07:11

Coronavirus - Les Etats-Unis espèrent vacciner 20 millions de personnes d'ici la fin de l'année puis 25 millions de personnes par mois à partir de janvier,

La perspective de premières vaccinations contre le Covid-19 aux Etats-Unis d'ici la fin de l'année se concrétise: après Pfizer/BioNTech la semaine dernière, la société de biotechnologie américaine Moderna a annoncé lundi que son vaccin était efficace à 94,5%. Les deux vaccins pourraient être autorisés par l'Agence américaine des médicaments (FDA) dans la première quinzaine de décembre, a dit lundi Moncef Slaoui, responsable scientifique de l'opération Warp Speed, montée par le président Donald Trump pour vacciner la population américaine.

Cela permettrait de vacciner 20 millions d'Américains, en priorité sans doute les plus âgés et à risque, dès la seconde quinzaine de décembre, selon lui, puis 25 millions de personnes par mois à partir de janvier, a-t-il dit sur la chaîne MSNBC. Il s'attend aussi à ce que le vaccin de Johnson & Johnson, en une seule dose, donne des résultats dans la seconde moitié de janvier, ce qui ouvrirait la voie à une autorisation dans la seconde quinzaine de février.

Sans compter l'autorisation possible d'un quatrième en phase avancée d'essais, AstraZeneca/Oxford. Au total, les Etats-Unis estiment qu'avec plusieurs vaccins, il y aura assez de doses d'ici début avril pour toute la population. Quant à l'Europe, des responsables ont indiqué possible de commencer des vaccinations en janvier, sous réserve d'autorisation.

Des deux côtés de l'Atlantique, il faudra sans doute attendre l'été 2021 pour un retour à la normale, avec une proportion élevée de la population vaccinée. Le résultat de Moderna signifie que le risque de tomber malade du Covid-19 a été réduit de 94,5% entre le groupe placebo et le groupe vacciné du grand essai clinique en cours sur 30.000 personnes aux Etats-Unis, selon une analyse préliminaire des tout premiers cas: en l'occurrence, 90 participants du groupe placebo ont attrapé le Covid-19, contre 5 dans le groupe vacciné.

On ignore encore la durée de la protection conférée par le vaccin, ce que seul le temps révélera. Mais si ce niveau d'efficacité était le même dans la population générale, ce serait l'un des vaccins les plus efficaces qui existent, comparable à celui contre la rougeole, efficace à 97% en deux doses, et bien meilleur que contre la grippe (19 à 60% ces dernières années), selon les Centres américains de lutte contre les maladies.

Le vaccin de Pfizer aurait une efficacité de 90%, et le vaccin russe Spoutnik V de 92%, selon des premiers résultats communiqués la semaine dernière. Ce qui fait dire à Eric Topol, expert américain, que le Covid-19 est "éminemment vaccinable". "C'est un moment charnière dans le développement de notre candidat-vaccin contre le Covid-19", a déclaré le patron de Moderna, Stéphane Bancel, se réjouissant notamment que le vaccin semble bien prévenir les formes graves de la maladie.

Aucun malade grave n'a été enregistré parmi les personnes vaccinées, contre 11 dans le groupe placebo.

Les experts ont largement salué la nouvelle, malgré l'absence de publication détaillée des résultats. L'immunologue Anthony Fauci, figure très respectée aux Etats-Unis, s'est réjoui de l'annonce de Moderna.

"L'idée d'avoir un vaccin efficace à 94,5% est incroyablement impressionnante", a-t-il déclaré à l'AFP. "C'est un résultat vraiment saisissant, je pense que personne ne s'attendait à ce qu'il soit si bon".

Ailleurs sur le web

Vos réactions