social et du transport sanitaire, en priorisant les professionnels âgés de plus de 50 ans » ou présentant un facteur de risque de forme grave.

Dans une troisième phase, suivraient « l’ensemble des personnes de plus de 50 ans ou de moins de 50 ans mais à risque de forme grave du fait de leurs comorbidités » ainsi que « l’ensemble des professionnels du secteur de la santé et du médico-social » et les « professionnels issus des secteurs indispensables au fonctionnement du pays » (sécurité ou éducation par exemple).

La HAS recommande d’élargir dans un quatrième temps aux « professionnels dont l’environnement de travail favorise une infection (contacts réguliers du public, milieu clos...) » et aux « personnes vulnérables ou précaires ayant un pronostic moins favorable en cas d’infection par la Covid-19 (résident en hôpital psychiatrique, sans domicile fixe, détenus...) ».

Enfin, dans une cinquième et dernière phase, « sous réserve que les allocations de doses vaccinales auront été suffisantes pour vacciner chacune des populations prioritaires, la vaccination des personnes de plus de 18 ans et sans comorbidité pourrait alors être initiée ».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PhilRAI
30/novembre/2020 - 16h46
stbx00 a écrit :

Et ce serait quoi l'intérêt de faire ça ? La vaccination fait partie de l'arsenal médical depuis des décennies. Et n'en déplaise à tous les antivac, les vaccins ça marche ! Ce qui est dingue c'est que ce sont les mêmes qui validaient la méthode Raoult (de ne pas faire d'études sur le la chloroquine devant l'urgence de soigner) qui sont maintenant contre les vaccins proposés sous prétexte qu'on n'a pas de recul suffisant pour être certain, non pas que ça marche, mais les que les effets secondaires ne seront pas trop importants. 

Contradictoire je trouve... Ah moins que ça ne soit seulement pour avoir l'impression de ne pas "être un mouton" à la solde du gouvernement...

L'intérêt ? démontrer qu'ils croient eux-mêmes en ce vaccin, ce que je doute fortement !  On ne parle pas des vaccins en général mais de celui contre la covid avec une technologie nouvelle non testée.

Vous ne voyez pas la différence entre un vaccin nouveau jamais testé et un médicament qui existe depuis des dizaines d'années, pris quotidiennement par des millions de personnes sans aucun problème ? Qui a déjà été utilisé dans le passé contre des maladies respiratoires ? La question est juste de savoir si ce médicament est efficace pour la covid. Pas besoin d'étude, on le prend et on constate les résultats. Au pire ça ne fait rien. C'est ce qu'a fait Raoult, résultats : Son taux de décès parmi les malades avérés est de 0,5% actuellement, 2,3% pour la France entière (19% en avril contre 0,6% pour Raoult) ! A noter que la baisse France entière est dûe  à l'introduction des positifs PCR, avec un grand nombre de faux positifs et de gens non malades. Raoult ne s'occupe que des gens vraiment malades. Et Raoult n'est pas le seul à faire ce constat.

Portrait de stbx00
30/novembre/2020 - 13h28
PhilRAI a écrit :

Non, il faut d'abord vacciner ceux qui préconisent le vaccin, et tous les politiques au pouvoir. Avec vérification par huissier parce que ces gens n'ont aucune crédibilité.

Et ce serait quoi l'intérêt de faire ça ? La vaccination fait partie de l'arsenal médical depuis des décennies. Et n'en déplaise à tous les antivac, les vaccins ça marche ! Ce qui est dingue c'est que ce sont les mêmes qui validaient la méthode Raoult (de ne pas faire d'études sur le la chloroquine devant l'urgence de soigner) qui sont maintenant contre les vaccins proposés sous prétexte qu'on n'a pas de recul suffisant pour être certain, non pas que ça marche, mais les que les effets secondaires ne seront pas trop importants. 

Contradictoire je trouve... Ah moins que ça ne soit seulement pour avoir l'impression de ne pas "être un mouton" à la solde du gouvernement...

Portrait de stbx00
30/novembre/2020 - 13h23
Beleg a écrit :

les pauvres vont servir de cobayes !!! c'est honteux

C'est ce que vous avez compris de l'article ? Il ne faut pas lire que la fin...

Portrait de Beleg
30/novembre/2020 - 10h20

les pauvres vont servir de cobayes !!! c'est honteux

Portrait de PhilRAI
30/novembre/2020 - 09h53

Non, il faut d'abord vacciner ceux qui préconisent le vaccin, et tous les politiques au pouvoir. Avec vérification par huissier parce que ces gens n'ont aucune crédibilité.