05/09 12:01

Une chaîne sud-africaine de pharmacies a présenté ses excuses après avoir déchaîné une vague d'indignation en affichant décrivant les cheveux des Noirs "ternes" et ceux des Blancs "normaux"

Une chaîne sud-africaine de pharmacies a présenté ses excuses après avoir déchaîné une vague d'indignation en affichant sur son site web des images décrivant les cheveux des Noirs "ternes" et ceux des Blancs "normaux". Des Sud-Africains furieux se sont déchaînés sur les réseaux sociaux contre Clicks Pharmacy pour quatre images présentant les cheveux noirs comme "secs et abîmés" ou "crépus et ternes", à côté d'une chevelure blonde décrite comme "normale", "fine et lisse". Zozibini Tunzi, cheveux courts et naturels, couronnée Miss Univers en décembre, a tweeté: "Non seulement c'est un manque de respect à l'égard des Noirs, ça montre aussi l'absence de représentativité et de diversité" dans cette entreprise. "Et on parle de l'Afrique du Sud où la population est à 80% noire... sans blague!", ajoute-t-elle.

Un député de la gauche radicale Mbuyiseni Ndlozi a tweeté en capitales: "Nous sommes la majorité noire et ne devons jamais, jamais accepter le racisme. Nos cheveux, notre peau et nos corps, dans notre pays et le reste du monde, doivent être respectés". L'enseigne, qui compte quelque 500 boutiques dans le pays, a retiré les images et publié des "excuses sans équivoque" sur Twitter.

"Nous sommes de fermes défenseurs des cheveux naturels et sommes profondément désolés (...) Nous avons commis une erreur et présentons nos excuses sincères", a-t-elle écrit sur le réseau social. "Nous ne cautionnons pas le racisme." Ces images ont fait naître les hashtags #BlackHairIsNormal ou #BlackHairIsBeautiful (les cheveux noirs sont normaux, sont beaux, ndlr), postés sur Twitter avec des selfies de femmes noires affichant fièrement leurs coiffures afros.

En 2018, la gauche radicale avait appelé à manifester devant des magasins de l'enseigne suédoise H&M à Johannesburg, après une publicité représentant un petit garçon noir avec la légende "le singe le plus cool dans la jungle", qui avait provoqué un tollé.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Parapluie
8/septembre/2020 - 13h48

Quand ils dénonceront les crimes commis contre les fermiers blancs en Afrique-du-Sud je commencerais peut-être à m'intéresser à leur problème de shampoings...

Portrait de geneve
5/septembre/2020 - 15h03

Mais jusqu'où vont-ils aller ???? On se pince pour y croire !