24/07 16:34

Affaire Matzneff - Incident au Conseil de Paris quand l'assemblée rend hommage debout à Christophe Girard, qui a démissionné - Une élue hurle "la honte" et le son est coupé - VIDEO

Aujourd'hui, lors du Conseil de Paris, un incident s'est produit alors que l'assemblée a tenu à rendre hommage à Christophe Girard, qui a démissionné de ses fonctions hier.

"Je voudrais adresser un salut républicain à Monsieur Christophe Girard qui m'a donné hier une grande leçon de dignité. Je veux saluer l'homme, mais je ne parle pas de politique, je ne suis pas là pour ça", a déclaré le préfet de Paris, Didier Lallement, avant que les personnes dans la salle applaudisse et se mettent debout. Mais, alors que la séance était retransmise sur Internet, le son a été coupé quelques secondes plus tard avant d'être rétabli. 

Sur Twitter, Alice Coffin, Conseillère de Paris (EELV), qui était présente dans la salle, a expliqué : "Je viens d’exploser en plein Conseil de Paris. A la demande du préfet Lallement quasi toute l’assemblée s’est levée pour applaudir et rendre hommage à Christophe Girard". Et d'ajouter : "Je n’ai pu que hurler en boucle « la honte,la honte, la honte ». C’est terrible".

L’adjoint à la Culture de la maire de Paris, Christophe Girard, dont des élus écologistes demandaient la suspension après son audition en tant que témoin dans l’enquête pour “viols sur mineur” visant l’écrivain Gabriel Matzneff, a annoncé hier qu'il quittait son poste. Suite à cette annonce, sur Twitter, la maire de Paris s'est dite "écœurée". "Dans quelle démocratie vivons-nous où le droit est piétiné par la rumeur, les amalgames et les soupçons ? Tout mon soutien à mon ami Christophe Girard", a-t-elle ajouté sur le réseau social.

Plus tôt dans la journée ce vendredi, le premier adjoint d'Anne Hidalgo, Emmanuel Grégoire, annonçait que l'édile allait réclamer « des excuses » aux élus EELV au sujet de l ’affaire Christophe Girard. « Nous allons demander des excuses à nos partenaires écologistes, non pas sur leur mobilisation que nous respectons mais sur les excès, y compris dans les manifestations », a-t-il précisé sur franceinfo.

Les enquêteurs ont interrogé en mars M. Girard, secrétaire général de la Maison Yves-Saint Laurent entre 1986 et 1987, structure qui a apporté un soutien financier à l’écrivain Gabriel Matzneff dans les années 80, selon plusieurs récits.

Rappelons que l’écrivain est visé par une enquête pour  "viols sur mineurs" ouverte par le parquet de Paris après la publication en janvier du roman autobiographique de Vanessa Springora dans lequel elle décrit la relation sous emprise qu’elle a entretenue lorsqu’elle était mineure avec l’écrivain et qui l’a dévastée.



Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de phiphilp44
25/juillet/2020 - 10h53

Le préfet de police Lallement qui siège au conseil municipal de Paris ?, quelqu'un pourrait il m'éclaircir sur sa présence ?, merci

Portrait de phiphilp44
25/juillet/2020 - 10h49

Je suis persuadé que Mme Hidalgo aurait été moins choquée des propos de certains élus vert avant les élections municipales !!!

Portrait de Angelussauron
25/juillet/2020 - 09h25
seb2746 a écrit :

C'est vrai qu'applaudir un complice de pédophile et violeur, c'est mieux.

Perso je ne l'a connais pas mais au - elle exprime ce que devrait être un conseil municipal sur de tels agissements.

Il a été déclaré coupable?

Après je suis d'accord qu'applaudir c’était de trop vu qu'on ne sait rien.

Portrait de CRAZYWORLD
24/juillet/2020 - 23h12

cela devient vraiment n’importe quoi !

Pour info cette folle qui hurle Sans le vide est une active soutient de a famille Traoré ... 

elle veut juste régler ses comptes avec Christophe Girard ...

Portrait de Sorj
24/juillet/2020 - 19h17
Stutzen CZ a écrit :

"méchant" que dans leur tête.  Car si leur papa eut été vraiment méchant elles auraient toutes le syndrome de Stockholm comme Natascha Kampusch. Là on est plus en face de "princesses" pourries gâtées  par des papas mollassons qui les ont éduqué comme des enfants Reines. On voit bien le côté "c'est moi qui a raison" de la gamine qui fait sa crise au super marché et dont la papa va acheter le silence pour ne pas passer pour un martyr. 

Je reprends ses propos, dans une vidéo, au hasard :

 « Ne pas avoir de mari, ça m’expose à ne pas être violée, tabassée et que mes enfants le soient aussi »

Et en même temps, ça défile au profit des Traoré, une famille polygame.

C’est vraiment trop la merde dans la tête de ces féministes.

Portrait de Sorj
24/juillet/2020 - 17h59

En même temps, elle est à fond derrière le comité du gang Traoré. Complètement incohérente.

Generation Adama, génération Climat....Lalala...

Ces tarés qui ont réussi à faire d’un violeur la nouvelle icône des jeunes.

Evidement, elle souhaiterait par contre que Darmanin démissionne au plus vite.

L'obsession de cette frange féministe, c’est le patriarche blanc, un peu leur méchant Papa quoi.

 

Portrait de laora
24/juillet/2020 - 17h57

Ils sont tous à jeter. Pas un pour rattraper l'autre.

Portrait de Citoyen87
24/juillet/2020 - 17h22 - depuis l'application mobile

Cette lesbienne hystérique ferait mieux de la fermer.

Portrait de geneve
24/juillet/2020 - 16h42

Ces bonnes femmes font plus de mal à leur cause... Continuez d'être ridicules !!! Vous n'avez pas à remplacer la justice mesdames... En tant que femme, elles me font honte.

Quant à Hidalgo... Bien fait !!! On réfléchit avant de prendre des excité.e.s dans son camp, tout ça par calcul politique !

 
Portrait de Climato
24/juillet/2020 - 16h41 - depuis l'application mobile

J'ai lu l'article 2 fois mais n'ait toujours pas compris qui est ce Girard et pourquoi il en indigne certains.