17/07 10:57

La chanteuse de music-hall et ballerine, Zizi Jeanmaire, connue pour "Mon truc en plumes", est décédée à l'âge de 96 ans

La ballerine et chanteuse de music-hall Zizi Jeanmaire, connue notamment pour son "Truc en plumes", et dont la carrière est étroitement liée à celle du chorégraphe Roland Petit, est morte à l'âge de 96 ans, a annoncé sa famille à l'Agence France-Presse ce vendredi matin. "Madame Valentine Petit a la profonde tristesse d'annoncer le décès de sa mère, Madame Zizi Jeanmaire, survenu le 17 juillet 2020. Elle s'est éteinte paisiblement à son domicile en Suisse", a-t-elle fait savoir dans un communiqué transmis par son avocate.

Elle entre à l'âge de 9 ans, en novembre 1933, à l'École de danse de l'Opéra de Paris où elle a pour condisciple le jeune Roland Petit (1924-2011). Tous deux intègrent en 1940 le corps de ballet et démissionnent quatre ans plus tard. Alors que Roland Petit se tourne vers la chorégraphie, Renée danse avec les Ballets de Monte-Carlo avant de rejoindre l'année suivante la troupe des Ballets des Champs-Élysées que vient de créer Petit. Elle la quitte quelques mois plus tard pour retourner à Monte-Carlo mais retrouve Petit en 1948 aux Ballets de Paris qu'il vient de fonder au théâtre Marigny et dont elle devient la danseuse étoile.

En février 1949, elle crée le rôle-titre du ballet Carmen d'après Bizet sur une chorégraphie de Roland Petit, qui va se jouer dans le monde entier et notamment à New York sept mois durant, suivi en 1950 de La Croqueuse de diamants, toujours sur une chorégraphie de Petit, chansons de Raymond QueneauN 1. Elle a entretemps troqué son prénom contre le surnom de Zizi.

Le réalisateur-producteur Howard Hughes, nouveau patron de la RKO, la repère et la fait venir à Hollywood où elle tourne dans Hans Christian Andersen et la Danseuse aux côtés de Danny Kaye, Roland Petit réglant quant à lui les chorégraphies.

De retour à Paris, elle se brouille avec Petit et quitte les Ballets de Paris pour jouer à Broadway la comédie musicale The Girl in Pink Tights. Jeanmaire, comme l'appellent simplement les Américains, part ensuite pour Hollywood où elle recroise Petit qui vient d'achever la chorégraphie de Papa longues jambes avec Fred Astaire et Leslie Caron (qui avait fait ses débuts avec Petit dans les Ballets des Champs-Élysées).

La réconciliation débouche sur un mariage en 1954, un film (Anything Goes avec Bing Crosby) et une fille, Valentine. De retour en France, Roland Petit profite de son expérience américaine pour se lancer dans un nouveau genre avec La Revue des Ballets de Paris, créée au théâtre de Paris en 1956, puis La Revue à l'Alhambra en 1961 (à l'occasion de laquelle est créé le célébrissime numéro Mon truc en plumes dans des costumes d'Yves Saint Laurent), et faisant de Zizi Jeanmaire une figure emblématique du music-hall auquel elle va consacrer désormais, hormis quelques incursions au théâtre et au cinéma, l'essentiel de sa carrière. (Source Wikipedia)

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de daliana
17/juillet/2020 - 13h40

Elle s'est donc appelée Madame Petit Zizi ?

Portrait de Morlock3
17/juillet/2020 - 13h00

R.I.P