26/09 11:42

Attaque près de Charlie Hebdo - L'Elysée fait savoir à l'AFP que le président Emmanuel Macron ne s'exprimera pas sur le sujet

Interrogé par l'AFP, l'Elysée a fait savoir que le président Emmanuel Macron ne s'exprimerait pas sur le sujet. L'Elysée a toutefois indiqué ce matin avoir "pris contact avec les familles des victimes" de l'attaque au hachoir vendredi à Paris devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, pour "exprimer soutien et solidarité". Un homme qui se présente comme né au Pakistan et âgé de 18 ans, selon les premiers éléments de l'enquête, s'en est pris vendredi vers 11H45 à deux personnes, un homme et une femme, devant l'agence de presse Premières Lignes.

"Manifestement c'est un acte de terrorisme islamiste", a estimé vendredi le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sur France 2, déplorant "une nouvelle attaque sanglante contre notre pays". Sept personnes étaient samedi à garde à vue, dont l'auteur présumé. Vendredi, le Premier ministre Jean Castex, qui s'est rendu sur les lieux avec le ministre de l'Intérieur, a affirmé sa "volonté résolue, par tous les moyens, de lutter contre le terrorisme", précisant à propos des deux victimes que "leurs vies ne sont pas en danger, Dieu merci". 

Cette attaque est intervenue en plein procès de l'attentat meurtrier qui a visé l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo en janvier 2015.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Jilou1994
26/septembre/2020 - 22h49
boubouline1 a écrit :

Merci pour toutes vos explications parfaitement claires .

Étude que j'approfondirai car je la trouve fort intéressante.

Heureux d'avoir pu participer à vous rendre service. Merci de votre attention. The best. 

Portrait de Jilou1994
26/septembre/2020 - 22h24
boubouline1 a écrit :

Bonjour.

Je vous ai lu avec attention.

Une question celui qui a maltraité des animaux sera a son tour maltraité.Il subira le même sort.

Mais pour ce faire il faut de nouveaux bourreaux qui a leur tour subiront ces tortures?

C est un cercle sans fin ?

"Mais pour ce faire il faut de nouveaux bourreaux qui a leur tour subiront ces tortures? C'est un cercle sans fin ?"

Merci pour votre question très pertinente. Tout d'abord permettez-moi d'exprimer notre compassion naturelle pour toute personne qui souffre physiquement et psychologiquement dans ce monde, car s'incarner ici-bas et y subir les affres de la naissance et de la mort et tant d'autres épreuves n'est pas une situation naturelle pour l'âme spirituelle destinée à atteindre la libération dans sa condition originelle où le bonheur est illimité.  

Oui tout à fait, vous avez bien compris la logique du karma. il faut effectivement de "nouveaux"* bourreaux ou pas qui vont être impliqués pour faire subir du karma à une âme incarnée, et en même temps, la personne qui fait subir injustement, sans autorisation cette souffrance, se prépare dans cette vie comme dans d'autres de subir à son tour la loi implacable du karma. 

Nous sommes comme dans une pièce de théâtre où les acteurs changent de rôle en fonction de leurs désirs et de leur karma, mais cette fois d'une vie à l'autre. Une vie nous sommes incarnés dans un corps de femme, une autre dans un corps d'homme, une autre encore dans un corps de chien, de chat, d'oiseau, d'insecte, de poisson, de plante, de bactérie, de virus etc. Et ce sans fin. Toutefois à chaque réincarnation dans une forme humaine le libre arbitre se réactive, ce à quoi n'ont pas accès en général les autres formes de vie.  

Toutefois ce conditionnement à devenir bourreau et victime, d'une vie à l'autre via le karma et le cycle des morts et renaissances (le samsara) et ce pour un temps quasi infini comme vous l'évoquez, peut s'arrêter d'un coup pour celui qui comprend parfaitement comment sortir de l'influence du karma en agissant de façon spirituellement validée.

En sanskrit le mot karma veut dire action. Il existe trois formes d'action : une qui engendre un karma matériel autorisé qui va nous forcer à nous réjouir de la matière, une action pour le mauvais karma (le vikarma) qui va nous forcer à souffrir, et une autre action dite akarma (sans réaction matérielle) donc purement spirituelle qui est située dans la pure transcendance.

Celui qui a étudié avec attention et esprit de coopération avec l'aide d'un professeur hautement qualifié, La Bhagavad Gita telle qu'elle est", la science de l'âme et du karma et tant d'autres paramètres, peut dans cette vie graduellement revenir à sa constitution naturelle d'âme libérée (nitya siddha). Là, cette âme, revenue à un niveau spirituel, peut tout utiliser correctement avec le bon dosage, sans devoir se réincarner dans sa prochaine vie dans le monde matériel.  

Je sais que cela peut sembler sur certains aspects très complexe bien que parfaitement logique, toutefois pour l'âme sincère qui est par nature faite de connaissance et pleine de félicité, tout effort dans cette voie n'est jamais perdu. Si elle a fait 10% de progrès spirituel dans cette vie alors dans sa prochaine vie, elle reprendra son progrès à 11% et ainsi de suite, alors que tous nos efforts pour nous faire perdurer dans la matière nous déçoivent toujours tôt ou tard puisque matériellement nous perdons tout et pire, nous nous préparons par nos choix à subir encore et encore les affres de la matière.

En espérant avoir pu répondre un tant soit peu à votre question. Le meilleur à vous. 

* "Nouveau" implique dans ce sens un nouveau rôle puisque l'âme est recyclée et éternelle. Ensuite il existe un réservoir illimité d'âmes éternelles qui n'ont pas encore été activées et qui sont en mode coma. A intervalles régulier des âmes fraichement activées viennent pour expérimenter la matière, et quand elles sont vraiment lasses de trainer ici-bas à jouer à être Dieu et qu'elles sont redevenues sincères, alors elles entament leur retour à leur condition originelle et plus encore, à leur pleine maturité spirituelle pour ne jamais retomber dans une conscience matérielle.

Portrait de boubouline1
26/septembre/2020 - 20h34
Jilou1994 a écrit :

"Mais pour ce faire il faut de nouveaux bourreaux qui a leur tour subiront ces tortures? C'est un cercle sans fin ?"

Merci pour votre question très pertinente. Tout d'abord permettez-moi d'exprimer notre compassion naturelle pour toute personne qui souffre physiquement et psychologiquement dans ce monde, car s'incarner ici-bas et y subir les affres de la naissance et de la mort et tant d'autres épreuves n'est pas une situation naturelle pour l'âme spirituelle destinée à atteindre la libération dans sa condition originelle où le bonheur est illimité.  

Oui tout à fait, vous avez bien compris la logique du karma. il faut effectivement de "nouveaux"* bourreaux ou pas qui vont être impliqués pour faire subir du karma à une âme incarnée, et en même temps, la personne qui fait subir injustement, sans autorisation cette souffrance, se prépare dans cette vie comme dans d'autres de subir à son tour la loi implacable du karma. 

Nous sommes comme dans une pièce de théâtre où les acteurs changent de rôle en fonction de leurs désirs et de leur karma, mais cette fois d'une vie à l'autre. Une vie nous sommes incarnés dans un corps de femme, une autre dans un corps d'homme, une autre encore dans un corps de chien, de chat, d'oiseau, d'insecte, de poisson, de plante, de bactérie, de virus etc. Et ce sans fin. Toutefois à chaque réincarnation dans une forme humaine le libre arbitre se réactive, ce à quoi n'ont pas accès en général les autres formes de vie.  

Toutefois ce conditionnement à devenir bourreau et victime, d'une vie à l'autre via le karma et le cycle des morts et renaissances (le samsara) et ce pour un temps quasi infini comme vous l'évoquez, peut s'arrêter d'un coup pour celui qui comprend parfaitement comment sortir de l'influence du karma en agissant de façon spirituellement validée.

En sanskrit le mot karma veut dire action. Il existe trois formes d'action : une qui engendre un karma matériel autorisé qui va nous forcer à nous réjouir de la matière, une action pour le mauvais karma (le vikarma) qui va nous forcer à souffrir, et une autre action dite akarma (sans réaction matérielle) donc purement spirituelle qui est située dans la pure transcendance.

Celui qui a étudié avec attention et esprit de coopération avec l'aide d'un professeur hautement qualifié, La Bhagavad Gita telle qu'elle est", la science de l'âme et du karma et tant d'autres paramètres, peut dans cette vie graduellement revenir à sa constitution naturelle d'âme libérée (nitya siddha). Là, cette âme, revenue à un niveau spirituel, peut tout utiliser correctement avec le bon dosage, sans devoir se réincarner dans sa prochaine vie dans le monde matériel.  

Je sais que cela peut sembler sur certains aspects très complexe bien que parfaitement logique, toutefois pour l'âme sincère qui est par nature faite de connaissance et pleine de félicité, tout effort dans cette voie n'est jamais perdu. Si elle a fait 10% de progrès spirituel dans cette vie alors dans sa prochaine vie, elle reprendra son progrès à 11% et ainsi de suite, alors que tous nos efforts pour nous faire perdurer dans la matière nous déçoivent toujours tôt ou tard puisque matériellement nous perdons tout et pire, nous nous préparons par nos choix à subir encore et encore les affres de la matière.

En espérant avoir pu répondre un tant soit peu à votre question. Le meilleur à vous. 

* "Nouveau" implique dans ce sens un nouveau rôle puisque l'âme est recyclée et éternelle. Ensuite il existe un réservoir illimité d'âmes éternelles qui n'ont pas encore été activées et qui sont en mode coma. A intervalles régulier des âmes fraichement activées viennent pour expérimenter la matière, et quand elles sont vraiment lasses de trainer ici-bas à jouer à être Dieu et qu'elles sont redevenues sincères, alors elles entament leur retour à leur condition originelle et plus encore, à leur pleine maturité spirituelle pour ne jamais retomber dans une conscience matérielle.

Merci pour toutes vos explications parfaitement claires .

Étude que j'approfondirai car je la trouve fort intéressante.

Portrait de HO l'Andouille
26/septembre/2020 - 20h08

" Mr Benalla ; L'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron a été admis mardi 22 septembre à l'hôpital Cochin après avoir été diagnostiqué positif au ... "

" Emmanuel Macron a assuré mardi 22 septembre ne pas vouloir « isoler à nouveau nos aînés », lors d'une visite dans un Ehpad du ... " (dernière apparition imprévue)

depuis , plus de nouvelles de "Jupiter " ?! smiley

et là , on apprends ; " L'Elysée fait savoir par AFT ... " alors que Lui et son Gouvernement sont si promps à apparaitre devant nos petits et grands écrans ...

de plus , une intervention de sa part est réclamer et souhaitée , par tous les médiats et contradicteurs , afin d'éclaircir les dernières décisions sanitaire prise par son ministre de la santé  ...

il va bien au moins ?!!! ...

si non ; l'Ehpad = un Jocker ?!

Portrait de boubouline1
26/septembre/2020 - 17h11
Jilou1994 a écrit :

Avec toute l'humilité dont je suis capable, je vais tenter de vous répondre et expliquer techniquement un aspect particulièrement sensible de nos jours en occident. 

"Les petites maghrébines qui se font violer et tabasser parce qu'elles portent une jupe, c'est action/réaction aussi... "

Très bonne question. Et bien oui ! c'est ce que l'on appelle la loi universelle du karma qui par l'action du temps éternel suit l'âme incarnée d'un corps matériel à un autre pour prendre note de ses désirs et lui délivrer les conséquences agréables ou désagréables ou mixtes de ses choix, de son implication dans la matière. En d'autres termes, la mauvaise utilisation de notre libre arbitre dans chaque forme humaine entraine mathématiquement et en toute circonstance, des conséquences matérielles agréables ou pas, certes temporaires mais bien réelles.

Il est à noter aussi que personne ne tue ni ne meurt en tant qu'âme spirituelle éternelle, seuls les corps matériels grossiers et subtils sont impliqués dans l'acte de mort. L'âme, la vraie personne qui vit temporairement dans un corps matériel, est d'une certaine façon reformatée plusieurs fois jusqu'à qu'elle comprenne sa vraie fonction pour être enfin éternellement heureuse. Une sorte d'effet Matrix. Toutefois, ce n'est parce l'âme ne meurt jamais, qu'on ne peut la découper, la dessécher, la brûler etc. et qu'elle subit des karmas, que nous devons nous servir de ce prétexte pour infliger gratuitement des souffrances morales ou physique à qui que ce soit y compris les animaux. Car là aussi c'est se créer un karma à subir dans cette vie et dans d'autres si nécessaire. Prenons l'exemple d'une personne qui mange de la viande, de la chair animale en dehors de toute circonstance exceptionnelle de survie, juste pour le plaisir de la langue. En toute logique elle se prépare à se réincarner dans un corps d'animal pour y subir ce à quoi elle a participé dans une forme humaine précédente. Ainsi cette âme de nouveau incarnée dans un corps d'animal se retrouve dans un abattoir sans se rappeler de ses choix passés. Telle est la loi du karma. Mais que savons nous des vies passées de chacun ? Absolument rien la plupart du temps. C'est comme si l'on voulions comprendre l'histoire d'un des personnages principaux de la série Haine et Passion en ayant vu le dernier épisode alors que la série en comporte plus de 15 000. Que savons de l'histoire réelle des âmes qui nous entourent puisque nous ne savons pas grand chose de leur vie actuelle et rien de leurs vies passées. Le sentiment d'injustice n'est que l'expression de l'ignorance des causes et effets. Par contre le dirigeant à le devoir de tout faire pour protéger les plus fragiles des agresseurs de toutes sortes, et si il ne le fait pas alors il se prépare pour cette vie comme la prochaine à en subir les conséquences qu'il soit d'accord ou pas. La loi du karma est donc bien mathématique et bien entendu absolument pas injuste. 

A de rares exceptions, il ne nous est pas possible de connaître les dossiers de nos implications karmiques des vies passées à cause de notre mémoire ultra limitée. Ces mêmes dossiers karmiques "encombrent" ;-) d'ailleurs les archives du déva de la mort Yamaraja, Efforçons-nous plutôt de comprendre le fait qu'en tant qu'âmes, atomes d'énergie spirituelle nous subissons vie après vie les conséquences de nos choix à chaque fois que nous avons pris et repris une forme humaine.

La forme humaine veut dire libre arbitre à chaque instant. Je suis libre de commencer à fumer une, puis deux, puis trois cigarettes, et libre d'arrêter, et de continuer jusqu'à ce qu'il soit toujours possible d'arrêter mais cela devient à chaque cigarette de plus en plus difficile d'arrêter mais toujours possible. Le libre arbitre, c'est ça le cadeau de la forme humaine, Ce sujet scientifique est parfaitement expliqué dans un texte, traduit heureusement du sanskrit, La Bhagavad Gita dont la version "telle qu'elle est" la meilleure disponible. Bien sûr si une personne est submergée par la douleur, la colère, le sentiment d'injustice, la perception de ce savoir libérateur ne peut toucher son cœur. Malheureusement lorsque la colère nous emporte, nous le savons tous, nous perdons l'intelligence.  

En espérant que ces quelques lignes vous trouvent positif et philosophe et répondent un peu à votre perplexité compréhensible. Le meilleur à vous.

Bonjour.

Je vous ai lu avec attention.

Une question celui qui a maltraité des animaux sera a son tour maltraité.Il subira le même sort.

Mais pour ce faire il faut de nouveaux bourreaux qui a leur tour subiront ces tortures?

C est un cercle sans fin ?

Portrait de Jilou1994
26/septembre/2020 - 17h04
Oh Yes It's Good a écrit :

Les petites maghrébines qui se font violer et tabasser parce qu'elles portent une jupe, c'est action/réaction aussi...

Ça donne quoi dans les pays musulmans où il y a très régulièrement des attentats ? Le prophète y est caricaturé ?

S'il y a des Musulmans qui sont choqués en France par les caricatures, alors ils devraient défiler chaque jour dans les rues pour leurs frères et soeurs qui sont pendus et mutilés dans les pays sous domination islamiste.

Avec toute l'humilité dont je suis capable, je vais tenter de vous répondre et expliquer techniquement un aspect particulièrement sensible de nos jours en occident. 

"Les petites maghrébines qui se font violer et tabasser parce qu'elles portent une jupe, c'est action/réaction aussi... "

Très bonne question. Et bien oui ! c'est ce que l'on appelle la loi universelle du karma qui par l'action du temps éternel suit l'âme incarnée d'un corps matériel à un autre pour prendre note de ses désirs et lui délivrer les conséquences agréables ou désagréables ou mixtes de ses choix, de son implication dans la matière. En d'autres termes, la mauvaise utilisation de notre libre arbitre dans chaque forme humaine entraine mathématiquement et en toute circonstance, des conséquences matérielles agréables ou pas, certes temporaires mais bien réelles.

Il est à noter aussi que personne ne tue ni ne meurt en tant qu'âme spirituelle éternelle, seuls les corps matériels grossiers et subtils sont impliqués dans l'acte de mort. L'âme, la vraie personne qui vit temporairement dans un corps matériel, est d'une certaine façon reformatée plusieurs fois jusqu'à qu'elle comprenne sa vraie fonction pour être enfin éternellement heureuse. Une sorte d'effet Matrix. Toutefois, ce n'est parce l'âme ne meurt jamais, qu'on ne peut la découper, la dessécher, la brûler etc. et qu'elle subit des karmas, que nous devons nous servir de ce prétexte pour infliger gratuitement des souffrances morales ou physique à qui que ce soit y compris les animaux. Car là aussi c'est se créer un karma à subir dans cette vie et dans d'autres si nécessaire. Prenons l'exemple d'une personne qui mange de la viande, de la chair animale en dehors de toute circonstance exceptionnelle de survie, juste pour le plaisir de la langue. En toute logique elle se prépare à se réincarner dans un corps d'animal pour y subir ce à quoi elle a participé dans une forme humaine précédente. Ainsi cette âme de nouveau incarnée dans un corps d'animal se retrouve dans un abattoir sans se rappeler de ses choix passés. Telle est la loi du karma. Mais que savons nous des vies passées de chacun ? Absolument rien la plupart du temps. C'est comme si l'on voulions comprendre l'histoire d'un des personnages principaux de la série Haine et Passion en ayant vu le dernier épisode alors que la série en comporte plus de 15 000. Que savons de l'histoire réelle des âmes qui nous entourent puisque nous ne savons pas grand chose de leur vie actuelle et rien de leurs vies passées. Le sentiment d'injustice n'est que l'expression de l'ignorance des causes et effets. Par contre le dirigeant à le devoir de tout faire pour protéger les plus fragiles des agresseurs de toutes sortes, et si il ne le fait pas alors il se prépare pour cette vie comme la prochaine à en subir les conséquences qu'il soit d'accord ou pas. La loi du karma est donc bien mathématique et bien entendu absolument pas injuste. 

A de rares exceptions, il ne nous est pas possible de connaître les dossiers de nos implications karmiques des vies passées à cause de notre mémoire ultra limitée. Ces mêmes dossiers karmiques "encombrent" smiley d'ailleurs les archives du déva de la mort Yamaraja, Efforçons-nous plutôt de comprendre le fait qu'en tant qu'âmes, atomes d'énergie spirituelle nous subissons vie après vie les conséquences de nos choix à chaque fois que nous avons pris et repris une forme humaine.

La forme humaine veut dire libre arbitre à chaque instant. Je suis libre de commencer à fumer une, puis deux, puis trois cigarettes, et libre d'arrêter, et de continuer jusqu'à ce qu'il soit toujours possible d'arrêter mais cela devient à chaque cigarette de plus en plus difficile d'arrêter mais toujours possible. Le libre arbitre, c'est ça le cadeau de la forme humaine, Ce sujet scientifique est parfaitement expliqué dans un texte, traduit heureusement du sanskrit, La Bhagavad Gita dont la version "telle qu'elle est" la meilleure disponible. Bien sûr si une personne est submergée par la douleur, la colère, le sentiment d'injustice, la perception de ce savoir libérateur ne peut toucher son cœur. Malheureusement lorsque la colère nous emporte, nous le savons tous, nous perdons l'intelligence.  

En espérant que ces quelques lignes vous trouvent positif et philosophe et répondent un peu à votre perplexité compréhensible. Le meilleur à vous.

Portrait de legaulois2009
26/septembre/2020 - 16h01

si s'est pour parler et pour ne rien dire comme d'habitude il faut mieux qu'il se taise

Portrait de Vigilence-nationale
26/septembre/2020 - 15h54

Il a bien du mal sur le sujet le petit péteux !

S'il pouvait, il confinerait le pays jusqu'à la fin des temps pour ne pas avoir à traiter les dossiers qui l'embêtent 

Portrait de renelle
26/septembre/2020 - 15h52

Si il s'était exprimé  qu'est ce qu'il aurait choisi  incivilités ou séparatisme ?

Portrait de unbruitquicourt
26/septembre/2020 - 15h42
"Ceux qui ont commis cet acte ont voulu faire mal", observe François Hollande sur BFM.TV , merci pour cette clairvoyance ! 
Portrait de G-jc
26/septembre/2020 - 14h42

Mais peut-être à Sarcelle devant le commissariat avec les édiles

Portrait de Oh Yes It's Good
26/septembre/2020 - 13h12
Jilou1994 a écrit :

Franchement, dans le contexte actuel, Il n'y a pas besoin d'être grand clerc pour comprendre le principe de l'action/réaction, c'est mathématique. il faut vraiment être en perte d'adhérence intellectuelle voire être devenu machiavélique pour rééditer des caricatures irrespectueuses et provocantes, qui sans aucun doute provoquent la désapprobation de plus d'un milliard de musulmans, la colère de millions d'entre eux et le passage à l'acte de quelques centaines voire milliers de fanatiques qui deviennent des terroristes. Et il faut être tout aussi égaré pour reprendre dans les médias ces mêmes images caricaturales pour illustrer le problème et en débattre. A oui, certains peuvent avancer qu'il s'agit du droit au blasphème et à l'information no limite. Donc cela veut dire que ces personnes sont prêtes à nourrir une guerre de civilisation au nom de la sacro-sainte liberté d'expression. Dont acte, mais alors préparons-nous à une escalade des violences physiques, des actes de terrorismes en réponse aux violences verbales et visuelles. 

Les petites maghrébines qui se font violer et tabasser parce qu'elles portent une jupe, c'est action/réaction aussi...

Ça donne quoi dans les pays musulmans où il y a très régulièrement des attentats ? Le prophète y est caricaturé ?

S'il y a des Musulmans qui sont choqués en France par les caricatures, alors ils devraient défiler chaque jour dans les rues pour leurs frères et soeurs qui sont pendus et mutilés dans les pays sous domination islamiste.

Portrait de Cl
26/septembre/2020 - 13h01

Sujet trop délicat 

Portrait de Franck64
26/septembre/2020 - 12h35

Ras le bol de l islam et de l'immigration en France . 

Je vais voter lepen c est la seule qui défends les français . 

 

Portrait de Jilou1994
26/septembre/2020 - 12h22

Franchement, dans le contexte actuel, Il n'y a pas besoin d'être grand clerc pour comprendre le principe de l'action/réaction, c'est mathématique. il faut vraiment être en perte d'adhérence intellectuelle voire être devenu machiavélique pour rééditer des caricatures irrespectueuses et provocantes, qui sans aucun doute provoquent la désapprobation de plus d'un milliard de musulmans, la colère de millions d'entre eux et le passage à l'acte de quelques centaines voire milliers de fanatiques qui deviennent des terroristes. Et il faut être tout aussi égaré pour reprendre dans les médias ces mêmes images caricaturales pour illustrer le problème et en débattre. A oui, certains peuvent avancer qu'il s'agit du droit au blasphème et à l'information no limite. Donc cela veut dire que ces personnes sont prêtes à nourrir une guerre de civilisation au nom de la sacro-sainte liberté d'expression. Dont acte, mais alors préparons-nous à une escalade des violences physiques, des actes de terrorismes en réponse aux violences verbales et visuelles. 

Portrait de 7440
26/septembre/2020 - 12h08

Comme c'est étonnant ....