11:31

USA: Les démocrates ont de "bonnes chances" de gagner la Maison Blanche reconnaît le sénateur républicain Lindsey Graham, très proche de Donald Trump

Les démocrates ont de "bonnes chances" de gagner la Maison Blanche a reconnu le sénateur républicain Lindsey Graham, très proche de Donald Trump, prenant acte de la dynamique qui semble porter Joe Biden face au président-candidat à 19 jours du scrutin. Dans cette présidentielle aux rebondissements sans fin, pour laquelle plus de 17,5 millions d'Américains ont déjà voté de façon anticipée, les deux candidats répondront jeudi soir en direct aux questions d'électeurs, mais chacun sur une chaîne différente. Le président républicain fera face à des électeurs pendant une heure en Floride jeudi soir (20h00, minuit GMT) sur NBC, au moment où son adversaire démocrate se pliera au même type d'exercice dans son Etat natal de Pennsylvanie sur une chaîne concurrente, ABC.

Deux Etats-clés remportés par le milliardaire républicain en 2016 et où Joe Biden, 77 ans, apparaît désormais en mesure de disputer la victoire. L'ancien vice-président démocrate mène de près de dix points de pourcentage dans la moyenne nationale des enquêtes d'opinion pour la présidentielle du 3 novembre. Mais surtout, bien qu'avec une marge plus étroite, dans les Etats-clés qui font les élections aux Etats-Unis en basculant d'un parti à l'autre. Assez pour pousser le sénateur Lindsey Graham à confesser auprès de ses rivaux démocrates qu'ils avaient "de bonnes chances de gagner la Maison Blanche", une prise de position rarissime pour cette figure du parti républicain. Les propos du sénateur républicain Ted Cruz, évoquant la semaine dernière le spectre d'un "bain de sang" pour le parti conservateur ont aussi marqué les esprits.

Mais les observateurs répètent régulièrement leurs appels à la prudence, pointant pour exemple le scrutin de 2016, où Donald Trump avait créé l'une des plus grandes surprises de l'histoire politique américaine, en battant Hillary Clinton. Elle aussi était en tête dans les sondages dans les semaines précédentes. Le président, désormais rétabli du Covid-19, se disant même "immunisé", intensifie d'ailleurs sa campagne, entouré tous les soirs de milliers de partisans à la casquette rouge dans les Etats-clés. Floride, Pennsylvanie, Iowa: il a enchaîné trois meetings en trois jours et en tenait un quatrième jeudi en Caroline du Nord.

En face, la candidate démocrate à la vice-présidence des Etats-Unis Kamala Harris, a dû suspendre ses déplacements "par excès de prudence" jusqu'à dimanche en raison de cas de Covid-19 dans son entourage, a annoncé l'équipe de campagne démocrate, qui a précisé que Joe Biden avait été testé négatif mercredi soir. "Joe est grillé", "Joe a perdu la boule", a lancé mercredi Donald Trump au sujet de son rival septuagénaire, soulevant les rires dans la foule de ses partisans. "S'il gagne, c'est la gauche radicale qui gouvernera le pays. Ils sont accros au pouvoir, et que Dieu nous aide s'ils l'obtiennent", a encore déclaré le président républicain.

Dès la semaine dernière, Donald Trump avait refusé de participer à un deuxième débat, prévu ce jeudi, quand les organisateurs avaient annoncé qu'ils le rendraient virtuel par mesure de précaution, au cas où il serait encore contagieux. "Je ne vais pas perdre mon temps", avait-il tonné. Extrêmement précautionneux face au virus, même trop selon les républicains qui l'accusent d'en profiter pour se cacher des électeurs, Joe Biden avait refusé de repousser la date de leur second duel comme le proposait l'équipe Trump. Pas question de changer un calendrier fixé de longue date pour suivre le "comportement erratique" de Donald Trump, avait lancé l'équipe Biden. Les rendez-vous télévisés de ce soir viennent remplacer ce deuxième duel. Un troisième débat est toujours prévu le 22 octobre à Nashville, dans le Tennessee.

Jeudi, Donald Trump et la modératrice Savannah Guthrie respecteront la distanciation sociale et les participants venus poser des questions au locataire de la Maison Blanche porteront des masques, a précisé NBC. Le Dr Anthony Fauci, l'un des principaux experts du gouvernement américain sur le coronavirus, a déclaré que le président "ne transmettait plus de virus infectieux", a ajouté la chaîne. Tradition politique américaine, le "town hall" est une émission télévisée en direct pendant laquelle un panel d'électeurs, sous la supervision d'un modérateur, interroge un candidat. Les audiences de ces deux rendez-vous seront particulièrement attendues avant d'être comparées. Pour David Canon, professeur de sciences politiques à l'université du Wisconsin, cela ne fait aucun doute: le "town hall" du tempétueux Donald Trump attirera plus de téléspectateurs. "Les gens adorent les coups de théâtre."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lecroco
17/octobre/2020 - 16h17
Caro3ine a écrit :

Non, en 2016 personne ne savait de quoi il était capable. Maintenant les gens savent que si il gagne le monde ne s'en relevera pas.

Je ne vois pas trop en quoi le monde a changé depuis l'arrivée de Trump. Mais en votant pour Sarko comme beaucoup l'ont fait (dont moi même),  nous ne pouvions pas penser qu'il écouterait les bons conseils de BHL et attaquerait la Lybie, provoquant la mort de Khadafi et le chaos prévisible qui s'en est suivit. Aujourd'hui, la Lybie est devenue une base de lancements de migrants qui finissent toujours par atterrir chez nous.

Les catastrophes ne sont pas forcemment provoquées par celui auquel vous pensez . Qui vous dit que la momie Ramses Biden ne sera pas un veritable danger? L’Amérique profonde déteste tout ce qui a un rapport avec la gauche. Surtout quand on leur demande de payer pour les mexicains comme Obama avait tenté de le faire. Mais si Trump est battu, eux ne feront pas de marches blanches. Ils créent des milices ultra dangereuses, sont surarmés et n’hésitent pas à s'en servir. Mais je pense que Bidon le sait et ne les provoquera pas. Ça sera un Obama blanc. Les peoples seront contents, tout comme chez nous.

Portrait de colin33
17/octobre/2020 - 16h14 - depuis l'application mobile

si ça pouvait être vrai !!!

Portrait de Le tournoiement de la mort
17/octobre/2020 - 13h56

Trump va gagner et nous débarrasser du deep state et de touts ces satanistes pédophiles !

Portrait de twilight zone reboot
17/octobre/2020 - 13h24
Caro3ine a écrit :

Non, en 2016 personne ne savait de quoi il était capable. Maintenant les gens savent que si il gagne le monde ne s'en relevera pas.

heuuu.....si trump etait connu depuis des années et des années,il n'est pas sorti de nulle part....avec biden qui a 80 ans,décrépi,qui petent des plombs pour un rien,tu crois que tu vas aller mieux....obama n'a rien branler pendant 8 ans non plus.on ne se souviendra de rien dans quelques années...

Portrait de Caro3ine
17/octobre/2020 - 13h15
Amena a écrit :

J'ai bien peur que malgré l'avance de Joe Biden sur Trump, celui-ci gagnera les élections comme ce fut le cas en 2016 avec Hillary Clinton. C'était le même schéma à l'époque et voilà le résultat. Rester prudent.

Non, en 2016 personne ne savait de quoi il était capable. Maintenant les gens savent que si il gagne le monde ne s'en relevera pas.

Portrait de Amena
17/octobre/2020 - 12h53

J'ai bien peur que malgré l'avance de Joe Biden sur Trump, celui-ci gagnera les élections comme ce fut le cas en 2016 avec Hillary Clinton. C'était le même schéma à l'époque et voilà le résultat. Rester prudent.

Portrait de Savonarole
17/octobre/2020 - 12h39

Vive Trump !

Portrait de lecroco
17/octobre/2020 - 12h11
zig et puce a écrit :

Ca ne sert à rien de parler d'écart de 5 ou 10 pts la bas , H.Clinton a fait un meilleur score que Trump en 2016 , ce sont les grands électeurs de chaque état qui font basculer une élection .

Mais Biden a gagné cette élection c'est plié , en même temps mon cochon d'inde gagnerait cette élection face à Trump 

Actuellement, ils ont le choix entre Kiri le clown et Ramses 2. Pauvre Amerique.

Ceci dit, une fois de plus nos gauchos vont se réjouir, comme pour Obama. Ils déchanteront  de la même façon. Tous les présidents américains, de droite comme de gauche ( enfin, la gauche américaine serait plutôt le centre chez nous) font la même chose: America first.

Portrait de zig et puce
17/octobre/2020 - 11h40

Ca ne sert à rien de parler d'écart de 5 ou 10 pts la bas , H.Clinton a fait un meilleur score que Trump en 2016 , ce sont les grands électeurs de chaque état qui font basculer une élection .

Mais Biden a gagné cette élection c'est plié , en même temps mon cochon d'inde gagnerait cette élection face à Trump