24/11 11:01

La compagnie aérienne australienne Qantas exigera des passagers prenant ses vols internationaux qu'ils soient vaccinés au préalable contre le Covid-19

La compagnie aérienne australienne Qantas exigera des passagers prenant ses vols internationaux qu'ils soient vaccinés au préalable contre le Covid-19, a annoncé son patron, convaincu que cette condition deviendra "courante" dans le secteur.

L'obligation d'être vacciné contre le Covid-19 pour voyager sur Qantas entrera en vigueur dès qu'un vaccin sera disponible pour le public, a indiqué lundi soir le PDG de la compagnie, Alan Joyce.

"Nous envisageons de changer nos conditions d'utilisation pour les voyageurs internationaux, pour leur dire que nous demanderons aux gens de se faire vacciner avant de pouvoir monter à bord de l'avion", a déclaré M. Joyce à la chaîne de télévision Channel Nine.

"Pour les vols intérieurs, il faudra voir ce qui se passe pour le Covid-19 mais pour les voyageurs internationaux arrivant en Australie et pour les gens qui quittent le pays, nous pensons que c'est une nécessité", a-t-il poursuivi.

Le PDG de Qantas prédit que ce type de mesure se généralisera dans le monde du transport aérien, alors que les gouvernements et les compagnies aériennes réfléchissent actuellement, selon lui, à l'instauration de carnets électroniques de vaccination.

D'autres grandes compagnies aériennes ont cependant jugé qu'il était trop tôt pour s'avancer sur ce que seraient les exigences en matière de transport aérien une fois qu'un vaccin sera largement disponible.

"Nous n'avons aucun projet concret à annoncer à ce stade au sujet du vaccin car il est toujours en train d'être développé et qu'il faudra du temps pour qu'il soit distribué", a déclaré à l'AFP un responsable de Korean Air.

Japan Airlines a également affirmé ne pas avoir le projet de demander aux voyageurs étrangers de se faire vacciner, demandant pour l'instant à ses "passagers de suivre les règles de leur pays de destination, comme le fait de se faire tester".

L'Australie a fermé ses frontières depuis mars pour lutter contre la pandémie de coronavirus. Plusieurs dizaines de milliers d'Australiens sont de ce fait bloqués à l'étranger, le gouvernement n'autorisant le retour que d'un nombre limité de ses ressortissants chaque semaine.

Cette politique d'isolement semble avoir porté ses fruits, puisque le pays n'a enregistré depuis le début de la pandémie que 907 décès pour un peu plus de 27.800 cas.

Frappée de plein fouet, comme toutes les autres compagnies aériennes du monde, par le ralentissement brutal du trafic aérien dû à l'épidémie, Qantas a supprimé 8.500 emplois et cloué au sol plus de 200 avions.

Plusieurs compagnies se sont totalement effondrées à cause de la pandémie, et notamment Virgin Australia, LATAM et Flybe.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de JF_Lacour
24/novembre/2020 - 13h06
Nono75 a écrit :

En France, en France.

Dans les autres pays ce n'est pas forcément la même chose.

D'après une étude IPSOS récente les intentions de vaccination sont de l'ordre de 79% en Australie ( comme au UK ou au Canada ) contre seulement 54% pour la France qui est tout en bas des 15 pays étudiés. 

D'après les infos qui circulent il est très peu probable que l'Australie impose une vaccination obligatoire mais par contre tout voyageur entrant dans le pays devra être vacciné quelle que soit sa nationalité. 

Sans rapport avec le Covid mais par exemple pour se rendre de France en Guyane il faut impérativement fournir une preuve de vaccination contre la fièvre jaune pour embarquer sur Air France. Et on ne peut pas faire le vaccin à la dernière minute ( 10 jours avant mini exigé ).

Portrait de stbx00
24/novembre/2020 - 12h39
l'écume des choses a écrit :

yes... parce que les gens qui vont se faire vacciner contre la COVID 19, à juste titre, ne se bousculent pas au portillon.

Pourquoi "à juste titre" ? Vous avez des informations que l'on a pas ? Dans le monde 3/4 des sondés souhaitent être vaccinés, en France à peine plus de la moitié. Je suppose que dans ceux qui ne le souhaitent pas on retrouve ceux qui sont persuadés que le vaccin sera un moyen un contrôler les gens, ceux qui en ne se vaccinant pas "ne sont pas des moutons"...

Portrait de Nono75
24/novembre/2020 - 12h14
l'écume des choses a écrit :

yes... parce que les gens qui vont se faire vacciner contre la COVID 19, à juste titre, ne se bousculent pas au portillon.

En France, en France.

Dans les autres pays ce n'est pas forcément la même chose.

Portrait de babybleuet
24/novembre/2020 - 11h20

Si personne ne veut se vacciner, on fait le pari que les compagnies aériennes se raviseront !