03/07 12:48

Mais qui est Jean Castex, le nouveau premier Ministre qui vient d'être nommé par Emmanuel Macron pour remplacer Edouard Philippe ?

Emmanuel Macron a nommé Jean Castex au poste de Premier ministre, en remplacement d'Edouard Philippe, et l'a chargé de former un nouveau gouvernement, a annoncé vendredi l'Elysée.

Ex-collaborateur de Nicolas Sarkozy, Jean Castex, 55 ans, maire LR de Prades (Pyrénées orientales), est depuis avril le délégué interministériel chargé du déconfinement.

"Il est un haut fonctionnaire complet et polyvalent qui aura à cœur de réformer l'Etat et de conduire un dialogue apaisé avec les territoires", a expliqué l'Elysée.

"Il est l'homme de la situation" car, "connu pour travailler par le dialogue et dans un esprit de rassemblement", il "saura mettre en œuvre les reconstructions évoquées par le chef de l'Etat dans ses dernières expressions dans le cadre du nouveau chemin" du quinquennat.

La présidence présente Jean Castex comme "l'homme du déconfinement réussi" qui "est appelé à un moment critique de la crise sanitaire".

Sa nomination "est un choix macronien, conforme à l'esprit de dépassement porté par le président depuis trois ans", souligne-t-on de même source. Cet homme, qui "a travaillé avec Xavier Bertrand, Nicolas Sarkozy et Edouard Philippe", "vient de la droite mais c'est un gaulliste social".

Il est "parfaitement rompu aux arcanes parisiennes et fin connaisseur des réalités locales et territoriales", "qui conjugue expérience de la haute fonction publique -il est membre de la Cour des Comptes- et des mandats locaux: à la fois maire, président d'une communauté de communes et conseiller départemental", selon l'Elysée. "Paris et Prades, c'est un contraste important dans la période de reconstruction plurielle qui s'ouvre".

Biographie: (source: Gala)

Jean Castex est né le 25 juin 1965 à Vic-Fezensac dans le Gers. Rapidement, il suit les traces de son grand-père, Marc Castex, maire de Vic-Fezensac (1971–1989) et sénateur du Gers (1980–1989) et se passionne pour la politique. Diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, il intègre ensuite l’ENA (promotion Victor-Hugo, 1991).

Le haut fonctionnaire entame une carrière à la Cour des Comptes, où il va occuper différents postes. Entre 2006 et 2008, il occupe le poste de directeur du cabinet de Xavier Bertrand, alors ministre de la Santé et des Solidarités puis du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité. 

En 2008, il est élu maire de la petite commune de Prades dans les Pyrénées-Orientales. Très investi dans sa région, il est élu conseiller départemental des Pyrénées-Orientales en mars 2015. En mars 2020, lors des élections municipales, il est réélu dès le premier tour. 

En février 2011, il est nommé Secrétaire général adjoint de la présidence de la République, poste qu’il occupe jusqu’au départ de Nicolas Sarkozy en mai 2012. En 2017, il est choisi pour être délégué interministériel aux Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 à Paris. Il est président de l’Agence nationale du sport depuis 2019. 

Le 2 avril 2020, en pleine pandémie de Covid-19, Jean Castex est chargé par le Premier ministre d’étudier les différentes stratégies de déconfinement.  

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de th93100
3/juillet/2020 - 23h27
colin33 a écrit :
Encore un de droite, Macron n'était pas de gauche ?

à part dans vos rêves, non.

Portrait de Clem...Entine
3/juillet/2020 - 20h43

Une personne pour un poste, ça devrait la règle.

Portrait de Youpiland
3/juillet/2020 - 17h25
Wouhpinaise a écrit :

Justement je me posais la question : va-t-il devoir démissionner de tous ses mandats pour se consacrer uniquement à sa fonction de premier ministre ?

Aucune fuckin' idea, mais Edouard Philippe, ce surhomme incroyable arrivait quand même à être à la fois maire du Havre et premier ministre... comme quoi l'une ou l'autre fonction trop payé, ne demande pas grand chose... C'est juste honteux en fait. Toutes ces personnes qui profitent du système mal fichu sont gerbantes. Comme ils votent eux-mêmes les lois et arrêtés, bah voilà, ils s'en moquent, et ça continue, encore et encore.....Ils ne devraient juste pas pouvoir faire deux choses. Comme n'importe quelle personne normale en fait. Si t'as deux boulot, t'es tout le temps crevé et t'en chie, mais c'est nécessaire pour bien vivre pour certains. Là, ça ressemble plus à de la prise de pouvoir éparpillée, et garder des sur-salaires, qui ne demandent je pense, pas grand investissement. Voilà voilà........Le jour où ça changera (on sera plus là), ça va faire boom.

 

Portrait de Wouhpinaise
3/juillet/2020 - 17h07
Youpiland a écrit :

"

il est membre de la Cour des Comptes- et des mandats locaux: à la fois maire, président d'une communauté de communes et conseiller départemental

"

... et premier ministre donc. Le cumul des mandat tout ça... Si un boulot ne donne pas assez de travail pour un homme, autant lui en donner 5, comme ça tout va bien, on prive 4 personnes d'un job, ou bien au choix on donne du boulot inexistant à des gens... C'est trop bien payé tous ces trucs, pour si peu de taf, visiblement...

Ralalaaaaa..... 'faut les virer ces débiles qui font n'importe quoi avec nos sous, vraiment.

Justement je me posais la question : va-t-il devoir démissionner de tous ses mandats pour se consacrer uniquement à sa fonction de premier ministre ?

Portrait de Youpiland
3/juillet/2020 - 16h59

"

il est membre de la Cour des Comptes- et des mandats locaux: à la fois maire, président d'une communauté de communes et conseiller départemental

"

... et premier ministre donc. Le cumul des mandat tout ça... Si un boulot ne donne pas assez de travail pour un homme, autant lui en donner 5, comme ça tout va bien, on prive 4 personnes d'un job, ou bien au choix on donne du boulot inexistant à des gens... C'est trop bien payé tous ces trucs, pour si peu de taf, visiblement...

Ralalaaaaa..... 'faut les virer ces débiles qui font n'importe quoi avec nos sous, vraiment.

Portrait de colin33
3/juillet/2020 - 14h09 - depuis l'application mobile

Encore un de droite, Macron n'était pas de gauche ?

Portrait de 550 Stuzen CZ
3/juillet/2020 - 13h50
Voltaire . a écrit :

Ouffffff ça aurait pu être pire .... au revoir monsieur Philippe en esperant que vous ferez une " Macronnade " en vous présentant en 2022 contre Jupiter et comme j’aimerai beaucoup le battant ! 

Attention ! C'est une manœuvre fourbe de Macron de nommer comme 1er ministre un Sarkozyste. 

Portrait de Blek37
3/juillet/2020 - 13h47

Avec un nom pareil ,le canard enchaîné doit être heureux , c'est pas fini les jeux de mots !

Portrait de Alhekine
3/juillet/2020 - 12h53

Pas de charisme pour 2022...