24/09 07:01

Coronavirus - Regardez l'intégralité des annonces faites par Olivier Véran hier soir lors de sa conférence de presse au Ministère de la Santé

Le gouvernement français a annoncé mercredi de nouvelles mesures draconiennes contre le Covid-19 qui ont provoqué stupeur et colère dans la région de Marseille, et jeudi la ville allemande de Munich durcit elle aussi ses restrictions anti-virus. Alors que le coronavirus a contaminé plus de cinq millions de personnes en Europe, la tendance est également au resserrement en Angleterre: jeudi entre en vigueur la fermeture obligatoire à 22 heures des pubs, des bars et des restaurants.

Face à une remontée du taux d'incidence du virus dans la métropole d'Aix-Marseille, dans le sud-est de la France, et en Guadeloupe, dans les Antilles françaises, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé mercredi des mesures très strictes dans ces deux régions, désormais placées en "zone d'alerte maximale".

Cela entraîne la fermeture totale des bars et des restaurants à partir de samedi. Les autres "établissements recevant du public" vont aussi être fermés, sauf ceux qui ont un "protocole sanitaire strict", comme les théâtres, les musées ou les cinémas. Ces mesures ont suscité l'incompréhension et la colère chez de nombreux élus et responsables économiques.

Le président de la région, Renaud Muselier, a dénoncé une "punition collective extrêmement dure pour l'économie de nos territoires". La maire de Marseille, Michèle Rubirola, a exprimé sur Twitter son "étonnement" et sa "colère".

"La violence des annonces" d'Olivier Véran "n'est pas acceptable", a déclaré son premier adjoint, Benoît Payan. Et la présidente de la métropole Aix-Marseille-Provence a évoqué le risque d'une "catastrophe économique" pour la région.

La ville d'Aix-en-Provence est elle aussi touchée par les nouvelles mesures. Outre Marseille et la Guadeloupe, onze autre métropoles, dont Paris, ont été placées en "zone d'alerte renforcée", ce qui implique notamment la fermeture des bars à partir de 22 heures et la limitation des ventes d'alcool. Les rassemblements vont également être limités à 1.000 personnes, contre 5.000 actuellement.

Cette mesure devrait concerner le tournoi de tennis de Roland-Garros, qui commence dimanche, avec quatre mois de retard, et avait déjà prévu de réduire sa jauge à 5.000 spectateurs.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions