25/10 10:46

Un jeune Toulousain de 20 ans a été condamné à 12 mois de prison dont 10 mois avec sursis probatoire et mandat de dépôt pour avoir diffusé une image de la décapitation de Samuel Paty

Jugé en comparution immédiate, un jeune Toulousain de 20 ans a été condamné à 12 mois de prison dont 10 mois avec sursis probatoire avec mandat de dépôt et obligation de soins, pour avoir diffusé une image de la décapitation de Samuel Paty, à Conflans-Sainte-Honorine.

Il avait été repéré via un signalement sur la plateforme Pharos, permettant de signaler en ligne des contenus et comportements illicites d'Internet.

Depuis l'attentat de Conflans-Sainte-Honorine, les propos et images qui appellent à la haine se multiplient sur les réseaux sociaux, selon le procureur de Toulouse Dominique Alzeari. Selon France Bleu un autre jeune Haut-garonnais de 16 ans est poursuivi pour apologie du terrorisme, après la diffusion d'une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle il évoque les attentats de Charlie Hebdo. Il est déjà connu de la justice.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Zhirkov99
25/octobre/2020 - 23h29
DidoudeParis a écrit :

Il ne fera probablement qu'un mois sur les douze... c'est sur, mais la peine de 12 mois sera inscrite à vie dans son casier judiciaire et j'espère sincèrement que cela lui sera préjudiciable pour trouver du boulot plus tard.

La peine sera inscrite à vie ? Vous ne savez même pas de quoi vous parlez... 

Il existe 3 casiers. L'un d'entre eux, le B2, est consulté par les employeurs pour certains métiers (armée, police, surveillant penitentier, professeur, avocat, etc). Il est automatiquement supprimé au bout de 10 ans, mais on peut très bien demander à le supprimer bien avant (sous certaines conditions). 

Renseignez vous avant de pondre des bêtises... 

 

Portrait de mikapat
25/octobre/2020 - 14h49

Hou là c’est sévère . . . mais quelle sanction !!! Ah c’est sûr, il va s’en rappeler. Selon  les faits, faut frapper au porte-monnaie. Car là c’est l’effet contraire il va être ravi de s’en sortir à si bon compte. N’importe quoi comme d’habitude la justice française car là c’est nous qui payons les fonctionnaires chargés de juger toutes ces affaires 

Portrait de DidoudeParis
25/octobre/2020 - 11h50

Il ne fera probablement qu'un mois sur les douze... c'est sur, mais la peine de 12 mois sera inscrite à vie dans son casier judiciaire et j'espère sincèrement que cela lui sera préjudiciable pour trouver du boulot plus tard.

Portrait de Wouhpïnaise
25/octobre/2020 - 11h26
Vigilence-nationale a écrit :

Le sursis en France ne sert à rien, il n'est jamais appliqué

C'est juste un artifice pour faire croire que le prévenu est condamné à 1 an alors qu'en fait c'est 2 mois (qu'il n'effectuera pas en prison) :tired:

"Avec mandat de dépôt". Il a donc bien été incarcéré après le jugement. Même s'il ne fera probablement qu'un mois sur les deux.

Portrait de Jb02
25/octobre/2020 - 11h18 - depuis l'application mobile

Pourquoi pas un rappel ã la loi ?