28/11 10:31

La famille de l’ancien ailier du Stade Français et de l’équipe de France de rugby, Christophe Dominici, demande aux médias de ne plus parler de "suicide"

L’ancien ailier du Stade Français et de l’équipe de France de rugby, Christophe Dominici est décédé mardi à l’âge de 48 ans. La famille du joueur passé a pris la parole via un communiqué pour demander aux médias de ne plus évoquer la thèse du suicide dans les différents articles qui lui sont consacrés.

La famille du joueur écrit dans son communiqué : "Pour vous, c’était une idole. Grâce à sa force, sa fougue, son humilité et son charisme. Pour d’autres, il était un ami exceptionnel, disponible, affable et pétillant […] Pour nous, sa famille, il incarnait notamment le courage et l’abnégation. Rien ne l’arrêtait. Il se sacrifiait comme il le faisait jadis pour les membres de son équipe. Hâtivement, certaines affirmations aux termes desquelles Christophe aurait mis sciemment fin à ses jours ont été relayées dans les médias ; affirmations dont la famille entend se préserver. Cette thèse – particulièrement aisée – n’est pas avérée, et ne peut, en l’état, être accréditée. La famille prie donc ceux qui seraient amenés à commenter les circonstances de son décès de bien vouloir respecter sa mémoire et notre espérance."

Selon l’Équipe, les enquêteurs ont auditionné deux témoins hier. Ils ont désormais acquis une certitude : Christophe Dominici était bien seul au moment de sa chute. Il était monté sur une rampe en béton surplombant le Domaine national de Saint-Cloud.

Très vite, la thèse du suicide a été privilégiée, d'autant que l'ancienne star du XV de France et du Stade Français avait traversé des épisodes très douloureux dans sa jeunesse et qu'il était en proie parfois à une dépression plutôt sévère, qui avait occasionné son hospitalisation en 2000.

Les témoignages  jettent pourtant le trouble sur les causes exactes de ce décès. Un cycliste l'a vu marcher le long d'une voie en pente et surélevée, puis basculer dans le vide et faire une chute d'une dizaine de mètres. Or, il affirme qu'il n'a pas enjambé les parapets en béton qui bordaient le lieu. Il serait tombé "de toute sa hauteur", ce qui ne collerait pas  avec un geste volontaire ou intentionnel. L'enquête se poursuit.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Babaschool
1/décembre/2020 - 11h46

ils ne veulent pas que sa mort soit classée suicide certainement parce qu’il avait souscris à des assurances vie. Si le suicide était avéré, ses ayant droit ne toucheraient rien.

Portrait de Bourricot
29/novembre/2020 - 11h02

OK il ne s'est pas suicidé, mais quelle idée de se ballader sur une rampe en béton au bord du vide  !! ne pensez vous pas ? smiley