22/08 11:16

La chanteuse Jennifer Lopez vient de s’offrir une villa à 40 millions de dollars, située sur Star Island, à Miami Beach, mais elle est menacée par la montée des eaux !

La chanteuse Jennifer Lopez vient de s’offrir, avec son fiancé Alex Rodriguez, une villa à 40 millions de dollars, située sur Star Island, à Miami Beach (Etats-Unis). Mais sa luxueuse propriété est menacée par le réchauffement climatique. La ville insulaire du sud de la Floride pourrait en effet se retrouver inondée dans moins d'une quarantaine d’années.

Selon différentes projections, le niveau de la mer est monté de 7 centimètres depuis 1992, mais la dynamique s’est accélérée ces quinze dernières années, et l’eau pourrait encore monter d'au moins plusieurs dizaines de centimètres d’ici à 2060 en raison de la fonte de la banquise provoquée par le réchauffement climatique.

La nouvelle demeure XXL du couple, qui fait plus de 3.700 mètres carrés et regroupe notamment dix chambres, douze salles de bain, et un ascenseur, pourrait donc se retrouver un jour les pieds dans l’eau, tous comme les autres villas de stars situées en bord de mer, à Star Island, mais aussi à Fisher Island, et à Indian Creek.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LouisonBobet
22/août/2020 - 19h14

la bêtise  à l’égal du sucés ??? 

 
Portrait de PhilRAI
22/août/2020 - 14h08

Ou alors elle sait très bien que tout cela n'est que du pipeau, et elle n'est pas la seule à investir au bord de la mer ! D'ailleurs la fonte de la banquise ne fera pas plus monter le niveau de la mer que la fonte du glaçon monter le niveau dans le verre ! Mais ça fait combien d'années qu'on nous prédit cela ? et ... rien !

Portrait de PascalParis
22/août/2020 - 11h26

Bonjour, c'est toujours aussi magnifique d'avoir des nouvelles  des stars "extraterrestres" et de leurs turpitudes, ça améliore tellement notre quotidien... nous simples mortels smiley

Portrait de geneva
22/août/2020 - 11h26

Pauvre chérie !!! 40 millions de dollars pour satisfaire un égo... La moitié ferait tant de bien, par exemple à Beyrouth... Mais a-t-on le droit de dire cela !!!