12/07 09:48

Coronavirus - Polémique après les images de cette nuit à Nice avec des milliers de personnes serrées les unes contre les autres lors d'un concert en pleine rue de "The Avener" - Vidéo

Hier soir, The Avener a offert à Nice un énorme concert avec une foule compacte qui s'est pressée quai des Etats-Unis pour le concert de l'artiste niçois. Ils étaient des milliers dans les rues comme le montre la vidéo ci-dessous et quasiment personne ne portait de maques, quand à la distanciation sociale, elle était réduite à moins de 10 cms entre chaque personne dans la rue.

Une vidéo circule depuis cette nuit sur les réseaux sociaux, montrant cette scène à Nice où plusieurs milliers de personnes s'amusent, agglutinés, ignorant les précautions sanitaires. 

De nombreuses internautes ont commenté les images en interpellant directement Christian Estrosi, maire de la ville, ou en prédisant un nouveau cluster.

Alors fallait-il autoriser ce concert en public, en pleine ville et alors que les appels du gouvernement et des scientifiques se multiplient pour rappeler que le virus est toujours présent et qu'il faut absolument maintenir les règles sanitaires ? Et quelles seront les conséquences pour les hôpitaux niçois dans 15 jours après cette folie d'un soir, sans oublier que de très nombreux touristes sont présents sur la côte d'Azur, des touristes qui vont ensuite se rendre dans leurs régions en diffusant à leur tour le Covid si ils l'ont attrapé...

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Soi-même
13/juillet/2020 - 09h45
renard08 a écrit :

pendant des semaines ,on a entendu ,on a pas de masques ,c'est la faute à l'état.

maintenant ;on a des masques ,mais on ne les met pas ,l'état nous prive de liberté .

en septembre ,les gens ne mettront pas les jeunes à l'école car c'est trop dangereux d'être réuni.et ce sera encore la faute à l'état .

Prenez vos responsabilités sans toujours demander aux autres de vous protéger .

J'applaudis à tout rompre : vous avez mille fois raison !

Marre des pleureuses qui ne se prennent pas en charge et qui rejettent la faute sur les autres. Quand l'Etat ne pourra plus emprunter, on comptera les points et vous n'en finirez pas de fulminer contre un système que vous aurez complètement détruit.

 

 

Portrait de renard08
13/juillet/2020 - 07h05

pendant des semaines ,on a entendu ,on a pas de masques ,c'est la faute à l'état.

maintenant ;on a des masques ,mais on ne les met pas ,l'état nous prive de liberté .

en septembre ,les gens ne mettront pas les jeunes à l'école car c'est trop dangereux d'être réuni.et ce sera encore la faute à l'état .

Prenez vos responsabilités sans toujours demander aux autres de vous protéger .

Portrait de Petoulet
13/juillet/2020 - 01h25

La connerie française dans toute sa splendeur !!!

Rien d'étonnant quand on voit comment la populace se comporte depuis le début de cette crise!

Ça a commencé par le stockage de PQ et de nouilles au début,alors même qu'il n'y avait aucune pénurie.

Puis confinement non respecté en banlieue et cités évidemment,puis vacanciers de Paques roulant de nuit pour échapper aux contrôles.

Ensuite après le confinement,bofs  en manque se ruant au Pertus et en Andorre au prix d'embouteillages monstres pour acheter de la vinasse et des clopes. On peut rajouter toutes les manifs qui se multiplient ,la fête de la musique (qui aurait du être interdite) où le populo se contrefout des mesures sanitaires. Bref,un peuple profondément décadent,hyper égoïste,égocentrique,je m'en-foutiste,indiscipliné et incivique.C'est avec ce genre de situations que nous réalisons que nous vivons dans le triomphe des idées libertaires post soixante-huitardes,où la moindre contrainte aussi minime soit-elle est insupportable pour la majorité de la population!

Portrait de Petoulet
13/juillet/2020 - 01h24

La connerie française dans toute sa splendeur !!!

Rien d'étonnant quand on voit comment la populace se comporte depuis le début de cette crise!

Ça a commencé par le stockage de PQ et de nouilles au début,alors même qu'il n'y avait aucune pénurie.

Puis confinement non respecté en banlieue et cités évidemment,puis vacanciers de Paques roulant de nuit pour échapper aux contrôles.

Ensuite après le confinement,bofs  en manque se ruant au Pertus et en Andorre au prix d'embouteillages monstres pour acheter de la vinasse et des clopes. On peut rajouter toutes les manifs qui se multiplient ,la fête de la musique (qui aurait du être interdite) où le populo se contrefout des mesures sanitaires. Bref,un peuple profondément décadent,hyper égoïste,égocentrique,je m'en-foutiste,indiscipliné et incivique.C'est avec ce genre de situations que nous réalisons que nous vivons dans le triomphe des idées libertaires post soixante-huitardes,où la moindre contrainte aussi minime soit-elle est insupportable pour la majorité de la population!

Portrait de Soi-même
12/juillet/2020 - 21h30
lily6228 a écrit :

Votre réponse se suffit à elle-même (les gens se contaminaient parce qu'ils allaient à l'extérieur de leur foyer mais ne le font plus parce qu'ils vont aux mêmes endroits notamment...) Nul besoin d'en rajouter. Merci et bonne soirée.

J'ai jamais dit qu'on ne se contaminait pas en extérieur, j'ai dit qu'on se contaminait moins => smiley

Une fâcheuse tendance à la mauvaise foi... L'arme de la manipulation.

Portrait de lily6228
12/juillet/2020 - 21h26
Soi-même a écrit :

bah en fait, je vais vous en apprendre une bien belle : quand on est contaminé, on met plusieurs semaines à avoir des symptômes (regarder dans le dictionnaire si le mot est trop compliqué), les formes les plus graves vont en réanimation encore plus tard...

Et puis, même en confinement, il y a des transmissions : des gens travaillaient dans les services "essentiels" en dehors de leur domicile, devant du public, des gens vivaient en collectivité (maisons de retraite, hôpitaux, foyers...), des gens ne respectaient pas les gestes barrières (on en a vu beaucoup de monde dans les parcs parisiens)...

Allez sortez moi maintenant une théorie du complot, ou citez des choses que je n'ai pas dites...

Je veux bien débattre mais j'ai franchement autre chose à faire qu'à entendre votre mauvaise foi.

Votre réponse se suffit à elle-même (les gens se contaminaient parce qu'ils allaient à l'extérieur de leur foyer mais ne le font plus parce qu'ils vont aux mêmes endroits notamment...) Nul besoin d'en rajouter. Merci et bonne soirée.

Portrait de Soi-même
12/juillet/2020 - 21h21
lily6228 a écrit :

Désolé, de mi-mars à mi-mai j'étais confiné donc je n'ai pas fait de "réunions" permettant de transmettre le virus, c'est pour ça que je n'avais pas compris cette histoire de transmission en lieu confiné quand il fait plus frais. Désolé encore.

bah en fait, je vais vous en apprendre une bien belle : quand on est contaminé, on met plusieurs semaines à avoir des symptômes (regarder dans le dictionnaire si le mot est trop compliqué), les formes les plus graves vont en réanimation encore plus tard...

Et puis, même en confinement, il y a des transmissions : des gens travaillaient dans les services "essentiels" en dehors de leur domicile, devant du public, des gens vivaient en collectivité (maisons de retraite, hôpitaux, foyers...), des gens ne respectaient pas les gestes barrières (on en a vu beaucoup de monde dans les parcs parisiens)...

Allez sortez moi maintenant une théorie du complot, ou citez des choses que je n'ai pas dites...

Je veux bien débattre mais j'ai franchement autre chose à faire qu'à entendre votre mauvaise foi.

Portrait de lily6228
12/juillet/2020 - 21h10
Soi-même a écrit :

Les neurones ne se connectent décidément pas bien !

On n'a pas les mêmes modes de vie selon la météo : plus en lieux confinés quand il fait frais et donc en endroit où le virus se transmet plus facilement, plus dehors quand il fait chaud et donc dans un milieu où la transmission est un peu plus difficile.

Un argument somme toute assez basique... sauf à être de mauvaise foi* ou à s'arrêter à regarder passivement miss météo.

* Mauvaise foi car vous mettez entre "" des choses que je n'ai pas écrites.

Une question, vous vous êtes arrêtée où à l'école ? Finalement, peu importe la réponse, vous auriez dû continuer...

Désolé, de mi-mars à mi-mai j'étais confiné donc je n'ai pas fait de "réunions" permettant de transmettre le virus, c'est pour ça que je n'avais pas compris cette histoire de transmission en lieu confiné quand il fait plus frais. Désolé encore.

Portrait de Soi-même
12/juillet/2020 - 21h10
lily6228 a écrit :

C'est vrai que les maths, c'est pas évident. On est passé d'une vingtaine de clusters jusqu'au déconfinement à plus de 200 aujourd'hui, en passant de 700-800 décès par jour à une vingtaine alors que la logique aurait été qu'il y ait au moins 4000-5000 morts par jour. C'est donc tellement idiot de penser que le coronavirus actuel est moins dangereux...

Mais c'est bien, vous êtes passé de "le coronavirus provoque 0.7% de décès quoi qu'il arrive" à " la météo fait qu'il est moins dangereux". Aller, encore un petit effort.

Les neurones ne se connectent décidément pas bien !

On n'a pas les mêmes modes de vie selon la météo : plus en lieux confinés quand il fait frais et donc en endroit où le virus se transmet plus facilement, plus dehors quand il fait chaud et donc dans un milieu où la transmission est un peu plus difficile.

Un argument somme toute assez basique... sauf à être de mauvaise foi* ou à s'arrêter à regarder passivement miss météo.

* Mauvaise foi car vous mettez entre "" des choses que je n'ai pas écrites.

Une question, vous vous êtes arrêtée où à l'école ? Finalement, peu importe la réponse, vous auriez dû continuer...

Portrait de lily6228
12/juillet/2020 - 21h00
Soi-même a écrit :

Les comportements ont désormais lieu en extérieur où la contamination est moins aisée que dans les endroits clos. Car entre mars, et juillet, la météo a "un peu" changé.

Comparez ce qui est comparable... et surtout, apprenez la table de 100... Vous verrez c'est pas difficile, les CM1 y arrivent généralement très bien.

C'est vrai que les maths, c'est pas évident. On est passé d'une vingtaine de clusters jusqu'au déconfinement à plus de 200 aujourd'hui, en passant de 700-800 décès par jour à une vingtaine alors que la logique aurait été qu'il y ait au moins 4000-5000 morts par jour. C'est donc tellement idiot de penser que le coronavirus actuel est moins dangereux...

Mais c'est bien, vous êtes passé de "le coronavirus provoque 0.7% de décès quoi qu'il arrive" à " la météo fait qu'il est moins dangereux". Aller, encore un petit effort.

Portrait de Soi-même
12/juillet/2020 - 20h51
lily6228 a écrit :

2 mois ont passé depuis le déconfinement... Si vous pensez qu'on a ces chiffres extrêmement bas aujourd'hui parce qu'on a confiné à un moment (rappelons juste que les plus mauvais chiffres ont eu lieu à cette période) et qu'on a eu de magnifiques comportements depuis, on est simplement beaucoup trop loin en termes d'analyse de la situation actuelle pour avoir une discussion constructive. C'est comme ça, inutile d'insister.

Les comportements ont désormais lieu en extérieur où la contamination est moins aisée que dans les endroits clos. Car entre mars, et juillet, la météo a "un peu" changé.

Comparez ce qui est comparable... et surtout, apprenez la table de 100... Vous verrez c'est pas difficile, les CM1 y arrivent généralement très bien.

Portrait de lily6228
12/juillet/2020 - 20h46
Soi-même a écrit :

Vous voulez tellement avoir raison que vous ne lisez pas vraiment...

Le virus est tout aussi dangereux (0,7 % de cas mortel) mais il circule tout simplement beaucoup beaucoup moins ! Il circule moins car le confinement a cassé les contagions massives. 1 personne en contaminait 3,3 avant. Au sortir du confinement, c'est passé à 0,7 (donc régression du nb de contaminés). Le problème est que là on est à 1,2. Si on laisse faire (si on relâche les gestes barrières), il va contaminer toujours plus de personnes, avec une rapidité exponentielle.

Quand on contamine 100 fois plus de personnes, on a 100 fois plus d'hospitalisés, et 100 fois plus de décès.

Si vous ne comprenez pas cela, je ne peux plus rien pour vous.

Tchao

2 mois ont passé depuis le déconfinement... Si vous pensez qu'on a ces chiffres extrêmement bas aujourd'hui parce qu'on a confiné à un moment (rappelons juste que les plus mauvais chiffres ont eu lieu à cette période) et qu'on a eu de magnifiques comportements depuis, on est simplement beaucoup trop loin en termes d'analyse de la situation actuelle pour avoir une discussion constructive. C'est comme ça, inutile d'insister.

Portrait de Soi-même
12/juillet/2020 - 20h39
lily6228 a écrit :

Pourquoi est-on passé de 700-800 morts par jour à une vingtaine alors, avec des comportements collectifs bien pire?

Vous voulez tellement avoir raison que vous ne lisez pas vraiment...

Le virus est tout aussi dangereux (0,7 % de cas mortel) mais il circule tout simplement beaucoup beaucoup moins ! Il circule moins car le confinement a cassé les contagions massives. 1 personne en contaminait 3,3 avant. Au sortir du confinement, c'est passé à 0,7 (donc régression du nb de contaminés). Le problème est que là on est à 1,2. Si on laisse faire (si on relâche les gestes barrières), il va contaminer toujours plus de personnes, avec une rapidité exponentielle.

Quand on contamine 100 fois plus de personnes, on a 100 fois plus d'hospitalisés, et 100 fois plus de décès.

Si vous ne comprenez pas cela, je ne peux plus rien pour vous.

Tchao

Portrait de lily6228
12/juillet/2020 - 20h30
Soi-même a écrit :

Encore une fois : on teste plus, on identifie davantage qu'avant les formes bénignes !

Le virus est mortel dans 0,7 % des cas comme avant.

Pourquoi est-on passé de 700-800 morts par jour à une vingtaine alors, avec des comportements collectifs bien pire?

Portrait de lily6228
12/juillet/2020 - 20h17
Soi-même a écrit :

Le virus ne me paraît pas moins dangereux ! Avant : il n'y avait que les malades bien déclarés qu'on testait... Maintenant, on teste bien plus, et on découvre plus de cas.

On a toujours dit que 80-90 % des contaminés faisaient des formes légères... C'est la contamination en chaine qu'on veut éviter car plus il y a de contaminés plus les cas graves vont augmenter.

Et pourtant les chiffres des hôpitaux facilement consultables montrent le contraire. Les hospitalisations actuelles sont à des années lumières de celles d'il y a 2 mois, tests ou pas.

Je ne prétends pas détenir la vérité. Si on m'explique pourquoi ce virus est aussi dangereux malgré des cas graves plus de 100 fois inférieurs par rapport à il y a 2 mois en métropole, j'accepterai réellement qu'on s'inquiète autant actuellement

Portrait de Soi-même
12/juillet/2020 - 20h15
lily6228 a écrit :

Et pourtant les chiffres des hôpitaux facilement consultables montrent le contraire. Les hospitalisations actuelles sont à des années lumières de celles d'il y a 2 mois, tests ou pas.

Je ne prétends pas détenir la vérité. Si on m'explique pourquoi ce virus est aussi dangereux malgré des cas graves plus de 100 fois inférieurs par rapport à il y a 2 mois en métropole, j'accepterai réellement qu'on s'inquiète autant actuellement

Encore une fois : on teste plus, on identifie davantage qu'avant les formes bénignes !

Le virus est mortel dans 0,7 % des cas comme avant.

Portrait de Soi-même
12/juillet/2020 - 20h13
lily6228 a écrit :

Je vais alors juste pointer 2 arguments pour l'exemple...

Citer Boris Johnson alors qu'il s'agit d'une autre période du coronavirus en termes de dangerosité (de nouveau, il suffit de regarder les chiffres actuels en France), c'est comme comparer l'économie en 2020 et en 2019 avec des contextes totalement différents.

Dire que le virus circule toujours, en douce, essentiellement avec des asymptomatiques, c'est justement avouer que le virus actuel en France est très peu dangereux, là encore les chiffres le prouvent... Donc soit on l'accepte et on entame une nouvelle réflexion et je suis bien incapable de dire quelle est la meilleure stratégie, soit on est dans le déni pour le coup.

 

Le virus ne me paraît pas moins dangereux ! Avant : il n'y avait que les malades bien déclarés qu'on testait... Maintenant, on teste bien plus, et on découvre plus de cas.

On a toujours dit que 80-90 % des contaminés faisaient des formes légères... C'est la contamination en chaine qu'on veut éviter car plus il y a de contaminés plus les cas graves vont augmenter.

Portrait de Soi-même
12/juillet/2020 - 20h11
lily6228 a écrit :

Il s'agit des 1ères vagues, avec les mêmes résultats qu'en France en mars-avril, rien de surprenant. Je n'évoquais que les pays qui ont déjà passé cette phase, merci de lire correctement avant de critiquer.

Merci d'accepter le débat contradictoire, plutôt que de le prendre pour vous.

Comme je le dis plus bas, le virus n'est pas moins dangereux... On a toujours dit que 80-90 % des gens faisaient des formes légères. On teste bien plus qu'avant donc pas étonnant qu'il y ait moins de décès par cas recensés... C'est mathématique.

Portrait de lily6228
12/juillet/2020 - 20h07
Soi-même a écrit :

Euh près de 1 000 morts par jour aux Etats-Unis et au Brésil. A moins de considérer que les morts ne sont pas des cas graves, n'y a t'il pas une "petite" erreur de raisonnement ?

Il s'agit des 1ères vagues, avec les mêmes résultats qu'en France en mars-avril, rien de surprenant. Je n'évoquais que les pays qui ont déjà passé cette phase, merci de lire correctement avant de critiquer.

Portrait de lily6228
12/juillet/2020 - 20h06
HELLO a écrit :

En terme de médiocrité vous vous posez là et bien là!

Rien de   bien sémantique dans mon propos...! Des phrases en français tout simplement avec des faits incontestés , incontestables et ma propre analyse.

Aucun contre argumentaire de votre part, juste une allégation à la  con!

Si cela peut vous rassurez sur votre coté très bas de plafond, je vous laisse à votre déni.

A bon entendeur , salut!

Je vais alors juste pointer 2 arguments pour l'exemple...

Citer Boris Johnson alors qu'il s'agit d'une autre période du coronavirus en termes de dangerosité (de nouveau, il suffit de regarder les chiffres actuels en France), c'est comme comparer l'économie en 2020 et en 2019 avec des contextes totalement différents.

Dire que le virus circule toujours, en douce, essentiellement avec des asymptomatiques, c'est justement avouer que le virus actuel en France est très peu dangereux, là encore les chiffres le prouvent... Donc soit on l'accepte et on entame une nouvelle réflexion et je suis bien incapable de dire quelle est la meilleure stratégie, soit on est dans le déni pour le coup.

 

Portrait de Soi-même
12/juillet/2020 - 19h59
lily6228 a écrit :

Et? Vous êtes au courant qu'eux aussi n'ont presque plus de cas graves...

Euh près de 1 000 morts par jour aux Etats-Unis et au Brésil. A moins de considérer que les morts ne sont pas des cas graves, n'y a t'il pas une "petite" erreur de raisonnement ?

Portrait de lily6228
12/juillet/2020 - 19h49
HELLO a écrit :

STOP au déni, à l'inconscience, à l'inconséquence!

Et ce sera ceux là   qui viendront se plaindre si le virus revenait en force! Car il est toujours là!

C'est le confinement quasi mondial qui a permis d'éviter un grand désastre sanitaire.

On l'a vraiment échappé belle en partie...!

En ce qui concerne la soi disant  immunité collective : demandez à Boris Johnson ce qu'il  en pense, aujourd'hui, après avoir échappé à la mort de  très près. Il était disposé à sacrifier 500 000 morts de la population anglaise pour atteindre la  herd immunity et des raisons purement financièrement!

Ce virus est vicieux : très contagieux en période haute (mais  circule à bas bruit, actuellement, comme la première fois), asymptomatique la plupart des cas mais d'autant plus contagieux et aucun vaccin, ni capacité hospitalière  en adéquation avec un pic pandémique.

Cette fois ci on ne pourra pas dire que l'on ne savait pas, qu'on a pas eu l'opportunité de faire en sorte  de le contrer avec des gestes ultra simple à adopter, des systématismes à appliquer : port du masque en respectant scrupuleusement les consignes (pas sous le nez, ni au niveau du cou....!) distanciation physique, lavage de mains. 

En attendant le vaccin

Apparemment il est impossible de répondre sur certains commentaires sans être censuré malgré l'absence de propos déplacés, ce qui pose question...

Portrait de HELLO
12/juillet/2020 - 19h46
lily6228 a écrit :

Autant d'efforts sur la sémantique pour une telle médiocrité d'arguments...

En terme de médiocrité vous vous posez là et bien là!

Rien de   bien sémantique dans mon propos...! Des phrases en français tout simplement avec des faits incontestés , incontestables et ma propre analyse.

Aucun contre argumentaire de votre part, juste une allégation à la  con!

Si cela peut vous rassurez sur votre coté très bas de plafond, je vous laisse à votre déni.

A bon entendeur , salut!

Portrait de HELLO
12/juillet/2020 - 19h28
lily6228 a écrit :

Il faut arrêter la psychose et les commentaires excessifs... Le coronavirus actuel en France n'a rien à voir avec ce qu'on a connu. Depuis le déconfinement, des dizaines de clusters, des comportements de foule comme celui-ci très régulièrement et pourtant presque plus de cas graves et décès... Il suffit de regarder les chiffres des hôpitaux. Même s'il est sans doute préférable de continuer les gestes barrière, ça peut être débattu avec l'opportunité de créer une mini immunité collective quand le virus le permet.

STOP au déni, à l'inconscience, à l'inconséquence!

Et ce sera ceux là   qui viendront se plaindre si le virus revenait en force! Car il est toujours là!

C'est le confinement quasi mondial qui a permis d'éviter un grand désastre sanitaire.

On l'a vraiment échappé belle en partie...!

En ce qui concerne la soi disant  immunité collective : demandez à Boris Johnson ce qu'il  en pense, aujourd'hui, après avoir échappé à la mort de  très près. Il était disposé à sacrifier 500 000 morts de la population anglaise pour atteindre la  herd immunity et des raisons purement financièrement!

Ce virus est vicieux : très contagieux en période haute (mais  circule à bas bruit, actuellement, comme la première fois), asymptomatique la plupart des cas mais d'autant plus contagieux et aucun vaccin, ni capacité hospitalière  en adéquation avec un pic pandémique.

Cette fois ci on ne pourra pas dire que l'on ne savait pas, qu'on a pas eu l'opportunité de faire en sorte  de le contrer avec des gestes ultra simple à adopter, des systématismes à appliquer : port du masque en respectant scrupuleusement les consignes (pas sous le nez, ni au niveau du cou....!) distanciation physique, lavage de mains. 

En attendant le vaccin

Portrait de lily6228
12/juillet/2020 - 19h11
HELLO a écrit :

STOP au déni, à l'inconscience, à l'inconséquence!

Et ce sera ceux là   qui viendront se plaindre si le virus revenait en force! Car il est toujours là!

C'est le confinement quasi mondial qui a permis d'éviter un grand désastre sanitaire.

On l'a vraiment échappé belle en partie...!

En ce qui concerne la soi disant  immunité collective : demandez à Boris Johnson ce qu'il  en pense, aujourd'hui, après avoir échappé à la mort de  très près. Il était disposé à sacrifier 500 000 morts de la population anglaise pour atteindre la  herd immunity et des raisons purement financièrement!

Ce virus est vicieux : très contagieux en période haute (mais  circule à bas bruit, actuellement, comme la première fois), asymptomatique la plupart des cas mais d'autant plus contagieux et aucun vaccin, ni capacité hospitalière  en adéquation avec un pic pandémique.

Cette fois ci on ne pourra pas dire que l'on ne savait pas, qu'on a pas eu l'opportunité de faire en sorte  de le contrer avec des gestes ultra simple à adopter, des systématismes à appliquer : port du masque en respectant scrupuleusement les consignes (pas sous le nez, ni au niveau du cou....!) distanciation physique, lavage de mains. 

En attendant le vaccin

Autant d'efforts sur la sémantique pour une telle médiocrité d'arguments...

Portrait de lily6228
12/juillet/2020 - 17h46
Parapluie a écrit :

Vous êtes au courant qu'il y a des pays, les premiers touchés d'ailleurs, ou le virus est reparti de plus belle ?

Et? Vous êtes au courant qu'eux aussi n'ont presque plus de cas graves...

Portrait de Parapluie
12/juillet/2020 - 17h12
lily6228 a écrit :

Il faut arrêter la psychose et les commentaires excessifs... Le coronavirus actuel en France n'a rien à voir avec ce qu'on a connu. Depuis le déconfinement, des dizaines de clusters, des comportements de foule comme celui-ci très régulièrement et pourtant presque plus de cas graves et décès... Il suffit de regarder les chiffres des hôpitaux. Même s'il est sans doute préférable de continuer les gestes barrière, ça peut être débattu avec l'opportunité de créer une mini immunité collective quand le virus le permet.

Vous êtes au courant qu'il y a des pays, les premiers touchés d'ailleurs, ou le virus est reparti de plus belle ?

Portrait de lily6228
12/juillet/2020 - 16h19

Il faut arrêter la psychose et les commentaires excessifs... Le coronavirus actuel en France n'a rien à voir avec ce qu'on a connu. Depuis le déconfinement, des dizaines de clusters, des comportements de foule comme celui-ci très régulièrement et pourtant presque plus de cas graves et décès... Il suffit de regarder les chiffres des hôpitaux. Même s'il est sans doute préférable de continuer les gestes barrière, ça peut être débattu avec l'opportunité de créer une mini immunité collective quand le virus le permet.

Portrait de HELLO
12/juillet/2020 - 14h29

LA ROULETTE RUSSE...!

Honteux à tout point de vue : tous les énormes sacrifices liés au confinement réduits à néant, les 30 000 morts connus, les 100 000 hospitalisations avec des séquelles à la clé pour certains, l'épuisement des soignants, le lourd tribut économique pour la bonne cause de la santé publique !

Beaucoup relativise estimant que cela n'est pas énorme : mais demandons aux familles concernées.

Le confinement a permis de ralentir la courbe exponentielle, à défaut d'avoir d'autres mesures de prévention, d'anticipation.

Du déni, de l'inconscience, de l'inconséquence : et après on viendra se plaindre.

Le coronavirus doit bien se marrer, il nous attends au tournant.

Ceci dit les pouvoirs publics ont une grande responsabilité : gestion calamiteuse de la pandémie, aucune anticipation alors que des mises en garde d'un risque pandémique avaient été  évoquées en 2016, aucune gestion des stocks permettant d'équiper la population, pas de réelle contrainte des gestes barrières...!

Mais, en meme temps,  quand on voit ce que l'on voit en boucle dans les médias : les dirigeants, lors notamment de la passation de pouvoir, ne respectant aucun  geste  barrière  indispensable  au vu de tous! Ainsi que certains soignants!

Bonjour l'exemple de responsabilité attendu  de la part de nos Pouvoirs Publics.

Le masque est efficace, en attendant un vaccin, mais efficace que si tout le monde le porte!

Ne nous faisons aucune illusion : sans obligation dans les lieux publics fermés ou événements, avec amende à la clé, cela est  voué à l'échec.

Il ne nous reste qu' à croiser les doigts...!

 

 

Portrait de gargantua
12/juillet/2020 - 13h27

les gens sont fous !!!