11/07 12:31

Coronavirus - Donald Trump a reporté à la dernière minute un meeting initialement prévu aujourd'hui, officiellement à cause d'une tempête

Donald Trump a reporté à la dernière minute un meeting initialement prévu aujourd'hui, officiellement à cause d'une tempête, alors qu'il cherchait à redonner un coup de fouet à sa campagne pour un second mandat face à un Joe Biden de mieux en mieux placé dans les sondages. Le président a de nouveau blâmé la Chine pour la pandémie: "Les relations avec la Chine ont été gravement endommagées", a-t-il asséné à bord de son avion à des journalistes. Pékin "aurait pu stopper" le virus mais "ne l'a pas fait".

La porte-parole du président américain a annoncé vendredi que le meeting prévu à Portsmouth dans le New Hampshire était reporté "d'une semaine ou deux", officiellement en raison de la menace posée par la tempête tropicale Fay.

Ce meeting avait suscité l'inquiétude car le New Hampshire est l'une des rares régions du pays où la pandémie de Covid-19 est en déclin. Même le gouverneur républicain de l'Etat avait dit qu'il ne serait pas venu, par précaution sanitaire, et l'équipe Trump semblait avoir renoncé à une forte affluence.

Ce n'est pas donc pas ce week-end que Donald Trump rebondira après la déception du meeting de Tulsa, dans l'Oklahoma le 20 juin, qui avait rassemblé 6.200 personnes dans une salle à moitié vide, et qui a été suivi par une flambée de nouveaux cas de Covid-19 deux semaines après.

"Faites attention, et nous serons bientôt là!" a tweeté Donald Trump. Le dirigeant républicain passait la journée de vendredi à Miami, en Floride, qui est l'un des gros foyers actuels de l'épidémie de Covid-19, mais le coronavirus n'était pas à l'ordre du jour de ses déplacements.

Il a rendu visite au commandement militaire pour l'Amérique du Sud, puis participé à une table-ronde sur le "soutien au peuple vénézuélien" dans une église. A son arrivée à l'aéroport, chez les militaires, tous les officiels portaient des masques. "Nous sommes toujours en train de le combattre (le virus), et nous obtiendrons de très bon résultats", a-t-il assuré.

Ailleurs sur le web

Vos réactions