30/06 17:55

Découvrez le témoignage glaçant de Mauricio, ancien ouvrier en abattoir, en direct dans "Morandini Live": "Encore aujourd'hui, je fais des cauchemars" - VIDEO

Stigmatisés, méprisés, haïs et perçus comme des monstres, 50.000 hommes et femmes travaillent dans des abattoirs. Pourtant , personne ne sait réellement ce qu'ils vivent. En direct dans "Morandini live" sur CNews et Non Stop People, un ancien ouvrier d’abattoir a accepté de témoigner, de raconter son quotidien, son métier, la dureté de ce métier souvent méprisé et incompris.

Mauricio Garcia Pereira, qui est aujourd'hui lanceur d'alerte, et qui avait témoigné dans un ouvrage , "Ma vie toute crue", aux éditions Plon, a d'abord expliqué qu'il avait accepté ce travail pour des raisons financières: "C'est le besoin de travailler, d'avoir un salaire, payer les factures, nourrir la famille..."

Cet ancien ouvrier de l'abattoir de Limoges, l'un des plus grands de France, poursuit: "On tue majoritairement des vaches. On les étourdit d'abord avec un matador, puis on perfore le crâne. Et la plupart du temps, avec la cadence, ils ne sont pas bien étourdis. On va les pendre par la cuisse arrière gauche, mais elles sont encore juste étourdies. Leur coeur bat encore. C'est à ce moment là qu'on la saigne..."

"Je n'ai jamais été à ce poste, j'ai refusé.", a-t-il confié, ému.

Avant d'évoquer ses cauchemars: "Même aujourd'hui, je fais des cauchemars, je me réveille avec des sueurs froides. Je revois des images où on enlève les abats rouges, avec les mains et un couteau.", avant de décrire plus en détails la scène.

Et de confier: "Aujourd'hui, je ne mange plus de viande. Je ne pouvais plus. Je suis végétarien."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Azrael68
2/juillet/2020 - 06h19 - depuis l'application mobile

Depuis la nuit des temps l’homme est un chasseur cueilleur... et mange donc de la viande et des légumes ! Moi perso j’aime la viande et rien ne m’empêchera dans manger ! Je ne permet pas de faire la morale aux végétariens en leur disant que c’est pas bien de manger des plantes qui sont aussi des organismes vivants ! Alors message au végétarien et autres vegan : occupez vous de votre assiette ! Si vous ne voulez pas manger de viande c’est votre choix ! C’est pas la peine de vouloir nous l’imposer ! Chacun est libre de manger ce qu’il ne vous en déplaise !

Portrait de Mamamae
1/juillet/2020 - 01h27
Citoyen87 a écrit :
ridicule ! ça ne m'empêchera pas de manger de la viande, c'est trop bon !

C’est vous qui êtes ridicule et sans cœur smiley

Portrait de Citoyen87
30/juin/2020 - 23h11 - depuis l'application mobile

ridicule ! ça ne m'empêchera pas de manger de la viande, c'est trop bon !

Portrait de Jilou1994
30/juin/2020 - 20h15

Sans écouter ses confidences qui me feraient de la peine inutile, je compatis car ce travail pose un véritable cas de conscience, surtout que nous savons qu'il est prouvé scientifiquement que nous n'avons aucunement besoin de consommer de la chair animale en dehors de circonstances d'urgences, de survie.

Mais le vrai problème est surtout que l'âme incarnée dans une forme humaine doit dans cette vie et surtout au moment de la mort rendre des comptes de ses choix de vie sous la forme d'un karma, bon, mauvais ou mixte à cause des lois strictes de la nature. Cela va conditionner sa et ses prochaines vies. Par exemple : dans le Srimad Bhagavatam, écrit il y a 5000 ans environ en sanskrit, qui est une compilation de ce qui se fait mieux pour le bien être de l'âme éternelle, il est expliqué dans son 3ème chant que l'âme qui s'implique dans de tels actes, à savoir par exemple: tuer un animal qui devrait être traité et respecté comme un enfant, le manger, le vendre, le transporter, en autoriser le commerce entraîne pour son auteur d’innombrables vie de souffrance, comme le fait de retourner vie après vie dans un abattoir pour s'y faire tuer à son tour. Ainsi la boucles est bouclée. Ainsi il n'y a pas d'injustice divine. Il n'est donc pas question d'harceler ou d'être malveillant avec un mangeur de viande ou ceux qui en font le commerce. Il faut simplement avec respect tenter encore et encore d'informer l'âme incarnée avant que la mort vienne la chercher et l’emmener vers sa prochaine destination qu'elle ne pourra malheureusement pas choisir.

Paix et prospérité aux âmes sincères.