26/11 06:55

Décès de Diego Maradona: Regardez en vidéo les grands moments de la carrière du "Dieu" du football décédé cet après-midi - Reportage

La légende argentine du soccer Diego Maradona, qui venait de fêter ses 60 ans, est mort d’un arrêt cardiaque dans la banlieue de Buenos Aires, a annoncé mercredi son porte-parole, Sebastian Sanchi.

Diego Maradona « est mort d’un arrêt cardiaque », a déclaré M. Sanchi à l’AFP.

Le champion du monde 1986, l’un des meilleurs joueurs de l’histoire du soccer, avait été opéré début novembre d’un hématome à la tête et se trouvait depuis en convalescence dans sa résidence. 

Le gouvernement argentin a décrété trois jours de deuil national.

Une minute de silence sera observée mercredi et jeudi soir avant « tous les matchs » de Ligue des Champions et de Ligue Europa, en hommage à la légende du soccer.

La vie de Diego Maradona, né le 30 octobre 1960 dans la province de Buenos Aires, a été rythmée par de nombreux problèmes de santé, dont certains liés aux excès en tous genres qui l’ont parfois fait flirter avec la mort.

En 2000, il avait eu une crise cardiaque à la suite d’une overdose dans la cité balnéaire uruguayenne de Punta del Este. Il avait ensuite suivi une longue cure à Cuba.

En 2004, alors qu’il pesait plus de 100 kg, une autre crise cardiaque l’avait terrassé à Buenos Aires, mais il s’en était sorti.

Il avait ensuite subi une opération chirurgicale de l’estomac pour perdre énormément de poids.

En 2007, une consommation excessive d’alcool l’avait conduit à l’hôpital. 

Dernièrement, il avait dû se faire poser une prothèse à cause de ses genoux douloureux.

Le 2 novembre, il avait été hospitalisé pour de l’anémie et de la déshydratation à La Plata, une ville située à 60 km de Buenos Aires et dont il entraînait le club local. 

Une numérisation avait alors révélé la présence d’un hématome sous-dural. Cela avait entraîné son transfert dans une clinique privée d’Olivos, dans la banlieue de Buenos Aires, où il avait été opéré le lendemain avec succès. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions