25/09 11:39

Coronavirus: La police municipale de Marseille "ne verbalisera pas" les bars et restaurants qui resteront ouverts, annonce Samia Ghali

11h37: Samia Ghali, deuxième adjointe à la maire de Marseille, a annoncé ce matin sur BFMTV que "la police municipale ne verbalisera pas les restaurants et les bars ouverts" malgré les restrictions gouvernementales, dévoilées mercredi dernier par Olivier Véran. Pour elle, "la police municipale a d'autres missions".

Cette annonce intervient alors que plusieurs manifestants étaient réunis devant le tribunal de commerce pour dénoncer les mesures pour éviter la propagation du coronavirus.

En France, face à une remontée du taux d’incidence du virus, la métropole d’Aix-Marseille (sud-est) et la Guadeloupe (Antilles) ont été placées en «zone d’alerte maximale». Bars et restaurants y seront fermés à partir de samedi, au grand mécontentement des professionnels de la restauration.

Onze autre métropoles, dont Paris, ont été placées en «zone d’alerte renforcée», avec une fermeture des bars à partir de 22 heures et la limitation des ventes d’alcool.

11h32: «La coupe est pleine», «Laissez-nous travailler», «insupportable»: criant leur colère dans une ambiance électrique, plusieurs centaines de restaurateurs, soutenus par des élus de tous bords, se sont rassemblés vendredi à Marseille pour protester contre les nouvelles mesures destinées à lutter contre le Covid-19.

Les manifestants se sont réunis devant le tribunal de commerce, «car nous viendrons peut-être y déposer nos bilans», leur lance Bernard Marty, président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie des Bouches-du-Rhône, au mégaphone.

Lorsqu’il prononce le nom du ministre de la santé Olivier Véran, attendu dans l’après-midi dans la deuxième ville de France, des huées montent de la foule compacte: «Et il est où? Qu’il vienne ici!», lance un manifestant.

Convié par le préfet à une réunion en début d’après-midi, Bernard Marty a affirmé qu’il se rendrait plutôt à l’Institut hospitalo-universitaire de Didier Raoult, jouxtant la Timone, «pour voir le ministre» Olivier Véran, appelant tout de même au «calme».

Hugo Chauffournier, gérant d’un bar sur le Vieux-port, assure vouloir continuer à «militer démocratiquement pour le moment». «Mais si ça ne marche pas il va falloir penser à d’autres solutions», met-il en garde.

Unis contre les mesures gouvernementales, annoncées sans concertation selon eux, des élus de tous bords ont rejoint la manifestation. A leur arrivée, Martine Vassal, présidente LR de la métropole Aix-Marseille et du département des Bouches-du-Rhône, et Renaud Muselier, président LR de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, sont applaudis.

«C’est important de les soutenir pour dire qu’on est tous dans la même galère», déclare Mme Vassal à la presse. «On lance un appel au secours: donnez-nous plus de moyens pour les hôpitaux, plus de forces de police pour faire respecter les arrêtés».

«Je vais dire à Olivier Véran cet après-midi que ce n’est pas lui qui donne à manger aux salariés de ces restaurants, de ces bars, qui vont se retrouver au chômage parce que Monsieur Véran a décidé de façon unilatérale de les fermer», ajoute de son côté à l’AFP Samia Ghali, deuxième adjointe à la mairie de Marseille.

11h00: Le carnaval de Rio, victime de la pandémie: les organisateurs de cet évènement festif emblématique en Amérique du sud ont décidé de reporter sine die son édition 2021, au moment où l’épidémie de coronavirus contraint les autorités à travers le monde à durcir les restrictions de mouvements.

«Nous sommes arrivés à la conclusion que l’événement devait être reporté. Nous ne pouvons tout simplement pas le faire en février. Les écoles de samba n’auront ni le temps ni les ressources financières et organisationnelles pour être prêtes pour février», a expliqué jeudi Jorge Castanheira, le président de la Ligue indépendante des écoles de samba de Rio de Janeiro (LIESA).

L’annonce de la LIESA s’applique uniquement à la compétition des écoles de samba, qui se déroule dans l’emblématique Sambodrome de la de Rio. Les autorités municipales n’ont pas encore dit si les festivités de rue seraient autorisées.

Le carnaval de Rio se compose en effet d’innombrables défilés de «blocs», ces groupements de quartiers qui déambulent en dansant, dans un joyeux cocktail détonant de musique, déguisement et, souvent, alcool.

L’épidémie a quelque peu ralenti au Brésil depuis son pic en juillet, mais il y a néanmoins eu, ces deux dernières semaines, une moyenne quotidienne de 30.000 nouveaux cas et 735 décès.

10h42: L’Union européenne a, elle, appelé jeudi ses Etats membres à durcir leurs mesures de contrôle «immédiatement» face aux nouveaux foyers d’épidémie de Covid-19.

«Dans certains Etats, la situation est désormais pire qu’au pic (de l’épidémie) en mars. C’est une cause de préoccupation», a déclaré la commissaire européenne à la Santé Stella Kyriakides.

De tests et traçages accrus en passant par une surveillance sanitaire renforcée et des capacités hospitalières suffisantes, «tous les Etats doivent déployer immédiatement et à temps des mesures aux premiers signes de nouveaux foyers potentiels», a-t-elle mis en garde.

Vendredi, la Belgique doit annoncer la fin de l’interdiction de voyage avec les zones européennes classées rouge, qui restent néanmoins «strictement déconseillées».

Plus de cinq millions de personnes ont été contaminées en Europe, et l’agence européenne chargée de surveiller les épidémies a fait état jeudi de sa «grande inquiétude» pour sept pays de l’UE, dont l’Espagne, qui doit annoncer vendredi l’extension des restrictions de mouvements à d’autres zones de la région de Madrid.



Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Vigilence-nationale
26/septembre/2020 - 07h36
swatss a écrit :

Faudrait juste arrêter de prendre ouvertement les gens pour des c.. , en demandant à sa police de ne pas verbaliser , c'est belle-et-bien un refus délibéré de faire appliquer la loi...

Sauf que ce n'est pas une loi puisque non passée par le parlement

Je vais faire ma Cassandre:

-Ils ne fermeront pas les ciné, théâtres etc.... pour faire plaisir à Bachelot égérie de la droite

-Ils ne fermeront pas les transports en commun pour faire plaisir aux écolos bobos de centre ville

-Ils ne fermeront pas les écoles pour que les grouillots de 1ère ligne aillent bosser

-Ils ne confineront les plus vulnérables: les personnes âgées car premiers électeurs de Macron 

Comme vous pourrez le voir, ce n'est pas de la lutte contre une "pandémie"(qui n'a pas fait augmenter la mortalité en France smiley ...) mais de la politique et de la communication

Portrait de Mon bon Blaze
25/septembre/2020 - 21h51
Angelussauron a écrit :

 

Et c'est grave? surtout quand l'état fait n'importe quoi pour une fois je trouve ça bien de soutenir ses commerçants. On est en droit de refuser la loi si elle est mal faite on peut attaquer en justice l'état ce qui va être fait d'ailleurs.

Car bon l'état ne va pas une nouvelle fois venir en aide aux restaurateurs qui ont déjà touché une aide donc on sait où ça va mener tout ça. La covid c'est le cadet de leur soucis.

Il y a pas mort d'homme, ah si pardon ça permettra à l'état de dire que c'est la faute de Marseille et de ses restaurateurs si il y a des morts comme ça ils sont peinards, ils pourront continuer leurs incompétences.

 

Le gouvernement arrête pas de faire chier les mairies en disant il faut faire ci ça et sans se mouiller, et attention c'est pas bien si vous le faites pas ça sera votre faute . Bref des discussions de cours d'école.

Les 2 crises que le gouvernement Macron a du gérer à savoir les GJ et le COVID se sont déroulés de la même manière.

phase 1 : on minimise on ne fait rien car incapable de prendre la mesure de ce qu’il se passe. Du coup ça prend de l’ampleur.

phase 2 : c’est panique à bord, on raconte pleins de conneries, on essaie de sauver les meubles, mais c’est trop tard

phase 3 : ça a été tellement mal géré que le peuple se retrouve divisé comme jamais, c’est super pratique, pendant que le peuple s’écharpe pour savoir « la faute à qui », ça planque sous le tapis l‘ incompétence du gouvernement. Macron c’est diviser pour mal régner.

Portrait de Mon bon Blaze
25/septembre/2020 - 21h18
swatss a écrit :

Faudrait juste arrêter de prendre ouvertement les gens pour des c.. , en demandant à sa police de ne pas verbaliser , c'est belle-et-bien un refus délibéré de faire appliquer la loi...

Ce n’est pas qu’elle refuse d’appliquer la loi, c’est juste qu’elle ne veut pas être garante de la bonne application. C’est pas pareil.

Portrait de Angelussauron
25/septembre/2020 - 21h09
swatss a écrit :

Faudrait juste arrêter de prendre ouvertement les gens pour des c.. , en demandant à sa police de ne pas verbaliser , c'est belle-et-bien un refus délibéré de faire appliquer la loi...

 

Et c'est grave? surtout quand l'état fait n'importe quoi pour une fois je trouve ça bien de soutenir ses commerçants. On est en droit de refuser la loi si elle est mal faite on peut attaquer en justice l'état ce qui va être fait d'ailleurs.

Car bon l'état ne va pas une nouvelle fois venir en aide aux restaurateurs qui ont déjà touché une aide donc on sait où ça va mener tout ça. La covid c'est le cadet de leur soucis.

Il y a pas mort d'homme, ah si pardon ça permettra à l'état de dire que c'est la faute de Marseille et de ses restaurateurs si il y a des morts comme ça ils sont peinards, ils pourront continuer leurs incompétences.

 

Le gouvernement arrête pas de faire chier les mairies en disant il faut faire ci ça et sans se mouiller, et attention c'est pas bien si vous le faites pas ça sera votre faute . Bref des discussions de cours d'école.

Portrait de swatss
25/septembre/2020 - 20h39
Alhekine a écrit :

non, elle réatribue d'autres fonctions à ses services de police, laissant à la police nationale la charge de faire des pv.

Faudrait juste arrêter de prendre ouvertement les gens pour des c.. , en demandant à sa police de ne pas verbaliser , c'est belle-et-bien un refus délibéré de faire appliquer la loi...

Portrait de Mon bon Blaze
25/septembre/2020 - 20h04
Alhekine a écrit :

non, elle réatribue d'autres fonctions à ses services de police, laissant à la police nationale la charge de faire des pv.

Ah merci smiley

Portrait de hans
25/septembre/2020 - 19h19
pommedadam a écrit :

Le patron d'un bar ou d'un restaurant qui ouvre à partir de samedi est un délinquant. Donc votre souhait sera exaucé: nos policiers vont courir après les délinquants dès samedi. Rappel des sanctions: amende puis, si récidive, fermeture administrative du commerce pour une durée indéterminée. Ca va bientôt puer la bouillabaisse dans les rues marseillaises.

Vous avez raison. Mieux vaut poursuivre ces salauds de restaurateurs, plutôt que de protéger l'immeuble qui est devenu un symbole de la la liberté de la presse. Et c'est beaucoup moins dangereux pour nis cowboys. 

Portrait de swatss
25/septembre/2020 - 18h50
Mon bon Blaze a écrit :

Vous comprenez le Français ou pas? Elle ne refuse pas d’appliquer la loi, ni donné de consigne pour ne pas la respecter, ni demandé au restos et bars de rester ouvert. Elle a juste dit que les gens qui travaillent pour elle n’iront pas verbaliser parce qu’ils ont autre chose à faire. Elle risque le peloton d’exécution ou bien?

Donc oui , la mairie refuse de faire appliquer la loi.

C'est vous même qui le dite dans votre explication... smiley

Portrait de piedsdansleplat
25/septembre/2020 - 18h01

mais laissons les marseillais se débrouiller avec leur maire leurs dirigeants laxistes. Qu'ils fassent comme ils en ont envie. Mais après qu'ils ne viennent pas demander l'aide des français. Y a en a marre de ces gens qui détiennent la vérité. Ils refusent les lois de la République, OK mais jusqu'au bout. Maintenant j'évite autant que je peux les Bouches du Rhône, je ne veux pas nourrir ces gens qui savent tout.    

Portrait de Mon bon Blaze
25/septembre/2020 - 17h22
JF_Lacour a écrit :

Un peu de sérieux. Un maire qui refuse dans sa commune d'appliquer la loi de la république ( ou un arrêté pris par le Préfet ) s'expose à des poursuites pénales.

Et n'importe quel citoyen qui estimerait subir un préjudice du fait de la non application de la loi pourrait engager une action( contre le maire ) et se voir indemniser.

Sans compter qu'un commerçant qui brave l'interdiction ne s'expose pas seulement à une amende ou des poursuites pénales mais également à des poursuites civiles que ne couvrira aucune assurance. 

Vous comprenez le Français ou pas? Elle ne refuse pas d’appliquer la loi, ni donné de consigne pour ne pas la respecter, ni demandé au restos et bars de rester ouvert. Elle a juste dit que les gens qui travaillent pour elle n’iront pas verbaliser parce qu’ils ont autre chose à faire. Elle risque le peloton d’exécution ou bien?

Portrait de koala1254
25/septembre/2020 - 16h49

C est Affligeant venant d une Elue de La République qui il y a encore peut demandait l Armée dans les rue de Marseille pour faire respecter La Loi  alors Qu elle meme n est pas capable de la faire Appliquer

 

Portrait de C'est Mon Avis
25/septembre/2020 - 15h21

Si les gestes barrière sont respectés, peu de chance d'avoir le COVID, et que ce soit dans les bars, les transports en commun, les cinémas, les stades de foot, Roland Garros,... Une paille passe très bien sous un masque pour siroter son verre...

Pour les restaurants, c'est beaucoup plus compliqué ! Il faudrait créer des tables sous cloche...

Quant à savoir pourquoi les bars ferment, ne cherchez pas plus loin, c'est parce que les français sont indisciplinés et font n'importe quoi, mais ça on le sait depuis longtemps, hein ? smiley

Portrait de JF_Lacour
25/septembre/2020 - 15h19
Angelussauron a écrit :

 

Dans police municipale il y a municipale et non nationale donc totalement logique qu'ils respectent d'abord les décisions municipales que nationales.

Ils sont payés par la mairie et non l'état.

Un peu de sérieux. Un maire qui refuse dans sa commune d'appliquer la loi de la république ( ou un arrêté pris par le Préfet ) s'expose à des poursuites pénales.

Et n'importe quel citoyen qui estimerait subir un préjudice du fait de la non application de la loi pourrait engager une action( contre le maire ) et se voir indemniser.

Sans compter qu'un commerçant qui brave l'interdiction ne s'expose pas seulement à une amende ou des poursuites pénales mais également à des poursuites civiles que ne couvrira aucune assurance. 

Portrait de Mon bon Blaze
25/septembre/2020 - 14h30
bonheur-25 a écrit :

on respecte en premier les lois du pays ! on n'est pas un état fédéral !!

et puis on verra bien si on arrête de subventionner cette ville par l'état, si ces fameux policiers seront toujours payés

c'est inadmissible de reagir comme ca de la part d'une elue

Du calme, personne et surtout pas Mme Ghali n'a dit qu'il fallait désobéir à l'état ou ne pas respecter les lois du pays. Mais la police municipale Marseillaise ne verbalisera pas, ni plus ni moins ..... 

Portrait de bonheur-25
25/septembre/2020 - 14h06
Angelussauron a écrit :

 

Dans police municipale il y a municipale et non nationale donc totalement logique qu'ils respectent d'abord les décisions municipales que nationales.

Ils sont payés par la mairie et non l'état.

on respecte en premier les lois du pays ! on n'est pas un état fédéral !!

et puis on verra bien si on arrête de subventionner cette ville par l'état, si ces fameux policiers seront toujours payés

c'est inadmissible de reagir comme ca de la part d'une elue

Portrait de hans
25/septembre/2020 - 13h49

Nos flics préfèrent verbaliser que courir après les délinquants. Quel courage 

Portrait de Angelussauron
25/septembre/2020 - 13h45
darkosy a écrit :

Même si je ne cautionne pas cette décision débile, comme la majeure partie des décisions prises depuis le début  de la crise COVID, je trouve inadmissible que la police municipale ne fasse pas respecter des décisions d'état.

En fin de compte il n'y a plus d'autorité dans ce pays, chacun fait ce qu'il veux

 

Dans police municipale il y a municipale et non nationale donc totalement logique qu'ils respectent d'abord les décisions municipales que nationales.

Ils sont payés par la mairie et non l'état.

Portrait de Angelussauron
25/septembre/2020 - 13h42
seb2746 a écrit :

Non, la mort assuré SI ils arrêtent et des millions d'emplois en - avec des familles qui seront poussés au suicide.

Contre : un virus qui POURRAIT venir par hasard et encore sur 6% de la population.

Si vous avez une solution pour manger avec -1000 à -5000 euros par JOUR (en remboursement / loyer / facture), hésitez pas.

 

Merci pour votre réponse je n'ai pas besoin de me justifier du coup. Je préfère plus les morts dû au covid que les morts dû à l'économie qui s'effondre (il y aurait du coup moins de mort. Plus de morts certes dans l'immédiat mais pas dans le long terme).

Portrait de darkosy
25/septembre/2020 - 13h22

Même si je ne cautionne pas cette décision débile, comme la majeure partie des décisions prises depuis le début  de la crise COVID, je trouve inadmissible que la police municipale ne fasse pas respecter des décisions d'état.

En fin de compte il n'y a plus d'autorité dans ce pays, chacun fait ce qu'il veux

Portrait de Chuck Norris²
25/septembre/2020 - 13h10

Approved !

Portrait de seb2746
25/septembre/2020 - 12h55
Jiben79 a écrit :

Préférer l'économie à la mort....

Non, la mort assuré SI ils arrêtent et des millions d'emplois en - avec des familles qui seront poussés au suicide.Contre : un virus qui POURRAIT venir par hasard et encore sur 6% de la population.Si vous avez une solution pour manger avec -1000 à -5000 euros par JOUR (en remboursement / loyer / facture), hésitez pas.

Portrait de Harriet
25/septembre/2020 - 12h53
Wouhpïnaise a écrit :

Ça va se terminer en eau d'boudin cette histoire !

C'est clair ...

Il y a un parfum d'insurrection dans l'air ...

Comme dit dans un autre post, plutôt que de multiplier les interdictions pas forcément fondées, donc admises, mieux vaudrait s'employer à vérifier que les gestes barrières sont respectés ...

Portrait de Jiben79
25/septembre/2020 - 12h17
Angelussauron a écrit :

 

Et quand plus de la moitié des bars/commerces et entreprises vont fermés définitivement et que ça va faire exploser le chômage et que tout le monde va crever la faim qui va assumer.  Et bien personne comme d'habitude.

 

Elle fait le choix de sauver l'économie et a long terme sauver plus de personne. C'est assez inédit pour des gens de gauche.

Préférer l'économie à la mort....

Portrait de Wouhpïnaise
25/septembre/2020 - 12h11

Ça va se terminer en eau d'boudin cette histoire !

Portrait de bengalister
25/septembre/2020 - 12h07
POKEMON69 a écrit :

Bien entendu , si les lits de réanimation sont pleins et qu'il faut choisir qui sauver  elle assumera.... Je trouve celà tellement facile d'ouvrir sa grande gueule quand on ne prend la responsabilité de rien et que ce sera de toute façon la faute du gouvernement et non la sienne!!!!

Impossible qu'il n'y ait plus de lit en réa à cause de la covid19, ils ont Raoult !

 

Portrait de michlo75
25/septembre/2020 - 12h04

Français, vous n'avez qu'a faire comme en Suisse. Toute personne qui va dans un débit de boisson, restaurant, boîte de nuit doit donner son identité, adresse, numéro de portable qui est vérifier immédiatement et noter son heure d'arriver et de départ. 

Portrait de Angelussauron
25/septembre/2020 - 12h03
POKEMON69 a écrit :

Bien entendu , si les lits de réanimation sont pleins et qu'il faut choisir qui sauver  elle assumera.... Je trouve celà tellement facile d'ouvrir sa grande gueule quand on ne prend la responsabilité de rien et que ce sera de toute façon la faute du gouvernement et non la sienne!!!!

 

Et quand plus de la moitié des bars/commerces et entreprises vont fermés définitivement et que ça va faire exploser le chômage et que tout le monde va crever la faim qui va assumer.  Et bien personne comme d'habitude.

 

Elle fait le choix de sauver l'économie et a long terme sauver plus de personne. C'est assez inédit pour des gens de gauche.

Portrait de Jiben79
25/septembre/2020 - 11h58

Ca va finir avec l'envoie de l'armée et des sanctions contre Marseille

Portrait de POKEMON69
25/septembre/2020 - 11h49

Bien entendu , si les lits de réanimation sont pleins et qu'il faut choisir qui sauver  elle assumera.... Je trouve celà tellement facile d'ouvrir sa grande gueule quand on ne prend la responsabilité de rien et que ce sera de toute façon la faute du gouvernement et non la sienne!!!!

Portrait de Vigilence-nationale
25/septembre/2020 - 11h45
Oh Yes It's Good a écrit :

Autrement dit la police municipale va être verbalisée par la police nationale. Avec Macron tout est possible. :party:

Oui ça devient gratiné.. de pire en pire...

C'est le risque avec des décisions unilatérales

Les élus vexés se disent: "démer*dez vous avec vos co**eries"

La population se rebelle, premier pas vers la révolte