05/09 10:06

Militant de la fin de vie "digne", Alain Cocq, atteint d'une maladie incurable, a annoncé cette nuit avoir cessé son traitement, toute alimentation et hydratation - Vidéo

Militant de la fin de vie "digne", Alain Cocq, atteint d'une maladie incurable, a annoncé, dans la nuit de vendredi à samedi en direct sur Facebook, avoir cessé son traitement, toute alimentation et hydratation, se laissant ainsi mourir. Il a décidé de diffuser sa fin de vie dès samedi en direct sur Facebook, après que le président Emmanuel Macron lui eut signifié qu'il ne pouvait pas l'aider à mourir.

Alain Cocq souffre d'une maladie extrêmement rare, les parois de ses artères se collent, entraînant une ischémie (arrêt ou insuffisance de la circulation du sang dans un tissu ou un organe).

Perclus de douleurs depuis des années, cloué au lit et de plus en plus diminué, M. Cocq souhaitait être autorisé à la sédation profonde, mais cette dernière n'est actuellement permise par la loi française sur la fin de vie, dite loi Leonetti, qu'à quelques heures d'une mort certaine.

"Le chemin de la délivrance commence et, croyez-moi, j'en suis heureux", a déclaré Alain Cocq en direct sur son compte Facebook, peu après minuit, en annonçant avoir "fini son dernier repas" et cessé toute hydratation et tout traitement. "Je sais que les jours qui m'attendent vont être difficiles mais j'ai pris ma décision et je suis serein", a-t-il ajouté.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de .Kazindrah.
5/septembre/2020 - 17h10

Il est intolérable, inadmissible, honteux de ne pas accéder à la volonté de ce malheureux malade et de le laisser terminer sa vie dans des conditions aussi horribles.

Comment peut-on refuser à cet homme en grande souffrance de mettre fin à celle-ci ? Sa décision  n'appartient qu'à lui et personne n'a le droit de s'opposer à sa volonté de mourir s'il n'en peut plus.

Que ceux qui sont contre l'euthanasie le soient pour eux-mêmes, ç'est leur problème, mais qu'ils aient la décence de ne pas s'occuper de celle de ceux qui la réclament parce qu'ils n'en peuvent plus de vivre uniquement pour souffrir.  ÇA NE LES REGARDE PAS.

Portrait de Amb07
5/septembre/2020 - 16h00

Les cathos intégristes sont de sorties...

Chacun a le droit de vivre ET DE MOURIR dans la dignité, comme il le souhaite.Il faut arrêter avec cette hypocrisie autour de l'euthanasie qui se pratique depuis bien longtemps de façon "non-officielle".

Cette personne a fait son choix en pleine conscience et je ne vois ou est le problème et en quoi ca peut déranger qui que ce soit.

Portrait de Cathodegauche
5/septembre/2020 - 15h19

AU-DELA du cas personnel de ce monsieur que je respecte profondément, je trouve que nous vivons une époque incroyable où la vie humaine n'a aucune valeur.

Les gens sont dans cet égoïsme et ce consumérisme et oublient l'incroyable miracle de la vie. Les avortements sont banalisés, quoiqu'en disent les tenants de cette idéologie. Et puis il y a ces crimes gratuits, le fléau des feminicides, on tue des gens pour un rien, un regard mal perçu,  un mot plus haut que l'autre. Ces guerres que des personnes cupides déclenchent pour du pétrole, du gaz ou de la géopolitique...

J'étais déjà foncièrement opposé à la loi Leonetti et j'espère que cette affaire ne va pas apporter de l'eau au moulin des démagogues qui gouvernent. Il ne faut pas légaliser le suicide assisté.

La naissance comme la mort sont à la discrétion de Dieu. Et il faut arrêter le mythe de la mort dans la dignité. Personne ne mourra dans la dignité et quand on est sur le point de mourir il convient de se préoccuper d'autres choses que de savoir si on sera digne ou pas. Vivre dans la dignité, ça oui, je veux bien. Mais on ne peut pas rendre la mort agréable et charmante.

Ce monsieur fait de la politique, c'est un militant, c'est son droit. Il espère faire avancer ses idées en offrant sa mort en spectacle. C'est admirable. Mais, tous les jours des milliers de gens meurent en France, si chacun décide de se servir de son quart d'heure Warholien pour promouvoir ses idées cela risque d'être bientôt insupportable. 

Il ne s'agit pas là d'une question d'athées ou de religieux mais de notre pacte social et républicain. A partir du moment où l'euthanasie sera légalisée, la loi s'appliquera à tous. Et on ne pourra pas empêcher les abus. Les grands parents qu'on pique pour palper l'héritage par exemple. Et ce grand parent, ca peut-être chacun d'entre nous. 

Il faut soulager la douleur, par des médicaments et la prière. Il faut regarder la mort en face et monter sur le char vaporeux de la reine des ombres sans peur ni reproche, comme Bayard. Il faut surtout avoir la descence d'imiter les oiseaux qui se cachent pour mourir. Sinon nous nous préparons une société d'ENFER.

Portrait de ESwann
5/septembre/2020 - 15h01

Scandaleux la France middle Age!

Monsieur Macron, jamais plus je ne voterai pour un Président qui n'ose pas prendre de décision. Jamais plus je ne voterai pour un président qui n'a pas d'assise et baigne dans le laxisme sans assurer la sécurité de ses administrés. Jamais plus je ne voterai pour l'inutile!

Portrait de Farrah
5/septembre/2020 - 14h01

RESPCTEZ LES ATHEES merci et assi les convictions de MR COQ occpez vos de vos fesses, vous devez renoncer aux soins et prise en charges de sec et mutelle le jour o vs serez malades ! on a pas à soigner des abrutis

Portrait de momo71
5/septembre/2020 - 11h04

quant il n'y a plus de solutions AUCUNE pour ne plus souffrir il faut demander une autorisation de mourir!!!!!!!!

Portrait de nina83
5/septembre/2020 - 08h48

Diffuser sa fin de vie en direct sur facebook..... on aura tout vu .....

Portrait de air libre
5/septembre/2020 - 08h29

Dans la France du 21ème siècle seul dieu peut décider de votre mort (on peut se moquer des Belges et des Suisses ....)