25/11 16:17

Jean Castex s'indigne que l'on veuille "jeter l'opprobre sur les forces de sécurité" après l'évacuation musclée et controversée d'un campement de migrants dans le centre de Paris

Jean Castex s'est indigné mercredi que l'on veuille "jeter l'opprobre sur les forces de sécurité" après l'évacuation musclée et controversée d'un campement de migrants dans le centre de Paris lundi, renvoyant aux rapports commandés après les incidents. "Des faits se sont produits qui ont choqué et qui ont appelé la mise en oeuvre de procédures prévues par les lois de la République. Le gouvernement veillera à l'application de ces procédures", a déclaré le Premier ministre lors des questions au gouvernement au Sénat.

Interpellé par le président du groupe écologiste Guillaume Gontard, qui estime que "la dérive sécuritaire du gouvernement est alarmante", M. Castex a promis qu'il tirerait "les conséquences des enseignements" apportés notamment par l'enquête demandée à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN). "Est-ce en quoi que ce soit une raison pour jeter l'opprobre sur les forces de sécurité de la République ? En aucun cas", a poursuivi le Premier ministre, en estimant que ces forces faisaient "un travail difficile qui mérite l'hommage de l'ensemble de cette assemblée" "Et je ne peux pas vous laisser dire que ce gouvernement cherche en quoi que ce soit à porter atteinte aux lois de la République, c'est totalement inexact", a-t-il insisté. L'évacuation lundi soir de plusieurs centaines de migrants qui avaient dressé leurs tentes sur la place de la République a donné lieu à des violences de la part de membres des forces de l'ordre, dont les images ont été partagées massivement sur les réseaux sociaux et ont provoqué l'indignation.

"Comment le préfet (de police) Lallement peut-il encore être en poste après tant de bavures ? Comment le ministre de l'Intérieur peut-il encore continuer à jeter de l'huile sur le feu", s'est interrogé M. Gontard. "La République, c'est d'abord assurer la sécurité de nos concitoyens. Assurer la sécurité, c'est respecter partout les lois et les règles de la République", lui a encore répondu M. Castex. Et "il est parfaitement normal que des fonctionnaires de la République fassent appliquer des lois de la République", a-t-il ajouté.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Papeau
26/novembre/2020 - 08h41

Pourquoi que les associations de défense et les bons penseurs ne les hébergent-ils pas chez eux à leur charge et non à celui des citoyens ? 

Pour éviter d'en arriver là, le mieux est de ne pas les faire entrer sur le territoire français et de les renvoyer chez eux comme le fait l'Australie.

Portrait de lysniais
25/novembre/2020 - 19h32

Ha ba voila, Castex recadre Darmanin, il était temps!

Portrait de LOIC 33
25/novembre/2020 - 18h39

Ils ne sont pas tous pourri mais l'autre soir ils ont dépassé les limites de l' acceptable, si on traitait des animaux de cette façon ça finirais au tribunal , ces mecs sont détestables mais il ne faut pas en faire une généralité.....