25/10/2020 15:31

Montrer les caricatures de l'hebdomadaire "Charlie Hebdo" ou pas ? Le dilemme des journalistes intervenant en milieu scolaire

   Par Aurélie CARABIN

Montrer les caricatures ou pas ? Frappés par le meurtre sauvage du professeur Samuel Paty, les journalistes et autres professionnels intervenant en milieu scolaire entendent renforcer leur présence dans les salles de classe mais s'interrogent sur le procédé. Cinq ans après l'électrochoc de l'attentat qui a décimé la rédaction de Charlie Hebdo, l'assassinat de Samuel Paty, décapité pour avoir montré des caricatures du journal représentant Mahomet, a poussé nombre de reporters à proposer leurs services aux enseignants, sur les antennes ou les réseaux sociaux.

Mais chez ceux qui interviennent déjà en milieu scolaire, l'heure est parfois au doute. "Difficile de savoir si l'on doit continuer à montrer ces caricatures dans les collèges et lycées", explique à l'AFP la journaliste Emilie Cochaud, bénévole de l'association La Chance, qui promeut la diversité dans les médias et mène depuis deux ans des actions d'éducation à l'information pour développer l'esprit critique. "Cela relève d'une décision personnelle, qui me laisse pour l'instant assez démunie, comme beaucoup d'autres collègues", déplore la journaliste, évoquant "une part d'appréhension" et un "gros travail de mise en contexte à faire en amont".

Autre "certitude: il va falloir en débattre avec les élèves", estime la bénévole, qui personnellement n'a jamais montré ces dessins, la circulation des "fake news" ayant ces derniers temps davantage focalisé l'attention que "la liberté d'expression". Comme pour Charlie, "il y aura inéluctablement un avant et un après", résume Serge Barbet, le directeur délégué du Clemi, structure de l'Education nationale chargée de former les profs à l'éducation aux médias, qui coordonne chaque année en mars la semaine de la presse à l'école et à qui le ministre de tutelle, Jean-Michel Blanquer, a demandé lundi une "mobilisation massive".

Pas question de "renoncer à travailler sur les caricatures, une liberté d'expression fondamentale qui doit être acceptée par" tous "quelle que soit leur religion, leur fonction", comme on l'explique aux élèves, pas toujours armés pour appréhender un genre très codé, souligne M. Barbet. Mais pas question non plus de faire irruption "demain" dans les établissements en brandissant des caricatures du prophète, "sans pédagogie ni formation" de l'intervenant, prévient-il.

"Attention à ne pas s'enfermer dans un piège où notre seul symbole, pour montrer qu'on est libres, serait de sortir ces caricatures", abonde le dessinateur Kak, président de l'association "Cartooning for peace", créée par Plantu et Kofi Annan en 2006, qui forme des dessinateurs à intervenir en milieu scolaire et en prison. "Je ne dis pas qu'il ne faut pas les publier, mais qu'il faut varier nos manières d'aborder la question", ajoute Kak. Il s'est déjà servi de trois dessins personnels sur les "radicaux" islamistes et la façon dont le gouvernement et l'opposition se sont emparés du sujet, pour montrer que le dessin de presse "ne cible pas spécifiquement la religion".

Pour traiter Charlie, souvent source d'inquiétudes chez les profs, le journaliste Lucas Roxo, co-fondateur du collectif La Friche, soumet aux élèves deux "articles du Monde, l'un disant que les caricatures du prophète sont islamophobes, l'autre que Charlie Hebdo ne l'est pas" et s'appuie sur des jeux, explique-t-il. Il a notamment organisé un "faux procès" impliquant des collégiens dans les rôles de juge, d'avocat... pour leur faire comprendre que l'hebdomadaire ne peut pas être "condamné pour incitation à la haine raciale" en vertu du droit français, sans les braquer en leur reprochant d'emblée de "ne pas être Charlie".

Soucieuse d'aller plus loin, la Chance aimerait à l'avenir "associer les parents à son travail", selon Emilie Cochaud. Un chantier d'autant plus justifié que Samuel Paty a été la cible d'une cabale lancée par un parent d'élève sur les réseaux sociaux. En attendant, les formateurs pourront se tourner vers le kit pédagogique qui sera mis en ligne le 2 novembre par le CSA (conseil supérieur de l'audiovisuel), a annoncé à l'AFP son président Roch-Olivier Maistre. Co-produit avec l'académie de Créteil, il portera sur trois thèmes: l'égalité entre les femmes et les hommes, la diversité et la lutte contre les discriminations, et... la liberté d'expression.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Jilou1994
29/octobre/2020 - 19h08
FAST a écrit :

Tu dois avoir des dons de voyance Végé pour lire le futur d'une personne. Je suis tellement impressionné par ton talent, tu devrais ouvrir un cabinet de consultation.

Suffit de te lire pour extrapoler, il n'est pas nécessaire de trop phosphorer...

c'est foutu d'avance, vu que les gens en général veulent juste du plaisir et sont devenus très individualistes,  indifférents et cruels envers le destins des autres.

Moi, je conserve mon optimiste (mesuré)

Il n'y a qu'à voir comment sont traités les animaux dans les abattoirs alors que l'on a même pas besoin d'en manger, pour comprendre ô combien les matérialistes s'en foutent des autres.

Tu prêche un convaincu, je ne mange jamais d'animaux

Mais bon, il y aura toujours des personnes pour croire les promesses des politiciens et il y aura toujours des politiciens qui vivrons sur le dos de ceux qui sont prêts à être trompés. Une très bonne émission pour s'en rendre compte : Les mensonges de l'histoire."

C'est trop facile de compter sur les politiciens, les grands tournants de notre histoire n'ont pas été initiés par des politiciens

Suffit de te lire pour extrapoler, il n'est pas nécessaire de trop phosphorer..

Le nouveau Nostradamus qui fait gaffe à pas trop prendre de radium. Je te félicite, toujours plus haut.  

Moi, je conserve mon optimiste (mesuré

Ton optimisme en quoi, en qui ?  Un proverbe dit que ce qui est nuit pour le sage recueilli, est le jour pour le matérialiste endormi et ce qui est jour pour le sage éveillé est la nuit pour le matérialiste endormi. 

Cela doit être cela notre divergence de point de vu. Où tu vois de la lumière j'y vois les ténèbres et inversement pareil.  

Tu prêche un convaincu, je ne mange jamais d'animaux

Et bien tu vois nous avons un point en commun Végé. Je suis certain qu'avec un peu de patience on pourrait en découvrir d'autres. 

 

Portrait de Jilou1994
27/octobre/2020 - 22h42
FAST a écrit :

Moi, je pense que le jour ou ces gens la s'offusqueront de la présence de femmes non voilées dans la rue, tu recommandera de porter le voile pour ne pas les provoquer.

Mon avis (et il n'engage que moi) est qu'il est grand temps de fermer les vannes de l'immigration, refouler les illégaux et réfléchir à des solutions comme la déchéance de nationalité suivie d'expulsion et surtout appliquer la tolérance zéro dès à présent (refuser toute compromission), avec fermeté. Avec (beaucoup) de chance, on pourra peut être inverser la vapeur

Tu dois avoir des dons de voyance Végé pour lire le futur d'une personne. Je suis tellement impressionné par ton talent, tu devrais ouvrir un cabinet de consultation. 

Pour la deuxième partie je partage en partie ton avis pour apaiser les tensions temporairement mais malheureusement il y a tellement de paramètres qu'il faudrait changer, y compris au niveau spirituel que c'est foutu d'avance, vu que les gens en général veulent juste du plaisir et sont devenus très individualistes,  indifférents et cruels envers le destins des autres. Il n'y a qu'à voir comment sont traités les animaux dans les abattoirs alors que l'on a même pas besoin d'en manger, pour comprendre ô combien les matérialistes s'en foutent des autres. Mais bon, il y aura toujours des personnes pour croire les promesses des politiciens et il y aura toujours des politiciens qui vivrons sur le dos de ceux qui sont prêts à être trompés. Une très bonne émission pour s'en rendre compte : Les mensonges de l'histoire."

Portrait de Jilou1994
26/octobre/2020 - 21h34
FAST a écrit :

Tu n'arrive pas à répondre à ma seule question (sans doute ta prostate):

Le jour ou ces gens la s'offusqueront de la présence de femmes non voilées dans la rue, tu ira rapidement acheter des voiles pour ne pas les provoquer ?

"Le jour où "ces" gens comme tu dis, s'offusqueront de la présence de femmes non voilées dans la rue", en gros que ferai-je ? Si je comprends bien ta question.

Pour être honnête, je ne sais franchement pas ce que je ferai. Cela dépendra de différents facteurs mais j'espère quand même que je ne renierai pas les valeurs que l'on m'a inculquées. Dans un premier temps je pourrais comme maintenant défendre la liberté de se vêtir comme l'on veut du moment que l'on respecte la norme en vigueur et que l'on ne provoque pas inutilement la sensibilité d'autrui.

Mais si cela devient un pays intégriste, qu'il soit religieux ou pas, où la loi du nombre est tel qu'il n'est plus possible d'être en désaccord sans être pris pour un séparatiste, et donc éligible de facto pour les camps, le goulag, le bûché, alors j'espère que je ferai comme beaucoup de personnes inspirées qui ont senti le vent tourner lors de la monté du nazisme ou du communisme, je partirai vers un autre pays d'accueil plus compatible avec mes convictions. Et s'il n'est pas possible de partir et que l'on souhaite nous imposer des valeurs qui ne sont pas les miennes, malgré le mouvement de désobéissance civile qui aura tenté sa chance, alors il est fort probable comme une partie de mes ancêtres l'on fait, que je rentrerai dans le maquis et ferai ce qu'il y a à faire. La mort n'est rien quand la cause est juste. 

Le Pakistan est issue de la partition de L'inde par l'empire britannique pour éviter la guerre civile, alors peut-être qu'un jour cela sera le cas en France. On a fait venir des millions de musulmans en France et bien maintenant il faut assumer. Six millions maintenant directement et indirectement en France et combien demain, puisque nous ne souhaitons pas fermer les frontières, que l'on pratique le droit du sol et le regroupement familial étendu aux frères et sœurs etc. Donc soit on assouplit nos relations avec nos frères musulmans soit on va vers la guerre civile. C'est ça que tu veux ? 

Tu sembles obsédé par ma prostate ou la prostate en général, aurais-tu un problème que tu souhaites partager ? Une névrose qui se serait transformée en psychose peut-être ?   Le meilleur à toi quand même. 

Portrait de Jilou1994
26/octobre/2020 - 17h55
FAST a écrit :

On dirait du Proust, sinon, et ta prostate ?

Le jour ou ces gens la s'offusqueront de la présence de femmes non voilées dans la rue, tu ira rapidement acheter des voiles pour ne pas les provoquer

Pour moi ce n'est pas le voile qui me dérange parce qu'il y a voile et voile. Il y a le voile obligé de porter et qui pique les yeux avec son attirail intégral bien noir, et celui librement consenti dont d'ailleurs certains sont très jolis. Mais bon, si tu souhaites t'habiller comme un sac mais qu'en même temps tu n'agites pas inutilement les consciences en ne te baladant pas les cacahouètes à l'air dans un espace où cela est interdit, je n'y vois pas de problème. C'est ça la tolérance. On traverse la vie comme sur un bateau mais on est pas obligé de s'associer avec tout le monde.

Pour moi, cela ne me pose pas de problème non plus si l'on affiche ses croyances du moment que l'on ne me les impose pas. D'ailleurs dans la vie quotidienne nous croisons toutes sortes de personnes qui d'une façon ou d'une autre toutes affichent toi compris via les habits une partie de leur façon dont elles conçoivent la vie. J'ai par bonne fortune souvent voyagé et il faut le dire, qu'à par dans certains pays très intégristes, la tolérance est souvent de mise avec pour chaque pays certains paramètres de tolérance à respecter au minimum. Et la liberté totale n'existe pas ici bas.

Ah au fait, ma prostate va très bien, comme un tas d'autres choses dans ma vie, merci mon Dieu. J'espère qu'il en va de même pour toi mais tu commences à me faire un peu douter.  Rassure-nous, ça va ? 

Portrait de Jilou1994
26/octobre/2020 - 13h50
FAST a écrit :

Quand même, tu réalise. Tu aurais été heureux pendant la dernière guerre, coté collabos. Moi, j'aurais été résistant ou prisonnier déporté comme mes grands parents

Malheureusement tu confonds tout. Ta vision microscopique manichéenne et la situation géopolitique mondiale complexe ultra explosive, qui implique de prendre le temps d'étudier l'histoire des civilisations ainsi que les tenants et aboutissants de la situation que nous vivons.

Une très bonne émission parmi d'autres est Le dessous des cartes, ou d'autres documentaires sur Arte où l'histoire est abordée de façon chronologique avec un très grand discernement.

Enfin bref on est très loin et tu seras peut être d'accord que des vociférations médiatiques sont très tentantes pour les personnes accablées de problèmes, mais dont il est facile d'en devenir la victime.

A la libération ceux qui ont tondu les femmes et lynché à tout va, n'étaient pas des plus courageux pendant la guerre, pas vrai ? Alors ne préjugeons pas de ce que sera le comportement de chacun dans les moments importants comme au moment de la mort où là l'examen final jugera des actes de chacun, et là l'humilité sera de mise, non ?

.Le meilleur à toi vu la situation difficile que la société traverse et qui va en s'amplifiant. 

Portrait de tutur76
26/octobre/2020 - 09h38

Par moment il faut savoir raison garder

En ce moment pour calmer les esprits et calmer le jeu il faut mettre de coté toutes caricatures de toutes les religions

Le calme aprés la tempète ferait du bien à tout le monde

Portrait de Jilou1994
25/octobre/2020 - 23h25
nouvellesdujour a écrit :

  avec l'insolence de votre discours contre Charlie , il me semble que la France à un grand avenir dans l'industrie  du paillasson ,  et vous serez chef des ventes ...

analyse et argumentations. Je passe, vous êtes trop fort pour moi. 

Portrait de Jilou1994
25/octobre/2020 - 20h34
FAST a écrit :

Encore ici ?

Le jour ou ces gens la s'offusqueront de la présence de femmes non voilées dans la rue, tu ira rapidement acheter des voiles pour ne pas les provoquer

Tiens toi aussi t'es là ? 

Il faut bien comprendre que l'afflux massif de musulmans qui graduellement a commencé après guerre pour avoir une main d'œuvre bon marché et ensuite pour un tas d'autres raisons, fait que maintenant il y a six millions de musulmans en France, et ça c'est pas du rêve. On les a fait venir avec leur culture, non ? Alors on doit leur montrer du respect comme lorsque l'on reçoit un ami à la maison voire mieux un membre de la famille avec qui on n'a pas forcément les mêmes points de vue sur tout mais que l'on traite avec bienveillance en respectant ses sensibilités comme l'a évoqué le président Chirac.

Ce n'est pas baisser son pantalon que de prendre en compte les différences des autres, c'est faire preuve de respect tout simplement entre personnes civilisées. L'unité dans la diversité. Mais les fanatiques quels que soient leur bords n'entendent qu'un seul son de cloche, le leur et ils souhaitent l'imposer à tous et tant puis s'il y a du sang et des larmes.    

Portrait de Jilou1994
25/octobre/2020 - 20h15
nouvellesdujour a écrit :

  déjà en 1940 il y avait des personnes qui pensaient la même chose  qu'il ne fallait rien faire .c'est une spécialité Française , heureusement que mon grand père à rejoint une autre partie de la  France pour ne pas capituler devant l'envahisseur . 

Il n'est pas question de rien faire mais au contraire de montrer les contradictions du système en place. On dit du fou qu'il reproduit inlassablement les mêmes erreurs en espérant un résultat différent. C'est exactement ce qu'il se passe en ne comprenant pas que jamais un vrai musulman n'acceptera que l'on caricature le prophète Mahomet et que d'une façon ou d'une autre cela va engendrer les mêmes réactions dans le temps. Le combat à mener est d'encourager et d'enseigner l'humilité, le respect, la tolérance plutôt que la provocation à la Charlie et autre ineptie du même calibre. Mais bon, faudra pas vous plaindre à la prochaine folie d'un fanatique très peu cultivé. Si vous voulez entrer en compétition avec un fou, alors respect et bon courage, vous n'avez pas fini de tourner en orbite avec lui. 

Portrait de Jilou1994
25/octobre/2020 - 18h45

l'athéisme radical anti religieux sous couvert de laïcité se veut vertueux alors qu'il participe à allumer le feu en prêchant la provocation, le droit (voire le devoir) de blasphème. Ainsi avec six millions de musulmans en France, qui se sentent offensés et au delà plus d'un milliard, il n'est pas difficile de comprendre la suite... le sang va continuer de couler. Et pour ceux qui auraient encore un doute il suffit de regarder cet excellent documentaire d'Arte : "Les maîtres de l'Arabie". 

Portrait de Lepton
25/octobre/2020 - 17h32
Bien Fait a écrit :

Le simple fait qu'il y ait "dilemme" prouve que les islamistes ont déjà gagné.

  Hypothèse.Vous êtes prof au lycée ou collège ,vous les montrez vous ?

Portrait de preshovich
25/octobre/2020 - 15h43

Le risque c'est d'avoir des crimes et agressions en series. L'avantage c'est que les masques tomberont une fois pour toute.