06/07 17:05

La liste des médicaments potentiels contre le Covid-19 continue de se réduire - Ils sont nombreux à être jugés inefficaces et suspectés d'effets indésirables

La liste des médicaments potentiels contre le Covid-19 continue de se réduire: après l'hydroxychloroquine, les essais cliniques européens Solidarity et Discovery ont également abandonné le traitement lopinavir/ritonavir, jugé inefficace et suspecté d'effets indésirables.

Après cette décision, ces deux essais ne portent désormais plus que sur un seul médicament, le remdesivir, qui vient d'obtenir une mise sur le marché conditionnelle au sein de l'Union européenne.

L'association des deux médicaments antiviraux lopinavir et ritonavir, utilisée contre le virus du sida (et vendue sous le nom de Kaletra), avait déjà été abandonnée fin juin par un autre important essai clinique, le Britannique Recovery.

La même décision a été prise conjointement samedi par l'OMS (Organisation mondiale de la santé) pour l'essai Solidarity qu'elle organise et par les responsables français d'un essai partenaire, Discovery.

L'OMS a du même coup définitivement entériné l'abandon de l'hydroxychloroquine, décidé le 17 juin.

"Les résultats préliminaires montrent que l'hydroxychloroquine et l'association lopinavir/ritonavir ne réduisent que peu voire pas du tout la mortalité des patients hospitalisés pour le Covid-19 par rapport aux soins standard", a fait valoir l'OMS dans un communiqué.

En outre, l'essai Discovery a mis en lumière "la fréquence significativement plus élevée d'effets indésirables graves concernant la fonction rénale" chez les patients sous lopinavir/ritonavir, a indiqué dans un communiqué l'Inserm, institut de recherche français qui organise cet essai.

C'est notamment le cas "chez les patients hospitalisés en réanimation", ajoute l'Inserm.

Selon l'OMS et l'Inserm, tous ces résultats seront publiés dans une revue scientifique.

Bien que des dizaines de traitements contre le Covid-19 soient évalués à travers le monde, aucun n'a pour l'heure montré d'efficacité remarquable, à l'exception d'un stéroïde, la dexaméthasone, chez les malades les plus touchés.

Selon des résultats de l'essai Recovery, la dexaméthasone réduit la mortalité chez les malades les plus gravement atteints, ceux qui sont sous ventilation artificielle.

De son côté, le remdesivir a obtenu le 3 juillet une autorisation de mise sur le marché conditionnelle au sein de l'UE accordée par la Commission européenne

Une étude américaine a montré que cet antiviral initialement développé contre la fièvre hémorragique Ebola réduisait légèrement la durée de rétablissement des malades du Covid-19 hospitalisés (de 15 à 11 jours en moyenne). En revanche, il n'a pas prouvé de bénéfices en termes de réduction de la mortalité.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Soi-même
8/juillet/2020 - 18h22

Ca serait une bonne nouvelle !

Disparus ces sachants qui nous ont fait perdre un temps précieux (et de l'argent) pour trouver un traitement vraiment efficace. Pas de complot, pas de big pharma, juste des bigs cons....

Portrait de Soi-même
8/juillet/2020 - 18h22
JF_Lacour a écrit :

C'était prévisible. Les bistrots PMU ont partout réouvert...

J'adore !

Je préfère qu'ils s'adonnent aux brèves de comptoirs, aux ragots, et qu'ils nous laissent les choses sérieuses.

Portrait de JF_Lacour
7/juillet/2020 - 13h21
pas de blague a écrit :

Disparus ici, les aficionados de l'hydroxychloroquine, semble-t-il ...

C'était prévisible. Les bistrots PMU ont partout réouvert...