31/10 17:51

Le présentateur de LCI, Darius Rochebin, annonce "se retirer quelque jours de l'antenne" après la publication d'une enquête mettant en cause son comportement envers des collègues ou de jeunes stagiaires

Mise à jour 17h48: Le journaliste suisse Darius Rochebin, mis en cause samedi dans une enquête du quotidien "Le Temps" pour "comportement déplacé" envers des collègues ou de jeunes stagiaires chez son ancien employeur, se retire quelques jours de l'antenne de LCI où il officie depuis la rentrée, a indiqué le groupe TF1. "Darius Rochebin a souhaité être libéré quelques jours de l'antenne pour rejoindre sa famille et travailler avec son conseil", a précisé le groupe, auquel appartient la chaine d'information en continu LCI. Il "conteste les accusations et rappelle qu'il n'a jamais fait l'objet de plainte. Il examine avec son avocat les suites juridiques à donner à cet article", poursuit le groupe TF1 dans un communiqué. "Jamais je n'ai eu de relation non consentie ou illicite. Je me battrais donc contre les amalgames, les ragots ou les insinuations dont je suis victime et j'examine avec mon avocat la suite judiciaire que je donnerais", a déclaré pour sa part le journaliste, dans un communiqué transmis par son avocat, Vincent Solaris.

***

Le quotidien suisse Le Temps met en cause le présentateur et journaliste de LCI Darius Rochebin dans une enquête sur des "comportements déplacés" au sein de la chaîne RTS, des affirmations que son avocat a contesté. Sollicitée par l'AFP, la chaîne française LCI, qu'il a rejoint à la rentrée, n'avait pas réagi en début d'après-midi. Le quotidien suisse cite des comportements de plusieurs collaborateurs de la Radio télévision suisse (RTS), où régne, selon le journal, "la loi du silence", ce que la chaîne a contesté dans un communiqué.

En préambule de cet article, la rédaction du Temps s'explique sur la façon dont elle a travaillé : "Cet article, qui a mobilisé trois journalistes pendant plusieurs mois, a été rédigé à la lumière de conseils juridiques. Nos journalistes ont recueilli près de 30 témoignages. Par souci de concision, nous avons choisi de n’en publier qu’un nombre réduit. Si la majorité des personnes citées dans l’article ont choisi de rester anonymes, l’identité de chacune d’entre elles est connue de la rédaction."

Voici quelques extraits de cet article: 

"Depuis que le présentateur a quitté la chaîne nationale Suisse pour LCI, plusieurs témoins commencent à évoquer ce qu’ils ont vécu, même si des craintes demeurent. Comme deux faces d’une même médaille, Darius Rochebin renvoie une image assurée à l’écran mais peut se comporter de manière inadéquate une fois les caméras éteintes. (...)

(...) Entre 2005 et 2015, une quinzaine d’employés du service public se plaignent tour à tour de ce dernier: mobbing, harcèlement sexuel, envoi intempestif de lettres «vicieuses», SMS suggestifs pendant et en dehors des heures de bureau. Des subalternes affirment sortir «abîmés» de séances d’évaluation en sa compagnie. Le climat de travail est si mauvais qu’un collaborateur en vient presque aux mains avec lui au bureau.

L’idée d’une plainte collective auprès de la police est même évoquée, avant que le front commun ne se délite. 

(...) Mains glissées sous les chemises de collègues masculins, allusions salaces récurrentes ou encore proximité avec de jeunes hommes sont régulièrement évoquées.

(...) Baiser de force, main placée sur les parties génitales, propos déplacés, allusions sexuelles: la direction de la RTS était-elle au courant de tels comportements? «Tout comportement déplacé et blessant dans le cadre professionnel, de quelque nature que ce soit, est incompatible avec les valeurs de notre entreprise et la RTS les condamne avec force, précise Pascal Crittin. Lorsque des cas sont portés à notre connaissance, ils sont immédiatement traités, le cas échéant avec une enquête externe indépendante. Selon les conclusions de l’enquête, des sanctions sont prises allant jusqu’au licenciement immédiat.»

(...)  Contacté, Darius Rochebin a répondu par l'intermédiaire de son avocat. Il «conteste fermement s’être livré à des actes pénalement répréhensibles» et précise n’avoir «jamais fait l’objet d’une plainte pénale, ni a fortiori d’une quelconque condamnation pénale».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de gregory-3793
1/novembre/2020 - 00h40
pas de blague a écrit :

Une chance pour la France ? Ben non ! ... Tous pareils, ne viennent en France que pour les allocs et piétiner nos valeurs !! Allez, dehors le Darius alias Robert, faiseur de burnes-out !

Je peux vous assurer que vu les salaires en Suisse, aucun suisse ne vient en France pour des raisons financières smiley 

Portrait de fluojet74
31/octobre/2020 - 21h17

tant mieux, il était nul.

Portrait de Dédérinox
31/octobre/2020 - 19h28

Court séjour en France, et ailleurs sans doute .. Bien sûr que c'est terminé pour lui sur LCI.

Portrait de Babaschool
31/octobre/2020 - 17h19

Typiquement un comportement de pervers narcissique. 2 visages : son fake masque de gentil pour tout le monde et son vrai visage de méchant pour ses victimes.

Je le croyais hétéro? Il était/est marié à une femme.

Donc il était parti de sa chaîne où il  était la vedette soit pour fuir, soit parce qu’on l’avait gentiment poussé dehors.

Portrait de supermulo2
31/octobre/2020 - 16h51

 Il «conteste fermement s’être livré à des actes pénalement répréhensibles» et précise n’avoir «jamais fait l’objet d’une plainte pénale, ni a fortiori d’une quelconque condamnation pénale».

Portrait de Oh Yes It's Good
31/octobre/2020 - 16h48

Euh... c'est quoi cette publicité merdique sur le harcèlement sexuel avec des bites qui courent et se fourrent dans des pots d'échappement ? smiley Quelle représentation l'on donne de l'attribut masculin, notamment aux enfants... Lamentable...!