07/10 18:42

Tempête Alex: Dans les Alpes-Maritimes, le bilan atteint 5 morts, annonce Emmanuel Macron qui confirme la signature de l'arrêté de catastrophe naturelle pour les communes sinistrées

18h41: Dans les Alpes-Maritimes, le bilan atteint 5 morts, annonce Emmanuel Macron. Parmi les mesures prises pour venir en aide à la population, le chef de l'Etat annonce que l'arrêté de catastrophe naturelle, qui concerne 55 communes, sera publié demain matin au Journal officiel. Un fonds d'urgence va également être mis en place. L'Etat va y contribuer avec 100 millions d'euros dans les prochains jours. Le préfet va également organiser un tour de table des financeurs qui pourraient contribuer à ce fonds.

15h55: Emmanuel Macron confirme la signature de l'arrêté de catastrophe naturelle pour les communes sinistrées. L'annonce a été faite cet après-midi par le chef de l'Etat lors de son déplacement à Tende. "Cela va permettre de déclencher les indemnisations", a indiqué Emmanuel Macron en précisant que le fonds Barnier sera déclenché "pour reconstruire avec des normes pour mieux résister". "L'état de catastrophe agricole sera aussi reconnu, avec 1.000 exploitations touchées", a continué Emmanuel Macron

15h45: Le président de la République Emmanuel Macron est arrivé mercredi en hélicoptère dans le village de Tende, encore partiellement privé d’électricité et inaccessible par la route, pour apporter son soutien aux habitants des Alpes-Maritimes traumatisés par les crues exceptionnelles du 2 octobre.

Quelque 200 personnes attendaient le chef de l’Etat, qui a immédiatement fait le point avec les membres de la sécurité civile et les gendarmes présents dans ce village de la vallée de la Roya, une des plus meurtries par les intempéries, a constaté un journaliste de l’AFP.

La voix nouée, le maire de Tende Jean-Pierre Vassallo a raconté au président le désastre vécu par les 2.000 habitants lors des pluies torrentielles: «Le vendredi soir, c’était le cauchemar, les maisons tombaient les unes après les autres, on a évacué l’Ehpad, avec le personnel soignant, les pompiers, on a fait un véritable miracle».

«Maintenant, je suis impressionné, quand la machine France se met en route c’est impressionnant», a-t-il ajouté, évoquant la mobilisation des secours et la solidarité des habitants de cette zone de montagne.

Quelques heures avant d’arriver dans ces zones sinistrées situées au nord de Nice, Emmanuel Macron avait promis un soutien «à la mesure de la catastrophe» qui a fait au moins quatre morts, huit disparus et 13 «supposés disparus». Deux autres personnes sont mortes en Italie lors de ces intempéries d’une violence hors normes.

15h32: Le président Emmanuel Macron est arrivé mercredi après-midi en hélicoptère à Tende, première étape de sa visite dans les vallées des Alpes-Maritimes dévastées par les crues du 2 octobre.

15h00: Le président du Sénat Gérard Larcher (LR) a saisi mardi la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, pour demander une aide d’urgence de l’Union européenne pour les sinistrés du haut-pays niçois.

« Cet appel hors des chemins formels est guidé par l’urgence. Il procède de la vision d’une Europe proche des citoyens, sensible à leur désarroi, d’une Europe qui tire sa vitalité et sa force des territoires », a indiqué M. Larcher dans un communiqué publié mercredi.

« La tâche est considérable alors que la France, comme plusieurs Etats membres de l’UE, a déjà tant souffert des conséquences de l’épidémie du Covid-19, malgré la mobilisation des pouvoirs publics et les efforts de la population », souligne la présidence du Sénat.

Le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur Renaud Muselier et le maire de Nice Christian Estrosi ont écrit pour leur part ensemble à Mme von der Leyen pour lui demander de « faciliter l’accès au Fonds de solidarité de l’UE », selon ce courrier daté de dimanche et rendu public mercredi.

« Même s’il est impossible à ce stade de chiffrer précisément les dommages directs causés par la tempête, tellement ceux-ci semblent importants, il nous apparaît fondamental que des discussions s’engagent dans les plus brefs délais avec la Commission européenne pour faciliter l’accès au Fonds de solidarité de l’UE », écrivent les deux élus LR.

MM. Muselier et Estrosi ajoutent qu’il vont parallèlement saisir les autorités françaises « pour qu’elles demandent officiellement l’activation » de ce fonds.

13h06: Le président Emmanuel Macron sera interviewé mercredi en direct dans les journaux de 20H de TF1 et de France 2 en direct de Saint-Martin-Vésubie, un des villages des Alpes-Maritimes sinistrés par les intempéries, ont annoncé les deux chaînes. Le chef de l'Etat répondra aux questions de Marie Chantrait de TF1 et de Jeff Wittenberg pour France 2, ont précisé les chaînes, dans un communiqué  commun. L'entretien sera également diffusé sur LCI et franceinfo.
Selon son entourage, le président s'exprimera sur la situation dans les Alpes-Maritimes. Il a notamment promis sur place un soutien de l'Etat "dans la durée" et à "à la mesure de la catastrophe", cinq jours après les intempéries exceptionnelles qui ont dévasté l'arrière-pays niçois.

09h53: Le président français Emmanuel Macron a promis que la Nation « sera présente dans la durée » pour aider les sinistrés des intempéries exceptionnelles qui ont dévasté l’arrière-pays niçois, où il se rend mercredi après-midi.

« La Nation sera là, présente, dans la durée. Car la Nation n’abandonne aucun de ses territoires, aucun de ses enfants », a souligné le chef de l’Etat dans un message posté sur Facebook.

Trois vallées au nord de Nice ont été frappées vendredi par des pluies torrentielles et des crues brutales qui ont fait au moins quatre morts et plusieurs disparus. « Une tempête d’une ampleur sans précédent a ravagé plusieurs de vos villages et fauché des vies. Je m’incline devant la douleur des familles et des proches des victimes », a écrit le président en louant les efforts des secours pour retrouver les disparus et aider au ravitaillement des villages encore largement coupés du monde.

Maisons éventrées par dizaines, routes coupées, infrastructures ravagées: l’ampleur des dégâts est immense et la reconstruction sera longue, ont indiqué des élus locaux. « Pleinement mobilisé dans l’urgence, l’Etat le restera demain, dans la phase de reconstruction. J’en prends l’engagement », a insisté M. Macron.

Un conseil des ministres se réunira dans la matinée pour « prendre de nouvelles mesures » et le président ira dans l’après-midi à la rencontre des habitants de trois villages très durement touchés -Tende, Breil-sur-Roya, Saint-Martin-Vésubie.

« Les mesures annoncées seront à la mesure de la catastrophe », a-t-il ajouté.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de cbor33500
8/octobre/2020 - 06h01

La promenade de macron a empêché 15 hélicoptères de travailler sur les lieux du sinistre durant tout l'après-midi puisqu'ils n'avaient plus le droit de voler à partir de 13h.

Portrait de lysniais
7/octobre/2020 - 16h21

Pfff, il est la pour réconforter la population qui pleure et y a une connasse qui l'interpelle et le monopolise sur la question des migrants a la frontière italienne!! Lamentable!!