29/08/2020 08:07

A la télévision comme à la radio, le Tour de France démarre aujourd'hui avec des dispositifs adaptés à la crise sanitaire mais sans rassurer tout le monde... Vidéo

Par Taimaz SZIRNIKS

A la télévision comme à la radio, le Tour de France n'a pas rythmé l'été mais marquera la rentrée du samedi 29 août au 20 septembre, avec des dispositifs adaptés à la crise sanitaire. Dès jeudi, Eurosport diffuse la présentation des équipes sur ses plateformes à 18H15, et samedi, les femmes ouvrent le bal à 10H00 avec "La Course by Le Tour".

A partir de 11H45, la première étape descend sur France 2, RMC et Radio France, dans les virages au-dessus de Nice. Partout (sauf sur les vélos), le masque et le désinfectant sont de rigueur. L'organisateur du Tour, ASO, a exigé des mesures de la part des médias pour limiter les risques. Les journalistes sont dans une "bulle organisation", séparés de la "bulle course" des coureurs et de leurs équipes, explique Laurent-Eric Le Lay, directeur des sports chez France Télévisions, qui a dû faire preuve de "flexibilité". "ASO nous a demandé il y a un mois d'appliquer un dispositif réduit", précise-t-il. A l'arrivée de chaque étape, les interviews seront très encadrées, comme celles des directeurs sportifs pendant la course. Les coureurs ne seront accessibles que lors des points presse et sur rendez-vous, dans des boxes.

Ces mesures font dérailler une grande tradition du Tour: "le plus contraignant va être de ne pas faire d'interviews autour du bus et de l'hôtel des équipes, c'est là qu'on glanait le plus d'informations", explique Rodolphe Massé, directeur des rédactions de RMC Sport.

Le peloton médiatique pourrait également être plus calme: avec ces complications liées au Covid, et la difficulté de voyager, la plupart des médias ont réduit le nombre de journalistes envoyés sur les routes du Tour. 3.000 personnes sont accréditées sur le Tour 2020, dont un grand nombre de journalistes, contre quasiment 5.000 en 2019.

Seules deux chaînes TV ont envoyé des commentateurs sur place, la Rai italienne et l'allemande ARD, parmi les 190 pays qui diffusent l'épreuve.

Du côté de France Télévisions, le Tour sera exceptionnellement commenté depuis Paris. Sur les 150 personnes prévues dans le dispositif, 50 restent finalement au siège. Thierry Adam et Thomas Voeckler seront tout de même sur leurs motos à l'arrière et à l'avant du peloton, accompagnés de Rodolphe Gaudin et Nicolas Geay pour les interviews d'avant et d'après-course.

La quotidienne de "Vélo Club" sera également présentée depuis Paris par Laurent Luyat, après le direct et jusqu'à 18H30. Du côté d'Eurosport, le Tour sera également commenté depuis Paris par les "Rois de la pédale". Le journaliste Louis-Pierre Frileux sera sur les étapes, où la chaîne s'appuiera davantage sur son dispositif international.

La radio RMC a aussi aménagé sa grille de rentrée avec quatre heures de direct cycliste à la place du "Moscato Show", pour se sentir comme au mois de juillet. Perché sur un camion, le studio ambulant de RMC va suivre les étapes, présentées par Christophe Cessieux avec les commentateurs Pierre-Yves Leroux et Arnaud Souque, ainsi que des ex-champions comme Cyrille Guimard et Jérôme Coppel. RMC propose aussi un "After Tour" de 20H à 21H.

"Plein de gens seront au bureau et ne pourront pas suivre le Tour à la télévision", soutient Rodolphe Massé. "Et la compétition s'annonce particulièrement indécise, on espère une victoire française. Thibault Pinot est bien plus qu'un outsider, un des trois favoris avec Bernal et Roglic".

La moto RTL sera également sur le Tour, mais les flashes et les arrivées en direct seront pilotés depuis Paris par Christophe Pacaud avec Laurent Jalabert pour expert. France Bleu, franceinfo et France Inter proposent aussi toute la journée des flashes et des chroniques sportives ou décalées sur le Tour, avec notamment des émissions spéciales sur les locales de France Bleu traversées par la course, et un "Club Tour" à 19H40 sur franceinfo.

Dans les kiosques, le journal L'Equipe va proposer 10 à 12 pages par jour sur les épreuves, avec les commentaires en direct sur son site. Le journal (qui dépend du groupe ASO, organisateur du Tour) a envoyé sur les routes un dispositif classique, avec 9 journalistes et trois photographes. L'Equipe TV propose également une page spéciale chaque jour avec son spécialiste Patrick Chassé.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de C'est Mon Avis
29/août/2020 - 12h37

Pourquoi tenir à faire ce tour de France ? Ces matches de foot ? Ces compétitions de tennis ? Les sportifs s'essoufflent, crachent, expirent leurs gouttelettes, et tout ça sans masque ! On voit déjà des sportifs positifs au Covid avant même les compétitions, alors pouvoir les maintenir ?

Ah mais oui : le pognon !!!