10/06/2020 11:02

Le film "Autant en emporte le vent", jugé raciste, retiré de la plateforme HBO Max en plein mouvement de protestation contre le racisme et les violences policières aux Etats-Unis

Le film "Autant en emporte le vent", qualifié par certains historiens de révisionniste, a été retiré de la plateforme de streaming HBO Max, en plein mouvement de protestation contre le racisme et les violences policières visant les Noirs aux Etats-Unis.

Le long métrage fleuve (3H58) sorti en 1939 est considéré par de nombreux universitaires comme l'instrument le plus ambitieux et efficace du révisionnisme sudiste.

Il présente notamment une version romantique du Sud et une vision très édulcorée de l'esclavage, avec notamment du personnel de maison dépeint comme satisfait de son sort et traité comme des employés ordinaires.

Cette réinterprétation d'une période sombre de l'histoire américaine est l'oeuvre de mouvements très organisés dans les anciens Etats confédérés, qui se sont attachés à montrer le Sud d'avant la guerre de Sécession sous un jour présentable.

Point fondamental, l'idéologie de la "Lost Cause" (cause perdue) soutenait que les Etats du Sud s'étaient battus pour leur indépendance politique, menacée par le Nord, et non pour le maintien de l'esclavage, ce qui est une contre-vérité historique.

Si en chiffres bruts, "Avengers: Endgame", est le film qui a rapporté le plus de recettes de l'histoire du cinéma, avec 2,8 milliards de dollars, "Gone With the Wind", son titre américain, reste en tête une fois prise en compte l'inflation, avec 3,44 milliards de dollars.

"+Autant en emporte le vent+ est le produit de son époque et dépeint des préjugés racistes qui étaient communs dans la société américaine", a commenté mardi à l'AFP un porte-parole de HBO Max pour expliquer le retrait du long métrage aux 8 Oscars.

Pour HBO Max, maintenir ce film dans son catalogue "sans explication et dénonciation de cette représentation aurait été irresponsable".

La plateforme prévoit de remettre le film en ligne mais avec une contextualisation pour resituer l'oeuvre dans son époque.

Le film sera, lui, présenté dans son intégralité, car procéder autrement reviendrait à "faire comme si ces préjugés n'avaient jamais existé", a indiqué le porte-parole.

Lancée fin mai, la plateforme du groupe WarnerMedia (filiale du câblo-opérateur AT&T) HBO Max se pose en concurrent des géants du streaming, en premier lieu Netflix, avec un catalogue très fourni en séries et films.

Le film est toujours accessible sur d'autres plateformes, notamment à la location sur Amazon.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de flore44770
10/juin/2020 - 13h20 - depuis l'application mobile

non mais oh faut arrêter là, ça devient du grand n'importe quoi....

Portrait de Frédéric DELAUNAY
10/juin/2020 - 12h05

En fait, ce film est indéniablement raciste, mais est ce qu'il y a encore des gens qui pense que la vie était comme ça à cette époque : Des longues phrases éloquentes avec en arrière plan un couché de soleil et des violons qui joue !!! Pour un devoir de mémoire de cette triste période, ne touchons pas à ce type d'oeuvre, mais condamnons toutes formes de discriminations, racismes et autre... 

Portrait de hummerH2
10/juin/2020 - 11h46

Ridicule !!! smiley

Portrait de Harriet
10/juin/2020 - 11h39

Autodafé cinématographique (ou presque) ... ce film tiré d'un livre n'est en rien l'expression d'une réalité historique mais une oeuvre ... donc forcément subjective ... cette censure, même provisoire, est excessive et ne fait que surfer sur la vague  actuelle anti-raciste ... même si cette lutte est  légitime ... 

Portrait de Alexdelouest
10/juin/2020 - 11h08

Au lieu d’enseigner l’esprit critique on supprime ces passages de l’Histoire. Il est important de comprendre qu’on apprend du passé.