09/07/2020 08:20

Gérald Darmanin s'explique ce matin sur les accusations dont il fait l'objet : "Je n'ai rien à me reprocher. Je marche la tête haute et j'ai le droit à la présomption d'innocence"

Invité de RTL ce matin, le Ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'est exprimé sur les attaques dont il fait l'objet par des féministes à propos de ses démèlés avec la justice et en particulier l'enquête qui est en cours après les accusations de viol portées par une femme: "Je ne commente pas les affaires de justice. Il y a eu 3 décisions de justice en 3 ans qui me sont favorables."

Utilisant le même argument que le Premier ministre, Jean Castex ou le gouvernement, le nouveau ministre de l'Intérieur a tenu à rappeler son "droit à la présomption d'innocence. Comme tout citoyen, je suis à la disposition de la justice".

Il a dit n'avoir "absolument" rien à se reprocher. Il a "écrit" à la justice pour que ni lui, ni son cabinet n'aient d'information sur ce dossier le concernant.

Concluant sur le sujet, il a déclaré : "Je marche la tête haute et j'ai le droit à la présomption d'innocence. La décision qui a été rendue est une décision de forme, qui ne remet en aucun cas le fond en question."

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de maroille chaud
11/juillet/2020 - 18h29

pas honte ces LREM, vivement qu'on puisse enfin dégager tous ces incapables et menteurs de leurs sièges!

Portrait de LesRipoublicains
10/juillet/2020 - 14h12

Même si tout un chacun a droit à la présomption d'innocence, il a reconnu avoir eu une relation sexuelle avec l'intéressée, en échange d'une faveur sociale selon l'intéressée.

Le fait de monnayer son autorité pour un rapport sexuel, ça s'appelle de l'abus de faiblesse sur personne vulnérable.

Même s'il n'y a pas eu viol au sens contrainte physique, il y a bien quelque part contrainte morale.

Or confier la tâche de ministre de l'intérieur à un type qui a abusé de sa position d'élu en échange d'un rapport sexuel (ce qui reste à prouver bien sûr) ça donne quand même une image peu rassurante du sieur Darmanin. Ça rappelle la branlette vidéo de Benjamin Grivois.

Imagine t-on le général Grivois à la tête du ministère de l'intérieur ?

Darmanin va traîner ce boulet tant que la justice ne sera pas passée.

Bref, sans Castaner, ce casting de Castex restera un casse tête pour l’exécutif.

Macron souhaitait redorer le blason de son gouvernement par cet électrochoc, la nomination de Darmanin à l'Intérieur est en train de saboter le bénéfice du remaniement qu'il comptait en tirer.

Portrait de Funes
9/juillet/2020 - 10h00

Belle tête de psychopathe,avec ses yeux vicieux, sa bouche cruelle !smiley

Portrait de Grock
9/juillet/2020 - 09h49

Sans blaaague !