12/10 19:40

Coronavirus: Le gouvernement réfléchit à un couvre-feu en Ile-de-France qui pourrait débuter à 20h ou 22h selon Le Point - La France frôle pour la première fois depuis le déconfinement les 100 morts en 24h

19h37: Dans son nouveau bulletin quotidien, Santé publique France fait état de 96 nouveaux décès sur les dernières 24 heures dans les hôpitaux. Par ailleurs, 8.505 nouvelles contaminations ont été confirmées. Sur les 7 derniers jours, 5.350 nouvelles hospitalisations ont été enregistrées dont 929 en réanimation.

19h19: Selon le Point, ce soir, le gouvernement réfléchit à un couvre-feu en Ile-de-France qui pourrait débuter à 20h ou 22h, mais rien n'est encore décidé précise le site internet du magazine. Le Point écrit: "Selon plusieurs sources au sommet de l'État, l'hypothèse d'un couvre-feu nocturne dans les zones le plus à risque, en particulier Paris et l'Île-de-France, est à l'étude avec différents scénarios de mise en application : à partir de 20 heures, 22 heures ou 23 heures, comme à Berlin ou Francfort, en Allemagne, depuis ce week-end.

S'il s'est montré efficace en Guyane, où il est appliqué depuis la mi-juin, le couvre-feu est loin de faire l'unanimité au sein de l'exécutif tant il vient percuter de plein fouet les restaurateurs et les jeunes, déjà durement éprouvés par le confinement du printemps.

Dans l'entourage d'Emmanuel Macron, de fait, on temporise en expliquant que l'option est certes sur la table, mais pas du tout arbitrée. "

.

14h10: En Ile-de-France, 17% des personnes testées pour le Covid sont positives, "un chiffre qu'on n'avait jamais atteint", a souligné lundi sur RMC/BFMTV le directeur de l'Agence régionale de santé (ARS) Aurélien Rousseau, qui a fait état de 42% de patients Covid dans les services de réanimation de la région.

Avec "474 malades, on a passé les 42% d'occupation" des lits de réanimation par des patients Covid en Ile-de-France, a souligné M. Rousseau. Il y a "plus de 1.480 personnes dans les lits d'hospitalisation conventionnelle, 672 dans les soins de suite et de réadaptation et presque une centaine dans les lits de psychiatrie", a-t-il ajouté.

Il avait alerté la semaine dernière sur la "grande marée" qui allait déferler sur les hôpitaux. "On pense qu'on a le temps mais à la fin il y a une course contre la montre", a-t-il répété lundi.

Signe alarmant selon lui, "on a par exemple aujourd'hui à Paris chez les 20-30 ans plus de 800 cas positifs pour 100.000. Le seuil d'alerte c'est 50. Et surtout, depuis trois jours (...) ces chiffres augmentent très rapidement chez les personnes âgées", or "le passage entre les générations c'est ça qui est notre préoccupation majeure".

Au total, "17% des tests reviennent positifs, c'est un chiffre qu'on n'avait jamais atteint", a souligné M. Rousseau.

"On sait ce qui va se passer dans les 15 prochains jours" et notamment "qu'on va avoir plus de cas graves", a-t-il dit, rappelant qu'il avait été demandé aux hôpitaux d'activer "tous leurs dispositifs de crise" et que cela passait déjà par des déprogrammation d'interventions et des congés repoussés pour les soignants.

Ce sont "sans doute jusqu'à 300 personnes par jour dans les prochains jours qui vont arriver dans les hôpitaux d'Ile-de-France", a-t-il pronostiqué.

Le secteur privé "est très mobilisé", a par ailleurs souligné M. Rousseau, qui a indiqué que "dans les lits de réanimation, 24% des malades sont dans le privé".

Par ailleurs, sur les 700 Ehpad d'Ile-de-France, 127 comptent au moins un cas de Covid-19, a-t-il dit.

11h30: Le point sur la situation ce matin

La Chine mène lundi une campagne massive de dépistage dans une importante ville portuaire après la découverte de six cas de Covid-19, tandis que les pays européens prennent des mesures drastiques face à une nouvelle flambée des cas de contamination.

Les neuf millions d'habitants de la métropole de Qingdao (est) seront soumis à ces tests dans les cinq jours, après la découverte dimanche de six cas d'infection, alimentant les craintes d'une résurgence de l'épidémie.

Selon les autorités sanitaires locales, toutes les personnes contaminées semblent avoir un lien avec un hôpital de la ville qui traite des patients du Covid-19. Mais le foyer d'infection n'est pour le moment pas connu. La découverte a entraîné dans la foulée le dépistage de quelque 143.000 personnes pour tenter d'identifier les cas contact.

Le pays asiatique, où le nouveau coronavirus a fait son apparition fin 2019, assure avoir depuis plusieurs mois endigué l'épidémie sur son sol grâce à de stricts contrôles, au port du masque généralisé, aux mesures de confinement et aux applications de traçage.

Depuis son apparition en Chine, la pandémie a fait au moins 1.075.493 morts dans le monde selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi matin. Face à un regain de cas, le Royaume-Uni, pays le plus durement touché d'Europe avec plus de 42.800 morts, se prépare à durcir les restrictions, après avoir enregistré dimanche près de 13.000 nouveaux cas.

Boris Johnson doit ainsi annoncer dans l'après-midi un nouveau système avec trois niveaux d'alerte qui déterminera les mesures à appliquer dans les régions anglaises selon la propagation du nouveau coronavirus. Le Premier ministre britannique s'exprimera à la Chambre des Communes, la chambre basse du parlement, avant de s'adresser à la nation lors d'une conférence de presse télévisée. Le nouveau système d'alerte prévoit de diviser l'Angleterre en différents niveaux d'alerte, "moyen", "élevé" et "très élevé", selon la diffusion du virus, ce qui déterminera les mesures à appliquer localement. "C'est un moment critique et il est absolument vital que chacun suive les directives claires que nous avons données pour aider à contenir le virus", a déclaré un porte-parole de Downing Street.

En France, deux nouvelles grandes villes, Toulouse et Montpellier dans le Sud vont être placées à partir de mardi en "alerte maximale", ont annoncé les autorités. Les nouvelles contaminations (plus de 16.000 au cours des dernières 24 heures) ne cessent d'augmenter, de même que les admissions en réanimation (1.483 patients dimanche, un record depuis mai).

Le Premier ministre Jean Castex n'a pas exclu lundi de procéder à des reconfinements dans certaines régions, estimant que "rien ne doit être exclu quand on voit la situation dans nos hôpitaux". Et deux régions espagnoles frontalières de la France, la Catalogne et la Navarre, vont renforcer leurs restrictions à partir de mardi.

Les réunions seront notamment limitées à six personnes en Navarre, tandis que bars et restaurants vont devoir fermer à 22H. Cinémas, théâtres et librairies devront réduire leur fréquentation à 30% et les supermarchés à 40%.

En Catalogne, les autorités ont appelé les entreprises à encourager le télétravail et les universités à éviter les cours présentiels. En revanche, l'Italie, premier pays touché en Europe, envisage d'alléger son protocole sanitaire anti-Covid-19 en réduisant notamment la quarantaine à dix jours.

Au total, plus de 37,4 millions de cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dont au moins 25.827.919 sont guéris, selon un bilan établi par l'AFP lundi. L'Inde a franchi dimanche le seuil des 7 millions de cas, un chiffre qui se rapproche de celui atteint par les Etats-Unis.

10h20: La Chine menait lundi une campagne massive de dépistage de la métropole de Qingdao (9 millions d’habitants), après la découverte de six cas de Covid-19, ont indiqué les autorités sanitaires.

Le pays asiatique, où le nouveau coronavirus a fait son apparition fin 2019, a depuis plusieurs mois endigué l’épidémie sur son sol grâce à de stricts contrôles, au port du masque généralisé, aux mesures de confinement et aux applications de traçage.

Nationalement, seuls quelques nouveaux malades sont recensés chaque jour, la quasi-totalité étant des Chinois revenus de l’étranger et placés en quarantaine dès leur arrivée.

Mais la découverte dimanche à Qingdao (est) de six cas de coronavirus d’origine locale alimente les craintes d’une résurgence de l’épidémie.

Selon les autorités sanitaires locales, toutes les personnes contaminées semblent avoir un lien avec un hôpital de la ville qui traite des patients du Covid-19. Mais le foyer d’infection n’est pour le moment pas connu.

La découverte a entraîné dans la foulée le dépistage de quelque 143.000 personnes pour tenter d’identifier les cas contact.

La mairie a annoncé une campagne massive de dépistage dans cinq districts de Qingdao «sous trois jours» et de la totalité de la ville «sous cinq jours». Les autorités n’ont cependant pas précisé combien de personnes seraient testées exactement.

09h14: Jean Castex "demande" aux Français de limiter le nombre de personnes qu'ils reçoivent à leur domicile. Le Premier ministre reconnaît qu'il ne "peut pas réglementer" sur ce sujet. "Nous sommes engagés dans une course d'endurance "Suivez le direct

09h01: Le directeur de l'Agence régionale de santé d'Ile-de-France annonce sur BFMTV que "17% des tests" réalisés dans la région sont positifs.

07h25: Toulouse et Montpellier passeront mardi en zone d'alerte maximale en raison de la dégradation des indicateurs liés à l'épidémie de Covid-19, rejoignant la plupart des grandes villes françaises, ont annoncé dimanche les préfectures concernées. Lyon, Grenoble, Saint-Etienne et Lille sont passées samedi en "zone d'alerte maximale", comme c'était déjà le cas à Paris et à Aix-Marseille, ainsi qu'en Guadeloupe. Les nouvelles contaminations (plus de 16.000 au cours des dernières 24 heures, près de 27.000 la veille) ne cessent d'augmenter, de même que les admissions en réanimation (1.483 patients au total dimanche, un record depuis mai). Le ministre de la Santé Olivier Véran avait prévenu jeudi que Toulouse, 4e ville de France, et Montpellier, "qui présentent des caractéristiques épidémiques inquiétantes", pourraient suivre le même chemin rapidement. Le préfet d'Occitanie et de Haute-Garonne Etienne Guyot avait réuni dans l'après-midi par audioconférence plusieurs maires de la métropole de Toulouse pour leur faire part de ce nouveau stade d'alerte, synonyme de nouvelles restrictions. "Dix-sept communes de l'agglomération toulousaine passent du niveau d’alerte renforcée au niveau d’alerte maximale. De plus, un certain nombre de communes (...) qui appartiennent au bassin de vie toulousain vont passer en niveau d'alerte renforcée", a indiqué le préfet dans un communiqué. Dans l'Hérault, les 31 communes de la métropole de Montpellier passent également en alerte maximale ainsi que sept communes attenantes, a annoncé la préfecture. Vendredi, le CHU de Montpellier, qui a activé le niveau 1 de son plan blanc depuis mi-septembre, annonçait la déprogrammation d'une partie de ses activités opératoires "pour faire face à l’afflux de patients atteints du Covid-19".

07h18: De nouvelles restrictions locales vont être mises en place en Angleterre, face à l'augmentation de la transmission du virus Sars-Cov-2. La ville de Liverpool se dotera d'un système de "trois tiers" pour classer les zones à riques, informe la BBC lundi matin.Des nouvelles règles de confinement au Royaume-Uni doivent être annoncées lundi. En Angleterre, Liverpool et sa périphérie devraient instaurer les restrictions les plus sèvères en suivant un système de "trois tiers", catégorisant les zones de la région urbaine selon un niveau d'alerte "moyen", "élevé", "très élevé".

Toutefois, le maire Steve Rotheram assure qu'aucun accord n'a encore été dégagé, alors que les discussions se poursuivent entre les élus locaux d'Angleterre et l'exécutif britannique. Liverpool a enregistré 600 nouveaux cas de Covid-10 par 100.000 habitants en une semaine début octobre, alors que la moyenne pour l'Angleterre est de 74. Les nouvelles restrictions qui seront communiquées dans la journée de lundi devraient être réévaluées d'ici un mois. Le Premier ministre britannique Boris Johnson présidera un comité d'urgence lundi pour "déterminer les interventions finales".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PhilRAI
14/octobre/2020 - 22h55
Oh Yes It's Good a écrit :

Sauf qu'il s'agit d'une épidémie, d'une pandémie, et que la contagiosité est un indicateur un p'tit peu essentiel... et en cela le protocole Raoult ne casse absolument pas la chaîne de transmission, en tout cas pas davantage qu'ailleurs. Alors pourquoi ? puisque son traitement est justement supposer enrailler rapidement la charge virale et donc la contagiosité des malades. Rapporté à la population globale, cela ne se vérifie pas.

 

Mais qu'est-ce que vous racontez ? encore une fois Raoult ne traite pas toute la population ! juste les malades qui consultent dans son service. Pour casser la chaîne de transmission il faudrait qu'un grand nombre de malades puissent bénéficier de son traitement chez leur généraliste.

Portrait de PhilRAI
14/octobre/2020 - 22h55
Oh Yes It's Good a écrit :

Sauf qu'il s'agit d'une épidémie, d'une pandémie, et que la contagiosité est un indicateur un p'tit peu essentiel... et en cela le protocole Raoult ne casse absolument pas la chaîne de transmission, en tout cas pas davantage qu'ailleurs. Alors pourquoi ? puisque son traitement est justement supposer enrailler rapidement la charge virale et donc la contagiosité des malades. Rapporté à la population globale, cela ne se vérifie pas.

 

Mais qu'est-ce que vous racontez ? encore une fois Raoult ne traite pas toute la population ! juste les malades qui consultent dans son service. Pour casser la chaîne de transmission il faudrait qu'un grand nombre de malades puissent bénéficier de son traitement chez leur généraliste.

Portrait de Oh Yes It's Good
14/octobre/2020 - 14h33
PhilRAI a écrit :

Encore une fois, pour juger du résultat d'un traitement on ne se réfère pas à la population mais au nombre de malade ! 19 % de décès pour la France entière au plus fort de l'épidémie, 0,6 % pour Raoult ! C'est factuel, vos arguties, vos mensonges et vos insultes n'y changent rien. 

En plus Raoult n'est pas le seul, partout dans le monde on a les mêmes résultats quand ce genre de traitement est appliqué.

Raoult ne traite qu'une infime partie de la population, moins de 6000 patients ! Ramené aux 66 millions de Français ses résultats n'ont  strictement aucune influence. Vous n'avez pas l'air de comprendre de qu'est un pourcentage et ce qu'il signifie.

Peut-être qu'il y a eu à Paris plus de traités Raoult que chez Raoult, à prouver, mais là encore à Paris c'est noyé dans le nombre plus important de malades que ceux traités par Raoult.

Sauf qu'il s'agit d'une épidémie, d'une pandémie, et que la contagiosité est un indicateur un p'tit peu essentiel... et en cela le protocole Raoult ne casse absolument pas la chaîne de transmission, en tout cas pas davantage qu'ailleurs. Alors pourquoi ? puisque son traitement est justement supposer enrailler rapidement la charge virale et donc la contagiosité des malades. Rapporté à la population globale, cela ne se vérifie pas.

 

Portrait de PhilRAI
14/octobre/2020 - 13h16
Razlebol a écrit :

Les résultats qu'il donne, mais pas comparables aux chiffres que tu donne en face.

Encore dans la manipulation, Raoult a traités 5600 patients en hôpital de jour !

Ceux qui ont pris son traitement, et on été transféré a l'APHP puis décédés ne sont pas pris en compte pour le calcul des 0.6%

Ces patients de Raoult dans les autres régions, ce sont les médecins généralistes qui les ont traités, et la ont parle de centaines de milliers, voir de millions de consultations.

Pas seulement 5600, pas de sélection, pas de transfert a l'APHP pour glorifier ses résultats.

Cette information est facilement disponible, mais je te laisse chercher. Ca te changera, plutôt que de recopier les dires de l'IHU sans même les comprendre.

 

 

 

 

Encore une fois quand des patients traités par Raoult sont envoyés en réanimation et qu'ils y meurent cela rentre dans les statistiques de décès de Raoult, je ne vois pas que cela puisse se faire autrement.

Qu'est-ce que vous racontez sur les généralistes  ? rien à voir avec Raoult ! Il y a des médecins qui ont traité selon Raoult, mais qui ne sont en aucun cas passés par lui. Il n'y a aucune statistique sur ces médecins, l'assurance maladie vient dans sa dernière publication de censurer la statistique sur les médicaments concernés, ils ont purement et simplement disparu.

Portrait de PhilRAI
14/octobre/2020 - 13h12
Oh Yes It's Good a écrit :

Nan mais vous êtes tellement aveuglé par votre fanatisme que vous n'avez aucun recul sur les sacrées inepties que vous racontez.

19% de décès, quelle hécatombe ! 20% de morts, waouh ! Taux de mortalité du covid19 en France, à part Raoult, 20% !!! 

Et de toute façon cette différence statistique ne se retrouve absolument pas lorsque le nombre de décès est rapporté à la population.

Pourtant, si Raoult soigne mieux, si son traitement empêche toute complication grave, si son traitement casse la charge virale et empêche les gens de se contaminer les uns les autres, pourquoi y a-t-il un taux de mortalité rapporté à la population identique voire plus faible dans à peu près la moitié de la France ? Ceux qui sont traités au paracetamol vous dites... (d'ailleurs Raoult dit le contraire, il dit même dans une de ses vidéos que l'hydroxychloroquine a été davantage prescrite à Paris qu'à Marseille).

Encore une fois, pour juger du résultat d'un traitement on ne se réfère pas à la population mais au nombre de malade ! 19 % de décès pour la France entière au plus fort de l'épidémie, 0,6 % pour Raoult ! C'est factuel, vos arguties, vos mensonges et vos insultes n'y changent rien. 

En plus Raoult n'est pas le seul, partout dans le monde on a les mêmes résultats quand ce genre de traitement est appliqué.

Raoult ne traite qu'une infime partie de la population, moins de 6000 patients ! Ramené aux 66 millions de Français ses résultats n'ont  strictement aucune influence. Vous n'avez pas l'air de comprendre de qu'est un pourcentage et ce qu'il signifie.

Peut-être qu'il y a eu à Paris plus de traités Raoult que chez Raoult, à prouver, mais là encore à Paris c'est noyé dans le nombre plus important de malades que ceux traités par Raoult.

Portrait de Razlebol
14/octobre/2020 - 08h44
Oh Yes It's Good a écrit :

@ Razlebol, juste pour qu'il n'y ait pas de confusion, je pense que vous voulez parler de l'AP-HM (Marseille) et non de l'AP-HP (Paris) ;)

Oui je voulait bien dire AP-HM.

Merci 

 

Portrait de Oh Yes It's Good
14/octobre/2020 - 01h34
PhilRAI a écrit :

Parce que vous croyez qu'il est nécessaire d'hospitaliser des gens alors qu'il n'ont pas de symptômes alarmants ? bloquer un lit alors qu'ils peuvent rentrer chez eux ? comme les autres les y renvoient mais juste avec du paracétamol ... Sauf que Raoult leur donne son traitement. Vous comprenez la différence ?  Comme partout lorsque les cas s'aggravent les patients sont envoyés en hôpital voire en réanimation.  Sauf qu'avec le traitement Raoult il n'y en a que très peu qui y vont et encore moins qui décèdent, les fameux 0,6 % !  Oui les décès sont comptabilisés sur l'APHM / IHU, la réanimation un service complémentaire mais Raoult qui suit ses patients comme n'importe quel médecin les ramène dans ses statistiques . Mais si vous avez une preuve du contraire, allez-y, dénoncez le aux journalistes, ils se feront un plaisir d'aller achever la bête. A mon avis ils vont dire bien sûr Monsieur et vous n'en entendrez plus parler.

Et encore une fois, il n'y a qu'une seule méthode pour calculer le % de décès c'est par rapport aux gens malades qui sont soignés !!! Pas ceux qui n'ont aucun traitement. Pas la population toute entière ! Raoult ne traite pas toute la population !

Raoult leur donne son traitement et a 0,6 % de décès. Les autres donnent du paracétamol et ont 19% de décès ! C'est aussi simple que cela.

Dans l'Est de la France il y a le docteur Erbstein, voir sa vidéo, celui qui au début donnait du paracétamol, puis envoyait ses patients en réanimation et apprenait leur décès !!! Lui non plus n'avait pas de service de réanimation dans son cabinet, cela ne l'empêchait pas de constater les décès, parce que figurez-vous les médecins se parlent entre eux, se transmettent les dossiers.

Donc finalement il en a eu marre de voir mourir ses patients et a décidé les traiter comme il le faisait d'habitude principalement à l'azithromycine. Résultat : guérison en 48 heures, terminés les envois à l'hôpital. 

Voilà comment cela se passe dans la vraie vie, pas dans votre imagination.

 

 

Nan mais vous êtes tellement aveuglé par votre fanatisme que vous n'avez aucun recul sur les sacrées inepties que vous racontez.

19% de décès, quelle hécatombe ! 20% de morts, waouh ! Taux de mortalité du covid19 en France, à part Raoult, 20% !!! 

Et de toute façon cette différence statistique ne se retrouve absolument pas lorsque le nombre de décès est rapporté à la population.

Pourtant, si Raoult soigne mieux, si son traitement empêche toute complication grave, si son traitement casse la charge virale et empêche les gens de se contaminer les uns les autres, pourquoi y a-t-il un taux de mortalité rapporté à la population identique voire plus faible dans à peu près la moitié de la France ? Ceux qui sont traités au paracetamol vous dites... (d'ailleurs Raoult dit le contraire, il dit même dans une de ses vidéos que l'hydroxychloroquine a été davantage prescrite à Paris qu'à Marseille).

Portrait de Oh Yes It's Good
14/octobre/2020 - 01h16

@ Razlebol, juste pour qu'il n'y ait pas de confusion, je pense que vous voulez parler de l'AP-HM (Marseille) et non de l'AP-HP (Paris) smiley

Portrait de Razlebol
14/octobre/2020 - 01h02
PhilRAI a écrit :

Je n'en sais rien, demandez à Raoult ! Depuis il a traité plus de 5600 patients, avec les résultats qu'il donne. C'est aussi simple que cela . Il soigne des gens, 0,6 % de décès, point. 

Les résultats qu'il donne, mais pas comparables aux chiffres que tu donne en face.

Encore dans la manipulation, Raoult a traités 5600 patients en hôpital de jour !

Ceux qui ont pris son traitement, et on été transféré a l'APHP puis décédés ne sont pas pris en compte pour le calcul des 0.6%

Ces patients de Raoult dans les autres régions, ce sont les médecins généralistes qui les ont traités, et la ont parle de centaines de milliers, voir de millions de consultations.

Pas seulement 5600, pas de sélection, pas de transfert a l'APHP pour glorifier ses résultats.

Cette information est facilement disponible, mais je te laisse chercher. Ca te changera, plutôt que de recopier les dires de l'IHU sans même les comprendre.

 

 

 

 

Portrait de PhilRAI
14/octobre/2020 - 00h06
Oh Yes It's Good a écrit :

Ci-dessous, j'ai passé 1/2 heure à revoir la 1ère étude de Raoult en vous exposant quelques uns des biais qu'elle comporte, plutôt que de nous les expliquer, argumentations à l'appui, votre seule réponse fut : Ce que vous racontez est faux, vous interprétez à votre manière comme d'habitude...

J'aurais aimé que vous nous expliquiez pourquoi cette étude s'est arrêtée au bout de 6 jours au lieu des 14 initialement prévus. Pourquoi n'y a-t-il que 6 patients dans le groupe hydroxy/azythro ? Pourquoi des asymptomatiques ont été inclus dans l'étude. Pourquoi ont été inclus des patients qui ont refusé le traitement ou qui y étaient allergiques. Pourquoi des patients envoyés en réa ou décédés, inclus dans l'étude, ont été exclus en cours d'étude sans être ensuite comptabilisés.

Tout cela figure dans l'étude, pouvez-vous nous l'expliquer.

Je n'en sais rien, demandez à Raoult ! Depuis il a traité plus de 5600 patients, avec les résultats qu'il donne. C'est aussi simple que cela . Il soigne des gens, 0,6 % de décès, point. 

Portrait de PhilRAI
14/octobre/2020 - 00h04
Razlebol a écrit :

Et encore une autre manipulation, Philou... les gens qui ont de l'expertise dans le domaine, sérieusement tu crois a ce que tu dit... Plus personne ne le crois ni l'écoute... Surtout Les Experts qui ont autres choses a foutre que démonter des chimères, en se faisant traités de merde par des complotistes en mal de vente de Livres, Formations, Séminaire, Presse Légume.

Les complotistes recommandent Raoult... tout est dit.

Tout ce qu'il dit est vrai, cette étude était particulièrement minable, et a été démonter par de nombreux experts, un peu partout dans le monde. Enfin ceux qui perdent encore du temps avec ca.

Et pour la énième fois, les chiffres que tu donne sont vrais, mais il ne sont aucunement comparable. C'est encore de la manipulation comme d'habitude.  Sinon moi aussi je sais faire copier coller

18 morts 3070 HDJ, voila comment tu trouve ton super chiffre de 0.6

Et HDJ ca veut dire HOPITAL DE JOUR

Définition: 

Un hôpital de jour est un établissement, ou une partie d'un établissement hospitalier, qui accueille ses patients durant une matinée, un après-midi voire une journée complète.

Et si jamais l'état s'aggravait ils étaient transférés a l'APHP, et les décès comptés a l'APHP.

Les données sources éclaireraient tout ses petits arrangements, mais bizarrement ils ne les fournissent pas.

Donc Rien a voir avec ce qui se passait surtout dans l'Est et l'Ile de France. Les patients la allaient voir leur médecin, puis restaient chez eux, tant que leur état ne se dégradait pas, sans parler des tests qu'ils ne passaient pas. Je suis persuadé que tu connait des personnes dans ce cas.

 

Du coup le taux de létalité de 0.6 pour le protocole Raoult, ne peut être comparé qu'au taux de létalité Réel calculé pour la France 0.7. Et encore vu que les personnes les plus fragiles sont exclues de son protocole, son chiffre ne veut pas dire grand chose.

 

Parce que vous croyez qu'il est nécessaire d'hospitaliser des gens alors qu'il n'ont pas de symptômes alarmants ? bloquer un lit alors qu'ils peuvent rentrer chez eux ? comme les autres les y renvoient mais juste avec du paracétamol ... Sauf que Raoult leur donne son traitement. Vous comprenez la différence ?  Comme partout lorsque les cas s'aggravent les patients sont envoyés en hôpital voire en réanimation.  Sauf qu'avec le traitement Raoult il n'y en a que très peu qui y vont et encore moins qui décèdent, les fameux 0,6 % !  Oui les décès sont comptabilisés sur l'APHM / IHU, la réanimation un service complémentaire mais Raoult qui suit ses patients comme n'importe quel médecin les ramène dans ses statistiques . Mais si vous avez une preuve du contraire, allez-y, dénoncez le aux journalistes, ils se feront un plaisir d'aller achever la bête. A mon avis ils vont dire bien sûr Monsieur et vous n'en entendrez plus parler.

Et encore une fois, il n'y a qu'une seule méthode pour calculer le % de décès c'est par rapport aux gens malades qui sont soignés !!! Pas ceux qui n'ont aucun traitement. Pas la population toute entière ! Raoult ne traite pas toute la population !

Raoult leur donne son traitement et a 0,6 % de décès. Les autres donnent du paracétamol et ont 19% de décès ! C'est aussi simple que cela.

Dans l'Est de la France il y a le docteur Erbstein, voir sa vidéo, celui qui au début donnait du paracétamol, puis envoyait ses patients en réanimation et apprenait leur décès !!! Lui non plus n'avait pas de service de réanimation dans son cabinet, cela ne l'empêchait pas de constater les décès, parce que figurez-vous les médecins se parlent entre eux, se transmettent les dossiers.

Donc finalement il en a eu marre de voir mourir ses patients et a décidé les traiter comme il le faisait d'habitude principalement à l'azithromycine. Résultat : guérison en 48 heures, terminés les envois à l'hôpital. 

Voilà comment cela se passe dans la vraie vie, pas dans votre imagination.

 

 

Portrait de Razlebol
13/octobre/2020 - 20h55
PhilRAI a écrit :

Tout ce que vous racontez est faux ou interprété de mauvaise façon comme d'habitude.Toute les réponses se trouvent sur son site, c'est public, largement diffusé et n'est pas contesté par les gens qui ont de l'expertise dans le domaine.

 

Et depuis mars beaucoup de choses ont évolué. Et puis la vraie étude c'est la vraie vie, et là Son taux de décès parmi les malades avérés est de 0,5% actuellement, 6% pour la France entière (19% en avril contre 0,6% pour Raoult) ! 

 

Et encore une autre manipulation, Philou... les gens qui ont de l'expertise dans le domaine, sérieusement tu crois a ce que tu dit... Plus personne ne le crois ni l'écoute... Surtout Les Experts qui ont autres choses a foutre que démonter des chimères, en se faisant traités de merde par des complotistes en mal de vente de Livres, Formations, Séminaire, Presse Légume.

Les complotistes recommandent Raoult... tout est dit.

Tout ce qu'il dit est vrai, cette étude était particulièrement minable, et a été démonter par de nombreux experts, un peu partout dans le monde. Enfin ceux qui perdent encore du temps avec ca.

Et pour la énième fois, les chiffres que tu donne sont vrais, mais il ne sont aucunement comparable. C'est encore de la manipulation comme d'habitude.  Sinon moi aussi je sais faire copier coller

18 morts 3070 HDJ, voila comment tu trouve ton super chiffre de 0.6

Et HDJ ca veut dire HOPITAL DE JOUR

Définition: 

Un hôpital de jour est un établissement, ou une partie d'un établissement hospitalier, qui accueille ses patients durant une matinée, un après-midi voire une journée complète.

Et si jamais l'état s'aggravait ils étaient transférés a l'APHP, et les décès comptés a l'APHP.

Les données sources éclaireraient tout ses petits arrangements, mais bizarrement ils ne les fournissent pas.

Donc Rien a voir avec ce qui se passait surtout dans l'Est et l'Ile de France. Les patients la allaient voir leur médecin, puis restaient chez eux, tant que leur état ne se dégradait pas, sans parler des tests qu'ils ne passaient pas. Je suis persuadé que tu connait des personnes dans ce cas.

 

Du coup le taux de létalité de 0.6 pour le protocole Raoult, ne peut être comparé qu'au taux de létalité Réel calculé pour la France 0.7. Et encore vu que les personnes les plus fragiles sont exclues de son protocole, son chiffre ne veut pas dire grand chose.

 

Portrait de Oh Yes It's Good
13/octobre/2020 - 17h07
PhilRAI a écrit :

Vous ne faites que des affirmations non argumentées, des accusations non prouvées, je vous répond avec des chiffres, des résultats, vous n'en tenez pas compte, c'est votre problème, je ne vais pas tout recommencer à chaque fois.

Ci-dessous, j'ai passé 1/2 heure à revoir la 1ère étude de Raoult en vous exposant quelques uns des biais qu'elle comporte, plutôt que de nous les expliquer, argumentations à l'appui, votre seule réponse fut : Ce que vous racontez est faux, vous interprétez à votre manière comme d'habitude...

J'aurais aimé que vous nous expliquiez pourquoi cette étude s'est arrêtée au bout de 6 jours au lieu des 14 initialement prévus. Pourquoi n'y a-t-il que 6 patients dans le groupe hydroxy/azythro ? Pourquoi des asymptomatiques ont été inclus dans l'étude. Pourquoi ont été inclus des patients qui ont refusé le traitement ou qui y étaient allergiques. Pourquoi des patients envoyés en réa ou décédés, inclus dans l'étude, ont été exclus en cours d'étude sans être ensuite comptabilisés.

Tout cela figure dans l'étude, pouvez-vous nous l'expliquer.

Portrait de PhilRAI
13/octobre/2020 - 15h03
Oh Yes It's Good a écrit :

Ca y'est, plouf, plus aucun argument...

"Et puis de puis mars...", "et puis la vraie étude c'est la vraie vie...." mouarf, quels arguments en béton, digne de Raoult lorsqu'il est mis face à ses contradictions et ses mensonges.

"Ce n'est pas vrai", "ce que vous dites est faux", "écoutez, c'est moi l'élite, je sais mieux que vous", etc...

Maintenant je ne vais pas vous empêcher de croire en votre Gourou, si ça vous fait rêver. :)

Vous ne faites que des affirmations non argumentées, des accusations non prouvées, je vous répond avec des chiffres, des résultats, vous n'en tenez pas compte, c'est votre problème, je ne vais pas tout recommencer à chaque fois.

Portrait de PhilRAI
13/octobre/2020 - 15h01
Mon bon Blaze a écrit :

Ah oui les vrais malades du COVID, mais bien sur  .....  il y a les faux malades, les vrais moyennement malades, les peut-être très malades ..... mais surtout faut les chopper avant la réa sinon c'est trop tard!!

Vous vous rendez compte des inepties que vous racontez!!! Il y a des malades du COVID,  c'est totalement binaire !!!!!! En revanche tout le monde n'a pas les mêmes symptômes.

C'est d'ailleurs pour ça que en vrai (je ne sais plus si je vous l'ai déjà dit), RAOULT PROPOSE SON TRAITEMENT A TOUS LES POSITIFS.

C'est dingue les conneries qu'on peut lire ici !!!  D'abord ce n'est pas parce qu'on abrite un virus ou une bactérie ou des débris de ceux là qu'on est malade.  

Ensuite il y a des symptômes, la toux ! pas n'importe quelle toux, sèche, grasse, fréquente ou pas avec des crises fréquentes ou pas etc. .. il y a la température, élevée ou pas, l'état de la gorge, les difficultés à respirer ou pas, le taux d'O2, l'écoute au stéthoscope, la perte du goût et de l'odorat et tout un tas d'autres signes qui peuvent être plus ou moins graves. N'importe quel médecin est capable de faire un diagnostic à partir de ces symptômes et de décider du traitement ou pas, de sa puissance ou pas, ou d'envoyer ou pas à l'hôpital. 

Bien sûr que si que tous le monde a les mêmes symptômes en cas de covid, pas forcément tous en même temps, mais ce sont bien les mêmes. 

Raoult ne va certainement pas traiter quelqu'un juste parce qu'il a le nez qui coule ! Il en faut plus que cela et les chiffres que j'ai donnés le prouvent, il  traite bien moins de gens que de détectés positifs.

Portrait de Mon bon Blaze
13/octobre/2020 - 12h47
PhilRAI a écrit :

Vous mentez ! Raoult ne traite que ceux qui ont des symptômes. Et encore pas tous, seulement les vrais malades. Il suffit de regarder les chiffres : 56967 testés 29144 personnes symptomatiques, mais seulement 5650 traités.

Ah oui les vrais malades du COVID, mais bien sur  .....  il y a les faux malades, les vrais moyennement malades, les peut-être très malades ..... mais surtout faut les chopper avant la réa sinon c'est trop tard!!

Vous vous rendez compte des inepties que vous racontez!!! Il y a des malades du COVID,  c'est totalement binaire !!!!!! En revanche tout le monde n'a pas les mêmes symptômes.

C'est d'ailleurs pour ça que en vrai (je ne sais plus si je vous l'ai déjà dit), RAOULT PROPOSE SON TRAITEMENT A TOUS LES POSITIFS.

Portrait de Oh Yes It's Good
13/octobre/2020 - 11h29
PhilRAI a écrit :

Non, vous n'avez visiblement rien compris. Les 90% n'ont rien à voir avec on ne sait pas si ls positifs sont contagieux ou pas. Relisez mes explications.

Raoult tient à disposition toutes les données nécessaires, ceux qui disent le contraire mentent délibérément, sinon il y a longtemps que cela aurait été mentionné par les journalistes qui l'interrogent.

"Raoult tient à disposition toutes les données nécessaires, ceux qui disent le contraire mentent délibérément, sinon il y a longtemps que cela aurait été mentionné par les journalistes qui l'interrogent."

Cela a été mentionné par nombre de scientifiques dont des virologues (vendus au labos bien évidemment... contrairement à Jésus Raoult qui, lui, marche sur l'eau), qu'il était loin de communiquer toutes les données nécessaires.

Les journalistes n'ont pas un temps infini pour étudier la question de près, c'est un p'tit peu logique.

Portrait de Oh Yes It's Good
13/octobre/2020 - 11h14
PhilRAI a écrit :

Tout ce que vous racontez est faux ou interprété de mauvaise façon comme d'habitude.Toute les réponses se trouvent sur son site, c'est public, largement diffusé et n'est pas contesté par les gens qui ont de l'expertise dans le domaine.

 

Et depuis mars beaucoup de choses ont évolué. Et puis la vraie étude c'est la vraie vie, et là Son taux de décès parmi les malades avérés est de 0,5% actuellement, 6% pour la France entière (19% en avril contre 0,6% pour Raoult) ! 

 

Ca y'est, plouf, plus aucun argument...

"Et puis de puis mars...", "et puis la vraie étude c'est la vraie vie...." mouarf, quels arguments en béton, digne de Raoult lorsqu'il est mis face à ses contradictions et ses mensonges.

"Ce n'est pas vrai", "ce que vous dites est faux", "écoutez, c'est moi l'élite, je sais mieux que vous", etc...

Maintenant je ne vais pas vous empêcher de croire en votre Gourou, si ça vous fait rêver. smiley

Portrait de PhilRAI
13/octobre/2020 - 11h10
Mon bon Blaze a écrit :

Ah donc vous simplifiez à votre sauce, malade asymptomatique ça n’existe pas, parce que .... parce que vous l’avez décidé ? Bah oui mais bien sûr que si en fait, sinon on n’aurait pas inventé ce mot, on dirait juste « pas malade ». Et quand on est malade asymptomatique évidemment qu’on rentre dans les statistiques des gens qui ont contracté cette maladie, chez Raoult comme partout ailleurs. Vous prenez des sacrés raccourcis vous.

Et je persiste renseignez vous, je sais pas moi venez à Marseille pour vérifier , RAOUL PROPOSE SON TRAITEMENT À TOUS LES POSITIFS.

Vous mentez ! Raoult ne traite que ceux qui ont des symptômes. Et encore pas tous, seulement les vrais malades. Il suffit de regarder les chiffres : 56967 testés 29144 personnes symptomatiques, mais seulement 5650 traités.

Portrait de PhilRAI
13/octobre/2020 - 10h58
Razlebol a écrit :

J'ai très bien compris, d'un on ne sait pas si les positifs sont contagieux ou pas, tu transforme ca en 90% des test sont bidons, car ca arrange ta petite propagande.

Pour les sources, ce que tu met en lien c'est l'étude, et a la fin de l'étude, ce sont les sources,

PAS LES DONNES SOURCES. ce qui permet de contrôler si l'étude a été CORRECTEMENT réalisée.

Je n'ai pas besoin de l'accuser publiquement, les données sources ont déjà été réclamées, jamais fournies, et c'est déjà paru dans la presse.

La magouille du biais d'immortalité aussi, les faits de balancer les morts dans le groupe qui l'arrange se voyait sur les courbes de son étude d'aout.

 

Non, vous n'avez visiblement rien compris. Les 90% n'ont rien à voir avec on ne sait pas si ls positifs sont contagieux ou pas. Relisez mes explications.

Raoult tient à disposition toutes les données nécessaires, ceux qui disent le contraire mentent délibérément, sinon il y a longtemps que cela aurait été mentionné par les journalistes qui l'interrogent.

Portrait de PhilRAI
13/octobre/2020 - 10h54
Oh Yes It's Good a écrit :

A court d'arguments ?

Voulez-vous qu'on ressorte ses "études" et qu'on en recense les nombreux biais ?

Tenez, par exemple la 1ere étude réalisée en mars dernier :

Raoult fait 3 groupes :

- 1 groupe contrôle de 16 patients qui reçoit les soins habituels

- 1 groupe chloroquine de 14 patients traités par hydroxychloroquine seule

- 1 groupe HA de 6 patients traités par hydroxy + azythromicine

 

Premier biais : l'étude ne dure que 6 jours au lieu des 14 jours déclarés officiellement (pourquoi s'être arrêté à mi-chemin ? on ne sait pas)

Deuxième biais (majeur) : assignation des patients dans tel groupe selon le choix des médecins

Troisième biais : âge médian beaucoup plus faible dans le groupe témoin (37 ans contre 51)

4e biais : recrutement dans le groupe contrôle de patients qui n'auraient pas du être inclus dans l'étude pour des raisons d'allergie au traitement (!!) ou de refus de celui-ci

5e biais : parmi les 20 patients traités (hydroxy seule, ou avec azythro) : 16,7% étaient asymptomatiques (!) vous qui nous dites que Raoult traite que des patients malades ! Lui-même indique dans son étude que celle-ci ne concerne que des patients hospitalisés (...),  autrement dit il hospitaliserait des asymptomatiques ? Pourquoi pas, si ça peut arranger les chiffres.

6e biais : parmi les 16 du groupe « chloroquine », 4 patients ont des tests négatifs au jour 1, et parmi eux, 2 vont rester négatifs tout au long de l'étude. Les 2 autres vont présenter des charges virales très faibles et donc non significatives d'une infection avérée.

7e biais : Autre problème de taille : 6 patients ont arrêté précocement leur traitement. 3 ont dû être transférés en soins intensifs, un a quitté l'hôpital parce qu'il était testé négatif, un autre a dû interrompre le traitement pour cause d'effets secondaires, et enfin un patient est décédé. Que des patients sortent d'une étude, rien de plus normal. En revanche, que ces cas ne soient pas rapportés comme tels et exclus des statistiques, que ces 6 cas ne soient pas considérés comme des échecs et inclus comme tels, ça ne l'est absolument pas.

Il y a encore plein d'autres des biais dans son "étude", les mêmes que l'on retrouve dans les suivantes.

Tout ce que vous racontez est faux ou interprété de mauvaise façon comme d'habitude.Toute les réponses se trouvent sur son site, c'est public, largement diffusé et n'est pas contesté par les gens qui ont de l'expertise dans le domaine.

 

Et depuis mars beaucoup de choses ont évolué. Et puis la vraie étude c'est la vraie vie, et là Son taux de décès parmi les malades avérés est de 0,5% actuellement, 6% pour la France entière (19% en avril contre 0,6% pour Raoult) ! 

 

Portrait de PhilRAI
13/octobre/2020 - 10h51
Razlebol a écrit :

L'Oms et des médecins  voulaient interdire hydroxy 

Non, on prends des phrases sorties de leurs contexte, on mélange tout, et ca donne ce genre de phrases mensongères, facile mais longue a démonter .

Hydroxychloroquine n'est pas interdite en France, elle est disponible sous ordonnance depuis janvier 2020, et heureusement il y 50 000 personnes en France qui en on besoin pour d'autres types d'infections, et elle a été valider pour ca.

 A l’échelle mondiale, l’OMS déconseille de traiter les patients atteints de Covid-19 avec l’hydroxychloroquine et ne recommande pas la prise de ce traitement en automédication. Dans l’UE, l’Agence européenne des médicaments  ne recommande pas ce traitement.

Le traitement de Raoult, c'est Hydroxychloroquine+Azitromycine, les études de l'IHU sur le sujet ne sont pas reconnues pour causes de multiple biais (Manipulation), et de REFUS de revue par les pairs, des données sources.

(pourtant prescrit depuis plus 20 ans sans ordonnance) soi-disant dangereux.

Déjà ce n'est pas 20 ans, mais plutôt 60 ans, et on ne parle pas de dangerosité, mais de Toxicité, mais Raoult aime bien jouer avec les mots pour manipuler son auditoire.

Pour la dangerosité, sur la base de donnée publique des médicaments(Chercher Plaquenil Resume), on retrouve la notice que l'on trouve dans la boite. Quand j'ai un médicament avec une notice aussi longue je la lis ! 

Et le protocole Raout, c'est bien associer 2 médicaments, associer deux listes de contre indications, et d'effets indésirables...

Dangereux ? Fortement Toxique ? Ce ne sont pas les bons mots.

Toxicité de chaque médicament pris séparément, Toxicité connue, acceptable.

Toxicité du Protocole Raoult, peu de recul, Etudes douteuses Toxicité inconnue.

Anodin? Surement pas, sans surveillance médicale, c'est même indiquer dans les notices

 

"Le traitement de Raoult, c'est Hydroxychloroquine+Azitromycine, les études de l'IHU sur le sujet ne sont pas reconnues pour causes de multiple biais (Manipulation), et de REFUS de revue par les pairs, des données sources."

Mensonge ! Elles ne sont pas reconnues parce qu'elles dérangent !!! Les résultats sont là : Son taux de décès parmi les malades avérés est de 0,5% actuellement, 6% pour la France entière (19% en avril contre 0,6% pour Raoult) ! 

Aucun problème de toxicité n'a été relevé.

Résultats similaires partout dans le monde pour tous ceux qui utilisent ce protocole ou équivalent. Voir par exemple ce que raconte le docteur Erbstein. Un médecin généraliste témoigne.

Et Raoult qui se marre en disant que nombre de personnes connues, journalistes, politiques, l'appellent à l'aide quand ils pensent être atteints par le covid.

Parce que quand on est malade et qu'on a un peu de jugeote les positions politiques stupides disparaissent, il faut sauver sa peau.

 

Portrait de Razlebol
13/octobre/2020 - 10h32
Gregeagle a écrit :

Moi je me rends compte du mensonge à tous les niveaux.

L'Oms et des medecin  voulaient interdire hydroxy (pourtant prescrit depuis plus 20 ans sans ordonnance) soit-disant dangereux .

Et la c'est un mensonge. Donc je ne peux imaginer les autres mensonges et je m'étonnes que les français ne réagissent pas.

Et je vous invite à posé la question à vôtre généraliste. 

 

 

 

L'Oms et des médecins  voulaient interdire hydroxy 

Non, on prends des phrases sorties de leurs contexte, on mélange tout, et ca donne ce genre de phrases mensongères, facile mais longue a démonter .

Hydroxychloroquine n'est pas interdite en France, elle est disponible sous ordonnance depuis janvier 2020, et heureusement il y 50 000 personnes en France qui en on besoin pour d'autres types d'infections, et elle a été valider pour ca.

 A l’échelle mondiale, l’OMS déconseille de traiter les patients atteints de Covid-19 avec l’hydroxychloroquine et ne recommande pas la prise de ce traitement en automédication. Dans l’UE, l’Agence européenne des médicaments  ne recommande pas ce traitement.

Le traitement de Raoult, c'est Hydroxychloroquine+Azitromycine, les études de l'IHU sur le sujet ne sont pas reconnues pour causes de multiple biais (Manipulation), et de REFUS de revue par les pairs, des données sources.

(pourtant prescrit depuis plus 20 ans sans ordonnance) soi-disant dangereux.

Déjà ce n'est pas 20 ans, mais plutôt 60 ans, et on ne parle pas de dangerosité, mais de Toxicité, mais Raoult aime bien jouer avec les mots pour manipuler son auditoire.

Pour la dangerosité, sur la base de donnée publique des médicaments(Chercher Plaquenil Resume), on retrouve la notice que l'on trouve dans la boite. Quand j'ai un médicament avec une notice aussi longue je la lis ! 

Et le protocole Raout, c'est bien associer 2 médicaments, associer deux listes de contre indications, et d'effets indésirables...

Dangereux ? Fortement Toxique ? Ce ne sont pas les bons mots.

Toxicité de chaque médicament pris séparément, Toxicité connue, acceptable.

Toxicité du Protocole Raoult, peu de recul, Etudes douteuses Toxicité inconnue.

Anodin? Surement pas, sans surveillance médicale, c'est même indiquer dans les notices

 

Portrait de Gregeagle
13/octobre/2020 - 06h21
Oh Yes It's Good a écrit :

A court d'arguments ?

Voulez-vous qu'on ressorte ses "études" et qu'on en recense les nombreux biais ?

Tenez, par exemple la 1ere étude réalisée en mars dernier :

Raoult fait 3 groupes :

- 1 groupe contrôle de 16 patients qui reçoit les soins habituels

- 1 groupe chloroquine de 14 patients traités par hydroxychloroquine seule

- 1 groupe HA de 6 patients traités par hydroxy + azythromicine

 

Premier biais : l'étude ne dure que 6 jours au lieu des 14 jours déclarés officiellement (pourquoi s'être arrêté à mi-chemin ? on ne sait pas)

Deuxième biais (majeur) : assignation des patients dans tel groupe selon le choix des médecins

Troisième biais : âge médian beaucoup plus faible dans le groupe témoin (37 ans contre 51)

4e biais : recrutement dans le groupe contrôle de patients qui n'auraient pas du être inclus dans l'étude pour des raisons d'allergie au traitement (!!) ou de refus de celui-ci

5e biais : parmi les 20 patients traités (hydroxy seule, ou avec azythro) : 16,7% étaient asymptomatiques (!) vous qui nous dites que Raoult traite que des patients malades ! Lui-même indique dans son étude que celle-ci ne concerne que des patients hospitalisés (...),  autrement dit il hospitaliserait des asymptomatiques ? Pourquoi pas, si ça peut arranger les chiffres.

6e biais : parmi les 16 du groupe « chloroquine », 4 patients ont des tests négatifs au jour 1, et parmi eux, 2 vont rester négatifs tout au long de l'étude. Les 2 autres vont présenter des charges virales très faibles et donc non significatives d'une infection avérée.

7e biais : Autre problème de taille : 6 patients ont arrêté précocement leur traitement. 3 ont dû être transférés en soins intensifs, un a quitté l'hôpital parce qu'il était testé négatif, un autre a dû interrompre le traitement pour cause d'effets secondaires, et enfin un patient est décédé. Que des patients sortent d'une étude, rien de plus normal. En revanche, que ces cas ne soient pas rapportés comme tels et exclus des statistiques, que ces 6 cas ne soient pas considérés comme des échecs et inclus comme tels, ça ne l'est absolument pas.

Il y a encore plein d'autres des biais dans son "étude", les mêmes que l'on retrouve dans les suivantes.

Moi je me rends compte du mensonge à tous les niveaux.

L'Oms et des medecin  voulaient interdire hydroxy (pourtant prescrit depuis plus 20 ans sans ordonnance) soit-disant dangereux .

Et la c'est un mensonge. Donc je ne peux imaginer les autres mensonges et je m'étonnes que les français ne réagissent pas.

Et je vous invite à posé la question à vôtre généraliste. 

 

 

 

Portrait de Oh Yes It's Good
13/octobre/2020 - 03h48
PhilRAI a écrit :

Vous inventez ce qui vous arrange. Tout est sur le site de l'IHU, mais si vous le contestez, appelez la presse et dites qu'il ment, vous verrez ils vont se précipiter ! Mais vous pouvez aussi poser des questions à l'IHU il y a un formulaire pour cela.

A court d'arguments ?

Voulez-vous qu'on ressorte ses "études" et qu'on en recense les nombreux biais ?

Tenez, par exemple la 1ere étude réalisée en mars dernier :

Raoult fait 3 groupes :

- 1 groupe contrôle de 16 patients qui reçoit les soins habituels

- 1 groupe chloroquine de 14 patients traités par hydroxychloroquine seule

- 1 groupe HA de 6 patients traités par hydroxy + azythromicine

 

Premier biais : l'étude ne dure que 6 jours au lieu des 14 jours déclarés officiellement (pourquoi s'être arrêté à mi-chemin ? on ne sait pas)

Deuxième biais (majeur) : assignation des patients dans tel groupe selon le choix des médecins

Troisième biais : âge médian beaucoup plus faible dans le groupe témoin (37 ans contre 51)

4e biais : recrutement dans le groupe contrôle de patients qui n'auraient pas du être inclus dans l'étude pour des raisons d'allergie au traitement (!!) ou de refus de celui-ci

5e biais : parmi les 20 patients traités (hydroxy seule, ou avec azythro) : 16,7% étaient asymptomatiques (!) vous qui nous dites que Raoult traite que des patients malades ! Lui-même indique dans son étude que celle-ci ne concerne que des patients hospitalisés (...),  autrement dit il hospitaliserait des asymptomatiques ? Pourquoi pas, si ça peut arranger les chiffres.

6e biais : parmi les 16 du groupe « chloroquine », 4 patients ont des tests négatifs au jour 1, et parmi eux, 2 vont rester négatifs tout au long de l'étude. Les 2 autres vont présenter des charges virales très faibles et donc non significatives d'une infection avérée.

7e biais : Autre problème de taille : 6 patients ont arrêté précocement leur traitement. 3 ont dû être transférés en soins intensifs, un a quitté l'hôpital parce qu'il était testé négatif, un autre a dû interrompre le traitement pour cause d'effets secondaires, et enfin un patient est décédé. Que des patients sortent d'une étude, rien de plus normal. En revanche, que ces cas ne soient pas rapportés comme tels et exclus des statistiques, que ces 6 cas ne soient pas considérés comme des échecs et inclus comme tels, ça ne l'est absolument pas.

Il y a encore plein d'autres des biais dans son "étude", les mêmes que l'on retrouve dans les suivantes.

Portrait de Razlebol
13/octobre/2020 - 01h37
PhilRAI a écrit :

Je ne reviens pas sur les PCR, si vous ne voulez pas comprendre c'est votre problème. 

Ah si modif : .mediterranee-infection.com/depistage-du-covid-faux-positifs-faux-negatifs-comment-harmoniser/ C'est à 5:30 relation entre PCR et culture de virus.

Pour les sources tout est sur le site de l'IHU, par exemple pour les EHPAD : mediterranee-infection.com/wp-content/uploads/2020/08/EHPAD-Covid-19-Marseille-v20200821.pdf Le seul reproche à faire c'est que c'est en anglais.

Maintenant vous pouvez toujours l'accuser d'inventer ses chiffres, je vous propose de l'accuser publiquement.

 

J'ai très bien compris, d'un on ne sait pas si les positifs sont contagieux ou pas, tu transforme ca en 90% des test sont bidons, car ca arrange ta petite propagande.

Pour les sources, ce que tu met en lien c'est l'étude, et a la fin de l'étude, ce sont les sources,

PAS LES DONNES SOURCES. ce qui permet de contrôler si l'étude a été CORRECTEMENT réalisée.

Je n'ai pas besoin de l'accuser publiquement, les données sources ont déjà été réclamées, jamais fournies, et c'est déjà paru dans la presse.

La magouille du biais d'immortalité aussi, les faits de balancer les morts dans le groupe qui l'arrange se voyait sur les courbes de son étude d'aout.

 

Portrait de Mon bon Blaze
13/octobre/2020 - 00h52
PhilRAI a écrit :

Un malade c'est quelqu'un qui  a des symptômes, qui tousse, qui a des courbatures, mal à la gorge, de la fièvre, qui a du mal à respirer, qui a perdu le goût ou l'odorat etc. ... Vous n'avez jamais été malade ? Si on est asymptomatique on n'est pas malade. D'ailleurs les résultats des tests PCR ne permettent pas de savoir si les virus sont vivants ou morts ou s'il ne s'agit que de débris de virus ou s'il s'agit de faux positifs. Non, Raoult ne propose le traitement qu'à des gens malades avec symptômes. 

Considérer que les gens positifs sont malades c'est l'arnaque actuelle pour faire croire à une nouvelle épidémie et faire chuter le % de décès en augmentant artificiellement le nombre de malades. Le flou est en plus maintenu en ne donnant pas le CT qui pourrait permettre d'avoir une idée de l'importance de la contamination de la personne. Au dessus de 35 ça ne veut plus rien dire. Il paraît qu'on serait à 42 45 !!! 

 

Ah donc vous simplifiez à votre sauce, malade asymptomatique ça n’existe pas, parce que .... parce que vous l’avez décidé ? Bah oui mais bien sûr que si en fait, sinon on n’aurait pas inventé ce mot, on dirait juste « pas malade ». Et quand on est malade asymptomatique évidemment qu’on rentre dans les statistiques des gens qui ont contracté cette maladie, chez Raoult comme partout ailleurs. Vous prenez des sacrés raccourcis vous.

Et je persiste renseignez vous, je sais pas moi venez à Marseille pour vérifier , RAOUL PROPOSE SON TRAITEMENT À TOUS LES POSITIFS.

Portrait de PhilRAI
13/octobre/2020 - 00h34
Mon bon Blaze a écrit :

Mais c’est quoi pour vous un malade? Quand on a le covid (donc malade et contagieux), on peut être soit asymptomatique, soit avoir des symptômes plus ou moins légers qui passeront au bout de quelques jours, soit des symptômes nécessitant une hospitalisation voir aller en réanimation. Sachant que la grande majorité sont les 2 premiers. Donc quand on est positif c’est qu’on est malade, et c’est comme ça que Raoult voit les choses, puisqu’il propose son traitement à tous les positifs. 

Un malade c'est quelqu'un qui  a des symptômes, qui tousse, qui a des courbatures, mal à la gorge, de la fièvre, qui a du mal à respirer, qui a perdu le goût ou l'odorat etc. ... Vous n'avez jamais été malade ? Si on est asymptomatique on n'est pas malade. D'ailleurs les résultats des tests PCR ne permettent pas de savoir si les virus sont vivants ou morts ou s'il ne s'agit que de débris de virus ou s'il s'agit de faux positifs. Non, Raoult ne propose le traitement qu'à des gens malades avec symptômes. 

Considérer que les gens positifs sont malades c'est l'arnaque actuelle pour faire croire à une nouvelle épidémie et faire chuter le % de décès en augmentant artificiellement le nombre de malades. Le flou est en plus maintenu en ne donnant pas le CT qui pourrait permettre d'avoir une idée de l'importance de la contamination de la personne. Au dessus de 35 ça ne veut plus rien dire. Il paraît qu'on serait à 42 45 !!! 

 

Portrait de PhilRAI
13/octobre/2020 - 00h25
Razlebol a écrit :

Merci, je sais ce que signifie CT, mais bizarrement le chiffre de 90% est paru dans un article du New York Times le 29 aout, il a été repris par tous les complotistes, en sortant la phrase de son contexte, et en en changeant le sens, comme ils le font trop souvent.

Et entre "j'ai pris arbitrairement", et "c'est votre invention", c'est une belle manipulation de ta part.

Si on inverse:

Les 90% de faux positifs c'est TON invention, et j'ai pris arbitrairement la moitié des patients peuvent recevoir le traitement.

Sauf que tu assène une fausse vérité, et je donne un exemple imagé pour comprendre.

Pour les sources, on voit que tu êtes incapable de comprendre ce dont je parle, vu que je parlais des DONNEES SOURCES.

Les données sources sont la totalités des données de l'étude, toutes les données sur les patients, leur traitements, leurs tests. C'est ce qui peut servir a vérifier une étude et la faire valider par les pairs.

Sauf que l'IHU refuse de les présenter, tout en critiquant l'étude foireuse du Lancet sur ce point... Risible.

Pour les 11 morts hier, 6 aujourd'hui, tu crois réellement ce que tu dit ?

Je suis sur d'une chose vu la sensibilité du sujet, l'IHU ne rajoute JAMAIS de morts a la légère, a cet endroit précis, il en va de leur crédibilité. Et bizarrement quand recherche des anciennes versions de l'image on ne trouve RIEN. Je pense sincèrement que les résultats ne plaisait pas au chef, alors l'IHU manipule les résultats, ca ne sera pas la première fois.

 

Je ne reviens pas sur les PCR, si vous ne voulez pas comprendre c'est votre problème. 

Ah si modif : .mediterranee-infection.com/depistage-du-covid-faux-positifs-faux-negatifs-comment-harmoniser/ C'est à 5:30 relation entre PCR et culture de virus.

Pour les sources tout est sur le site de l'IHU, par exemple pour les EHPAD : mediterranee-infection.com/wp-content/uploads/2020/08/EHPAD-Covid-19-Marseille-v20200821.pdf Le seul reproche à faire c'est que c'est en anglais.

Maintenant vous pouvez toujours l'accuser d'inventer ses chiffres, je vous propose de l'accuser publiquement.

 

Portrait de Mon bon Blaze
13/octobre/2020 - 00h15
PhilRAI a écrit :

N'inventez pas n'importe quoi ! Raoult dépiste mais ne traite que les malades ! Sur le site de l'IHU il y a la distinction entre les patients testé et les patients traités beaucoup moins nombreux. Et le taux de mortalité n'est calculé qu'à partir des gens traités. Maintenant vous pouvez toujours dire qu'il ment, c'est de votre responsabilité.

Mais c’est quoi pour vous un malade? Quand on a le covid (donc malade et contagieux), on peut être soit asymptomatique, soit avoir des symptômes plus ou moins légers qui passeront au bout de quelques jours, soit des symptômes nécessitant une hospitalisation voir aller en réanimation. Sachant que la grande majorité sont les 2 premiers. Donc quand on est positif c’est qu’on est malade, et c’est comme ça que Raoult voit les choses, puisqu’il propose son traitement à tous les positifs.