11/07 16:34

Plus d'un million de vues pour le berger qui "secoue" le journaliste Hugo Clément après son reportage sur les loups: "Ca suffit ces vidéos de merde ! Y'en a plein le cul des mecs comme toi avec leur petite chemise !" - Regardez

C'est un coup de gueule qui a déjà été vu plus d'un million de fois et il est signé par un berger Joseph Boussion. Il a réagi à un reportage de Hugo Clément de France 2. Le journaliste revenait sur l'abattage par des louvetiers d'un loup qui s'approchait d'un troupeau de moutons dans les Hautes-Alpes, le 5 juillet, avec le témoignage du photographe animalier Corentin Esmieu. Ce dernier, indigné par la mort du loup qu'il a filmée, affirmait que l'animal a été abattu alors qu'il s'éloignait des moutons et qu'il n'avait «rien tenté» contre eux, et soulignait qu'ils étaient par ailleurs protégés par un filet et des chiens. Selon lui, les louvetiers n'ont «aucune estime pour les loups». 

Gros coup de colère du berger Joseph Boussion, à voir ci-dessus, qui affirme en substance:

"On protège nos troupeaux et c'est normal. On doit vivre ensemble, il faut défendre la frontière entre le sauvage et le domestique. Ces mecs là bossent, c'est des bénévoles. Ca suffit les vidéo de merde. Mon Hugo Clément vient mouiller la chemise, vient porter les 10 litres d'eau pour mes chiens. Tes espèces de reportages pour esprits confinés ça suffit.

Y'en a plein le cul des mecs comme toi avec leur petite chemise qui se servent de leur carte de presse pour baver sur des mecs comme nous qui travaillons pour protéger la montagne. On fait en sorte que les randonneurs puissent faire de la randonnée, que les mecs qui font du parapente puissent faire du parapente, que des mecs qui grimpent viennent grimper...

Viens mouiller la chemise mon gars, viens car c'est tellement facile de se mettre dans un studio avec 3 spots et de raconter des histoires : Allez viens !"

De son côté, la Préfecture des Hautes-Alpes a fait savoir que les lieutenants de louveterie avaient porté plainte après avoir fait l'objet «d'insultes diverses et de menaces de mort» à la suite de la mort du loup le 5 juillet. «Bien que l'émotion soit légitime, il est important de garder son calme et cela ne doit pas conduire les défenseurs de la nature à enfreindre la loi», a également réagi la préfète.

Après cette vidéo, à voir ci-dessus, Hugo Clément aurait répondu de façon favorable à ce berger, mais celui à poster une nouvelle vidéo cet après-midi accusant Hugo Clément de "se foutre de la gueule du monde" en acceptant de venir mais "l'année prochaine!" . Et d'ajouter, "Hugo Clément, moi ici tout est public, je ne fais rien en privé... Mais tu te fous de la gueule de qui mon gars. Honore, le service public en venant filmer ici.

Bref, l'affaire semble loin d'être terminée entre les deux hommes....

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Parapluie
12/juillet/2020 - 17h49
Cathodegauche a écrit :

Ils ne se contentent donc plus de tuer les loups, ils donnent des leçons de vie aux gens ? Avec son bonnet cocardier et sa bouche de travers il ferait mieux d'aller chercher un boulot honnête le pequenot au lieu de flinguer de pauvres animaux. Je hais les paysans, tous ces reacs gavés de subventions qui n'arrêtent de se plaindre de subir un sort que personne ne leur impose. Laissez vivre la nature  c'est vous qui êtes de trop

Pour écrire un commentaire pareil vous feriez mieux de changer de pseudo !

Portrait de Jilou1994
12/juillet/2020 - 17h22
th93100 a écrit :

Votre mauvaise fois vous fais confondre les choses....  des animaux élevés comme ceux ci n'ont rien à voir avec les élevages/abattoirs industriels.

Ensuite, si vous ne préférez pas votre enfant à un animal élevé pour etre mangé... je ne sais quoi ajouter

Dois je vous rappeler que si notre cerveau a passé un stade de développement nous permettant nos "performances", c'est grâce au passage au régime carné ?

Puisqu'il s'agit de "conscience collective",  je vous laisse faire un point avec la votre puisque depuis les années 60/70 nous savons que les plantes ont des réactions sensibles; Le nombre d'études sur la sensibilité des arbres, plantes, légumes, bref presque tout ce qui est végétal est en augmentation et toutes vont dans le même sens...   Je vous laisse arrêter la viande et les végétaux... donnez moi des nouvelles dans 10 ans

L'ignorance de l'existence de l'âme, atome d'énergie spirituelle nous fait croire faussement que nous sommes ce corps matériel et qu'après la mort il n'y a plus rien. Il ne suffit pas d'affirmer haut et fort pour avoir raison mais faut-il encore le démontrer. La science de l'âme inclue la conscience et le libre arbitre entre autres. Vous ne voyez pas le mental et pourtant vous y croyez, vous ne voyez pas l'intelligence et pourtant vous y croyez. le mental est très subtil et l'intelligence encore plus, que dire de l'âme, cet atome d'énergie spirituelle au delà du mental et de l'intelligence.

La vie vient de la vie et non le contraire (la vie vient de la matière), telle est la conclusion des spiritualistes et scientifiques sérieux comme Charles Townes co-inventeur du rayon laser prix Nobel de physique en 64 ou du Dr Singh Thoudam Damodara docteur en chimie bio moléculaire, et non des jongleurs idéologiques. D'ailleurs de nombreux scientifiques ont déjà essayé de créer la vie en éprouvette sans succès, ne serait-ce même qu'un simple brin d'herbe, ou même d'essayer de ramener à la vie un humain (vraiment mort) ou un arbre mort malgré tous les éléments matériels présents qui le composent et qui étaient présents avant la mort. 

La mort signifie que la personne qui a une conscience et un libre arbitre, qui habite le corps est partie vers un autre corps ce que confirme la Bhagavad Gita chapitre 2 du verset 11 à 30, l'âme ne meurt jamais, ne peut-être brûlée, desséchée, coupée. Elle a toujours existé et existera toujours. Donc au moment de la mort l'âme transmigre d'un corps à un autre. Il est vrai qu'une personne trop recouverte par l'ignorance ne peut même pas en concevoir la possibilité. C'est ce que l'on appelle le karma des vie passées et présente qui maintient l'âme recouverte d'ignorance et de colère, de jalousie.  

Je vous invite à approfondir la science de l'âme et vous comprendrez graduellement si vous êtes véritablement sincère, qu'il ne suffit pas de faire des incantations religieuses sous convert de néo science pour établir une vérité. Si je vous promets 10 000 euros dans dix ans mais que je vous donne pour marquer ma bonne foi au moins 1000€ ou même 100€ maintenant cela va vous rassurer un peu, mais certains soi-disants scientifiques nous promettent qu'ils pourront créer la vie plus tard mais jusqu'à présent, rien, pas un moustique, un brin d'herbe de créé et pourtant tous les ingrédients de la matière sont répertoriés nous disent-ils. Un chèque post daté sans aucune certitude d'en toucher même un centime. En tout cas cela fait fonctionner la cryogénie et son commerce d'espérance de pouvoir ressusciter les morts sur le dos d'ignorants. 

Alors d'où vient la conscience ? La réponse des chercheurs sincères est que jamais nous ne pourrons expliquer en termes d'atomes et de molécules la conscience, la vie, parce que la vie vient de la vie et non le contraire. La conscience est le premier symptôme de la vie. CQFD. 

Ainsi les animaux ont une âme qui est la vraie personne dans le corps et ils ont une conscience, les plantes aussi mais comme nous devons vivre au détriment d'une autre espèce alors nous devons prendre que la partie qui nous est assignée et pas plus et ne pas abuser de notre libre arbitre au risque de nous retrouver nous aussi dans d'autres incarnations pour y subir ce que nous avons fait à d'autres entités vivantes. Ainsi la consommation de chaire animale est réservée aux animaux qui n'encourent aucun karma puisqu'ils agissent directement sous le contrôle de la nature matérielle en mode automatique au contraire de l"humain qui a un libre arbitre et des responsabilités. Cela est enseigné clairement dans la Sri Isopanishad, très vieux texte en sanskrit - Mantra 1 : "Tout ce qui est animé ou inanimé dans cet univers est contrôlé et possédé par le Seigneur. Nous ne devrions donc accepter que ce qui nous est nécessaire, ce que est établi comme notre quota, et nous ne devrions pas accepter d'autres choses, sachant bien à qui tout appartient vraiment." 

Le lion peut manger de la viande parce qu'il n'encoure pas de faute, son incarnation le lui permet mais l'humain a des devoirs supérieurs liés à son incarnation. C'est pour cela que le fait de consommer des plantes engendre du karma aussi (votre remarque sur ce point est pertinente dans une certaine mesure), cet aussi pour cela que le spiritualiste offre sa nourriture et ses actes en sacrifice pour est libre du karma d'avoir pris la vie même d'une plante, ou inconsciemment d'un insecte en marchant. 

Pais et prospérité aux âmes de bonne volonté. 

 

 

 

Portrait de elixyr81
12/juillet/2020 - 10h44
Wouhpinaise a écrit :

Ça varie en fonction du sexe de l'animal, de son âge, de son exploitation,... Mais les montants s'échelonnent entre 60 € et 600 € je crois. C'est souvent au-dessus de la valeur marchande de l'animal.

Merci. 

 

Portrait de Dragon75
12/juillet/2020 - 09h41 - depuis l'application mobile
elixyr81 a écrit :

ha oui quand même.... c'est balot ça!!

@elixyr81 merci pour cette précision

Portrait de Wouhpinaise
12/juillet/2020 - 08h40
elixyr81 a écrit :

J'a juste une question..... Combien est payé par l'etat en dedommagement aux bergers, eleveurs une bête de leur troupeau tuée par un loup, un ours? Et combien il est payé lorsqu'il l'emmene à l'abbatoir????

C'est une vrai question..... D'on j'aimerais avoir la reponse claire et sans insultes.

 

Ça varie en fonction du sexe de l'animal, de son âge, de son exploitation,... Mais les montants s'échelonnent entre 60 € et 600 € je crois. C'est souvent au-dessus de la valeur marchande de l'animal.

Portrait de La Rombière..
12/juillet/2020 - 06h32

Il aurai pu au moins nous montrer son bâton de berger !

Nous voyons là, que ce bonhomme c'est déguiser en berger avec son costume et son béret,y joue un rôle .

Portrait de Champignol
12/juillet/2020 - 06h25

C'est un berger en carton ça,ça vient de la ville puis ça dit berger !

Portrait de Clem...Entine
12/juillet/2020 - 00h37
Jilou1994 a écrit :

 Il est vénère l'éleveur qui je suppose envoie ses moutons sans remord à l'abattoir, non ? Alors faudrait peut-être être un peu plus humble et respectueux et ne pas croire que la colère dans cette situation est une vertu. 

il est surtout vénère d'être jugé par des citadins qui ne tiendraient pas une journée de travail en montagne comme lui. Ce n'est pas un "éleveur" de porcs bretons.

Portrait de th93100
11/juillet/2020 - 23h23
Jilou1994 a écrit :

De quelle sorte d'amour parlez-vous ? Un amour limité au porte monnaie et de la langue c'est certain. De l'amour, non, de l'égoïsme un peu divergeant au mieux certainement mais surtout pas de l'amour quand on sait comment sont parqués et tués les animaux au détriment de notre santé et de la paix. 

La science moderne prouve qu'en dehors de toute circonstance exceptionnelle, une urgence de survie, il n'est pas nécessaire de consommer de la chaire animale.

Il n'est pas question d’anthropomorphisme mais de conscience collective. les animaux ont une conscience certes plus ou moins limitée suivant les espèces qui les fait agir de façon automatique mais l'humain lui, a en plus d'une conscience, un libre arbitre, ce qui engage sa responsabilité karmique face à la souffrance inutile des animaux. Le libre arbitre, telle est la grande différence entre les animaux et l'humain, toutefois les animaux sont comme des enfants dont le statut de citoyen devrait leurs être reconnu. Et si mort il doit y avoir comme pour protéger un troupeau ou des humains, il n'est pas question de faire du sentimentalisme, on fait ce qui doit être fait. Donc pas d’anthropomorphisme ou de sentimentalisme mais du pragmatisme, du concret.

Personne ne nous oblige à travailler dans la chaine commerciale de l’abattage des animaux. Continuer à consommer de la viande et d'en vivre en toute connaissance de cause n'est pas digne d'un être civilisé, voilà ce qu'ont établi les sages qui ont traversé les siècles. L'humain a un potentiel tellement énorme pour faire le bien mais quand c'est sa langue et son estomac qui mènent la danse alors on peut s'attendre au pire... et le pire c'est maintenant avec d'innombrable humains anesthésiés par d'innombrable désirs matériels qui les rendent indifférents et idiots.

Paix et prospérité aux âmes de bonne volonté. 

 

 

Votre mauvaise fois vous fais confondre les choses....  des animaux élevés comme ceux ci n'ont rien à voir avec les élevages/abattoirs industriels.

Ensuite, si vous ne préférez pas votre enfant à un animal élevé pour etre mangé... je ne sais quoi ajouter

Dois je vous rappeler que si notre cerveau a passé un stade de développement nous permettant nos "performances", c'est grâce au passage au régime carné ?

Puisqu'il s'agit de "conscience collective",  je vous laisse faire un point avec la votre puisque depuis les années 60/70 nous savons que les plantes ont des réactions sensibles; Le nombre d'études sur la sensibilité des arbres, plantes, légumes, bref presque tout ce qui est végétal est en augmentation et toutes vont dans le même sens...   Je vous laisse arrêter la viande et les végétaux... donnez moi des nouvelles dans 10 ans

Portrait de Jilou1994
11/juillet/2020 - 22h00
th93100 a écrit :

 Même si tu as du mal à le croire, le berger aime ses bêtes. Il les amènera certes à l’abattoir mais en aura pris soin avec 'amour' toute leur vie durant.l'anthropomorphisme doit avoir ses limites

De quelle sorte d'amour parlez-vous ? Un amour limité au porte monnaie et de la langue c'est certain. De l'amour, non, de l'égoïsme un peu divergeant au mieux certainement mais surtout pas de l'amour quand on sait comment sont parqués et tués les animaux au détriment de notre santé et de la paix. 

La science moderne prouve qu'en dehors de toute circonstance exceptionnelle, une urgence de survie, il n'est pas nécessaire de consommer de la chaire animale.

Il n'est pas question d’anthropomorphisme mais de conscience collective. les animaux ont une conscience certes plus ou moins limitée suivant les espèces qui les fait agir de façon automatique mais l'humain lui, a en plus d'une conscience, un libre arbitre, ce qui engage sa responsabilité karmique face à la souffrance inutile des animaux. Le libre arbitre, telle est la grande différence entre les animaux et l'humain, toutefois les animaux sont comme des enfants dont le statut de citoyen devrait leurs être reconnu. Et si mort il doit y avoir comme pour protéger un troupeau ou des humains, il n'est pas question de faire du sentimentalisme, on fait ce qui doit être fait. Donc pas d’anthropomorphisme ou de sentimentalisme mais du pragmatisme, du concret.

Personne ne nous oblige à travailler dans la chaine commerciale de l’abattage des animaux. Continuer à consommer de la viande et d'en vivre en toute connaissance de cause n'est pas digne d'un être civilisé, voilà ce qu'ont établi les sages qui ont traversé les siècles. L'humain a un potentiel tellement énorme pour faire le bien mais quand c'est sa langue et son estomac qui mènent la danse alors on peut s'attendre au pire... et le pire c'est maintenant avec d'innombrable humains anesthésiés par d'innombrable désirs matériels qui les rendent indifférents et idiots.

Paix et prospérité aux âmes de bonne volonté. 

 

 

Portrait de Shuuut
11/juillet/2020 - 21h37

Avalanche de BOBOS VÉGANS.

Portrait de LOL
11/juillet/2020 - 21h17

il a raison, raz le bol de ces donneurs de leçons parisiens qui imposent depuis leurs bureau ce qui est bien et mal.

Portrait de elixyr81
11/juillet/2020 - 21h12
maroille chaud a écrit :

suite...

 

Cet homme s’appelle Joseph Boussion. Avant d’être berger, il s’agit surtout d’un homme politique. Il a été candidat tête de liste aux élections européennes de 2014 dans le sud-ouest (bien loin des Alpes, donc) et en 2015 aux élections régionales (toujours dans le sud-ouest). Il a également tenté de se présenter à l’élection présidentielle de 2017, sans succès. On peut le voir dans quelques archives sur les plateaux de télévision (en chemise !) pendant les campagnes électorales. Il fut également responsable de la communication à l’office de tourisme de Biarritz, mais aussi « chargé de projet webmarketing et médias sociaux » au conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques. Son diplôme ? « Management et marketing du sport » à l’université de Bordeaux.

Joseph Boussion est un homme politique originaire du sud-ouest (pas des Alpes), qui a étudié et travaillé en ville (pas dans la montagne), et qui est spécialiste du « marketing », du « management » et de la « communication » (pas du loup).

Voilà pour le portrait. Maintenant, intéressons-nous à son discours, parce qu’après tout, il a le droit de se reconvertir et d’être devenu berger. Pour Joseph Boussion, ma vidéo sur le loup est nulle car elle est faite par « un bobo parisien qui ne connaît rien à la montagne ». C’est vite oublier que Corentin Esmieu, l’homme qui témoigne dans notre vidéo pour dénoncer l’abattage du loup, est originaire, lui, du Briançonnais (dans les Alpes, donc) et est accompagnateur en montagne en plus d’être photographe animalier.

Alors, qui est le plus légitime pour parler du loup dans les Alpes ? Une personne originaire de la région, qui parcourt la montagne depuis toujours, ou un homme politique originaire de la côte Atlantique spécialiste du marketing ?

Et que dire de Jean-Marc Landry, biologiste, éthologue et spécialiste du loup dans le système agropastoral, interrogé par le Nouvel Obs sur l’abattage du loup en question, qui estime que le tir n’était pas justifié ? Sans doute s’agit-il, lui aussi, d’un « bobo parisien » ?

s !

ha oui quand même.... c'est balot ça!!

Portrait de elixyr81
11/juillet/2020 - 21h02

J'a juste une question..... Combien est payé par l'etat en dedommagement aux bergers, eleveurs une bête de leur troupeau tuée par un loup, un ours? Et combien il est payé lorsqu'il l'emmene à l'abbatoir????

C'est une vrai question..... D'on j'aimerais avoir la reponse claire et sans insultes.

 

Portrait de th93100
11/juillet/2020 - 20h52
maroille chaud a écrit :

 

Enfin, je pense qu’il faut en finir avec cette opposition ridicule Paris/campagne. Dans ses vidéos, Joseph Boussion explique que les citadins ne peuvent pas comprendre le problème du loup, car « ils ne savent pas ce que c’est de bosser dur, de porter des litres d’eau, de surveiller le troupeau ». Ce discours n’a aucun sens.

Certes, il faut du courage pour être berger. C’est sans aucun doute un métier difficile. Mais ne faut-il pas du courage pour se lever tous les jours à 5 heures du matin et aller nettoyer les rues de Paris ? Ne faut-il pas du courage pour enchaîner les nuits de permanence dans les hôpitaux de la capitale ? Ne faut-il pas du courage pour gérer un commerce de proximité dans une grande ville ? Ne faut-il pas du courage aux artisans, aux ouvriers, aux entrepreneurs et aux salariés qui vivent et travaillent dans les centres urbains ?

 

tu distord le propos... la différence est que LUI n'a jamais cherché à dénigrer le boulot des Parisiens... l'inverse n'est pas vrai

Portrait de th93100
11/juillet/2020 - 20h51
Jilou1994 a écrit :

 Il est vénère l'éleveur qui je suppose envoie ses moutons sans remord à l'abattoir, non ? Alors faudrait peut-être être un peu plus humble et respectueux et ne pas croire que la colère dans cette situation est une vertu. 

 Même si tu as du mal à le croire, le berger aime ses bêtes. Il les amènera certes à l’abattoir mais en aura pris soin avec 'amour' toute leur vie durant.l'anthropomorphisme doit avoir ses limites

Portrait de Jilou1994
11/juillet/2020 - 18h38

 Il est vénère l'éleveur qui je suppose envoie ses moutons sans remord à l'abattoir, non ? Alors faudrait peut-être être un peu plus humble et respectueux et ne pas croire que la colère dans cette situation est une vertu. 

Portrait de Cathodegauche
11/juillet/2020 - 18h37
maroille chaud a écrit :

 

Enfin, je pense qu’il faut en finir avec cette opposition ridicule Paris/campagne. Dans ses vidéos, Joseph Boussion explique que les citadins ne peuvent pas comprendre le problème du loup, car « ils ne savent pas ce que c’est de bosser dur, de porter des litres d’eau, de surveiller le troupeau ». Ce discours n’a aucun sens.

Certes, il faut du courage pour être berger. C’est sans aucun doute un métier difficile. Mais ne faut-il pas du courage pour se lever tous les jours à 5 heures du matin et aller nettoyer les rues de Paris ? Ne faut-il pas du courage pour enchaîner les nuits de permanence dans les hôpitaux de la capitale ? Ne faut-il pas du courage pour gérer un commerce de proximité dans une grande ville ? Ne faut-il pas du courage aux artisans, aux ouvriers, aux entrepreneurs et aux salariés qui vivent et travaillent dans les centres urbains ?

 

Bien dit !! Il a réussi son coup marketing puisqu'on en parle ici. Ca lui rapportera une ou deux voix aux prochaines élections ce qui lui fera un total d"au moins 10 voix  le double de ce qu'il fait actuellement avec tata Jacqueline et tonton Marcel

Portrait de maroille chaud
11/juillet/2020 - 18h25

Pour conclure, je réitère ma proposition de passer du temps aux côtés de bergers dans les Alpes pour en faire un reportage qui permettra de leur donner la parole et de s’exprimer sur leurs difficultés. Mais, du coup, je préfère le faire aux côtés d’un vrai berger, originaire de la région. Ce n’est pas que le management, le marketing et la politique ne m’intéresse pas… mais c’est un autre sujet. 

Portrait de maroille chaud
11/juillet/2020 - 18h25

Des gens courageux et travailleurs, il y en a partout. Dans les montagnes, au bord de l’eau, ou dans les grandes capitales.

 

Portrait de maroille chaud
11/juillet/2020 - 18h24

 

Enfin, je pense qu’il faut en finir avec cette opposition ridicule Paris/campagne. Dans ses vidéos, Joseph Boussion explique que les citadins ne peuvent pas comprendre le problème du loup, car « ils ne savent pas ce que c’est de bosser dur, de porter des litres d’eau, de surveiller le troupeau ». Ce discours n’a aucun sens.

Certes, il faut du courage pour être berger. C’est sans aucun doute un métier difficile. Mais ne faut-il pas du courage pour se lever tous les jours à 5 heures du matin et aller nettoyer les rues de Paris ? Ne faut-il pas du courage pour enchaîner les nuits de permanence dans les hôpitaux de la capitale ? Ne faut-il pas du courage pour gérer un commerce de proximité dans une grande ville ? Ne faut-il pas du courage aux artisans, aux ouvriers, aux entrepreneurs et aux salariés qui vivent et travaillent dans les centres urbains ?

 

Portrait de maroille chaud
11/juillet/2020 - 18h23

suite...

 

Cet homme s’appelle Joseph Boussion. Avant d’être berger, il s’agit surtout d’un homme politique. Il a été candidat tête de liste aux élections européennes de 2014 dans le sud-ouest (bien loin des Alpes, donc) et en 2015 aux élections régionales (toujours dans le sud-ouest). Il a également tenté de se présenter à l’élection présidentielle de 2017, sans succès. On peut le voir dans quelques archives sur les plateaux de télévision (en chemise !) pendant les campagnes électorales. Il fut également responsable de la communication à l’office de tourisme de Biarritz, mais aussi « chargé de projet webmarketing et médias sociaux » au conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques. Son diplôme ? « Management et marketing du sport » à l’université de Bordeaux.

Joseph Boussion est un homme politique originaire du sud-ouest (pas des Alpes), qui a étudié et travaillé en ville (pas dans la montagne), et qui est spécialiste du « marketing », du « management » et de la « communication » (pas du loup).

Voilà pour le portrait. Maintenant, intéressons-nous à son discours, parce qu’après tout, il a le droit de se reconvertir et d’être devenu berger. Pour Joseph Boussion, ma vidéo sur le loup est nulle car elle est faite par « un bobo parisien qui ne connaît rien à la montagne ». C’est vite oublier que Corentin Esmieu, l’homme qui témoigne dans notre vidéo pour dénoncer l’abattage du loup, est originaire, lui, du Briançonnais (dans les Alpes, donc) et est accompagnateur en montagne en plus d’être photographe animalier.

Alors, qui est le plus légitime pour parler du loup dans les Alpes ? Une personne originaire de la région, qui parcourt la montagne depuis toujours, ou un homme politique originaire de la côte Atlantique spécialiste du marketing ?

Et que dire de Jean-Marc Landry, biologiste, éthologue et spécialiste du loup dans le système agropastoral, interrogé par le Nouvel Obs sur l’abattage du loup en question, qui estime que le tir n’était pas justifié ? Sans doute s’agit-il, lui aussi, d’un « bobo parisien » ?

s !

Portrait de maroille chaud
11/juillet/2020 - 18h23

je me permets de poster ici en plusieurs fois sa réponse, si ça intéresse quelqu'un...

Comme vous l’avez peut-être vu, un homme se présentant comme berger dans les Alpes a diffusé une vidéo où il m’interpelle au sujet du loup abattu dimanche 5 juillet dans les Hautes-Alpes.

Il estime que notre reportage, où nous donnons la parole à un photographe animalier, est à charge contre les chasseurs et m’invite en des termes peu sympathiques à venir travailler avec lui en « sortant de mon studio parisien » et en « mouillant ma chemise ».

Malgré le caractère agressif de l’invitation, j’y ai répondu favorablement en message privé, lui proposant de venir une ou deux semaines à ses côtés, pour en faire un documentaire, lors de la saison prochaine car j’ai déjà des tournages prévus cet été.

Ce monsieur n’a pas répondu à mon message privé, mais a tout de même trouvé de la 4G pour faire une seconde vidéo en direct sur Facebook en me demandant de venir « au moins un mois » de manière immédiate, et de rencontrer d’autres bergers partout en France. Il sait pertinemment que ce n’est pas possible, puisque, comme je lui ai indiqué dans le message resté sans réponse, j’ai aussi une famille et un travail et je ne peux pas tout quitter pendant un mois sur simple demande d’un internaute.

J’en ai donc conclu que ce « berger » cherchait plus la lumière et l’attention qu’une vraie rencontre. Quelques recherches m’ont permis de mieux comprendre la situation et… la manipulation.

 

Portrait de maroille chaud
11/juillet/2020 - 18h21

Hugo a répondu à ce pseudo berger ...

Portrait de Cathodegauche
11/juillet/2020 - 18h09

Ils ne se contentent donc plus de tuer les loups, ils donnent des leçons de vie aux gens ? Avec son bonnet cocardier et sa bouche de travers il ferait mieux d'aller chercher un boulot honnête le pequenot au lieu de flinguer de pauvres animaux. Je hais les paysans, tous ces reacs gavés de subventions qui n'arrêtent de se plaindre de subir un sort que personne ne leur impose. Laissez vivre la nature  c'est vous qui êtes de trop

Portrait de Leon48Leon
11/juillet/2020 - 17h56 - depuis l'application mobile

Le berger ont deux voir 3 boulots saisonniers. Ils prennent les aides pour aménager les espaces où évoluent les moutons. Ils touchent une prime lorsque l’un d’entre eux meurt. Des enfants gâtés, des profiteurs qui feraient mieux de garder leurs bêtes plutôt que de donner des cours de ski aux enfants de ceux qu’ils détestent à savoir les citadins ! Vive la biodiversité, laissons les prédateurs et là natures réguler l’écosystème.

Portrait de Kakadu
11/juillet/2020 - 17h49

J'attends de le voir Hugo Clément bosser pendant 1 semaine avec ces personnes qui sont sur le terrain. C'est tellement facile de dénoncer sans montrer la vie des bergers. Au moins qu'il fasse son boulot correctement. Il cherche juste à faire le buzz. Et ça fonctionne bien. Il est invité sur tous les plateaux. Ca ne s'arrange pas le journalisme !

Portrait de lysniais
11/juillet/2020 - 17h19

Sympa ces pseudos sympathisants de cause animale fascisant comme tout!

Portrait de Capri
11/juillet/2020 - 17h11

Intéressant !