27/11/2020 13:03

Quand un restaurateur engueule en direct sur le plateau de "Morandini Live" la députée Claire O'Petit: "Je ne veux pas de vos aides, je veux juste travailler!" - VIDEO

Ce matin, Jean-Marc Morandini proposait dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People de revenir sur les annonces faites hier par le Premier ministre Jean Castex pour alléger le confinement. Sur le plateau, un échange tendu a eu lieu entre Joël Alric, gérant des établissements "Le plomb du Cantal" à Paris, et la députée LREM Claire O'Petit.

"Je ne comprends pas le gouvernement. Avec 100.000 euros par mois, je ne fais rien. J'ai perdu 1,2 million d'euros. Moi, ça ne va pas le faire. C'est terminé. Je veux bien croire qu'il y a une crise sanitaire mais là c'est n'importe quoi. Il faut arrêter ça !", a débuté le restaurateur qui annonce que "si le gouvernement ne fait pas quelque chose au 1er décembre, [il] dépose le bilan de [ses] entreprises".

La députée a ensuite voulu connaitre la situation de ses sociétés. "A partir du moment où vous avez cinq sociétés différentes, les sociétés peuvent avoir 100.000 euros chacune, tout dépend de leurs chiffres d'affaires de l'année dernière", a expliqué la députée.

"Je ne veux rien de l'Etat. Je veux travailler. On n'est pas des assassins, on doit revivre ! Vous allez pas me dire qu'au mois de février ça ne va pas recommencer ? Mais arrêtez. Arrêtez !", a rétorqué, en colère, Joël Alric. Et d'ajouter : "Les stations de ski : en Espagne, en Italie, c'est ouvert ; nous, on est Français et on est fermé comme des cons. Elle est où l'Europe ? Elle est où l'Europe ?".

"Qu'est-ce qu'on voyait il y a quinze jours ? Les gens qui mourraient dans les toilettes, dans les hôpitaux. C'est ça que vous voulez voir en France ?", a continué Claire O'Petit. "Fermez toute l'Europe ! Fermez toute l'Europe, madame ! Je vais fermer [mes restaurants], c'est terminé", a conclu le restaurateur.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Marie 3903
28/novembre/2020 - 13h14
Mon bon Blaze a écrit :

Et donc? ..... il faut les laisser crever?

Facile de faire des conclusions douteuses, mais vous ça vous est arrivé d’investir toute votre vie dans une affaire? D’être employeur? Oui c’est facile de critiquer un fonctionnement quand on regarde avec sa petite lorgnette, mais ce fonctionnement participe à l’économie du pays, arrêtez votre jalousie en mode "je vais rappeler certaines choses  ..."

En premier je ne suis pas jalouse, mais c'est un constat vous le prenez comme vous le voulez c'est ainsi que je ne vais plus au restaurant depuis cette date, mais lorsque je suis en vacances à l'étranger je vais au restaurant tous les midis, donc vous en déduisez ce que vous voulez mais c'est mon avis.

Je parle d'une chose que je connais mon mari a été artisan, donc il a embauché du personnel, et, moi j'ai fait des études de comptable, et à 45 ans j'ai repris mes études pour faire de la gestion de personnel ainsi j'ai embauche et viré du personnel

Portrait de Marie 3903
27/novembre/2020 - 20h15

Je vais rappeler certaines choses, le 1er juillet 2009 la TVA passe de 19.6% à 5.5%, mais le 14 octobre 2009 le syndicat des restaurateurs a été convoqué au Ministère de l'économie pour non respect des engagements pris avec la baisse de la TVA. 

e rapport annuel de performance budgétaire estime le manque à gagner du taux réduit de TVA dans la restauration à 3,13 milliards d’euros en 2010. Il s’agit de la 4è niche fiscale la plus coûteuse pour l’Etat.

Novembre 2011 la TVA passe de 5.5% à 7%, et comme par miracle les restaurateurs augmentent les prix et la TVA devient à 10% encore une augmentation.

Donc il faut méditer sur les restaurateurs, en plus lorsque vous réglez avec une carte de crédit, le sourire part de la part de ces dames et messieurs

Portrait de supbernard
27/novembre/2020 - 18h03

Avant les restaurateurs qu'ils remboursent ce qui ne declarent pas aux impots c est le black      Je parle pour les gros 

Pas pour les petits restaurants 

Portrait de mestoutou
27/novembre/2020 - 14h59
Schoenauer © a écrit :

Claire O'Petit condamnée en 2016 par le tribunal de commerce de Bobigny à -une interdiction de diriger, gérer, administrer ou contrôler directement ou indirectement toute entreprise commerciale ou artisanale […] pour une durée de cinq ans -, le tribunal la jugeant coupable de fautes de gestion ayant contribué à l'insuffisance d'actifs et à la liquidation de la SARL ADC, confirmé en appel en 2017. 

On peut dire qu'elle s'y connait en gestion d'entreprise. 

Cette dame imbue de sa petite personne !

De plus, j'ai consulté son CV sur G....E, mon dieu que fait cette femme à la chambre des député, il est vrai qu'à la REM tout est bon...!

Portrait de Mokatine
27/novembre/2020 - 14h42

Elle ,elle mange bien cette grosse dame !

Et c'est nous qui paye !