04/06/2020 17:33

Dans une lettre ouverte, l'acteur Omar Sy lance un appel contre les violences policières et réclame en France "une police digne de notre démocratie"

Dans une tribune publiée ce jeudi sur le site Internet de "L'Obs" et intitulée "Réveillons-nous", Omar Sy s'engage dans le combat contre les discriminations et violences policières alors que la mort de George Floyd fait la Une de l'actualité depuis plusieurs jours.

"George Floyd est mort. Pour rien. Un élan d’indignation, naturel et évident, a saisi les foules aux quatre coins du monde. J’ai marché pour George Floyd aux Etats-Unis. Le nom de George Floyd en charriait bien d’autres en écho dans ma tête", débute-t-il.

Avant de revenir sur les manifestations qui se sont déroulées mardi soir dans plusieurs villes de France, dont à Paris, en soutien à la famille d'Adama Traoré. "La mort d’Adama Traoré est aussi injuste et indigne que celle de George Floyd. Je me réjouis qu’on en prenne conscience aujourd’hui, je me réjouis de voir des dizaines de milliers de personnes venues de tous horizons sociaux entourer de leurs forces les proches d’Adama Traoré, ses frères, sa sœur, Assa. D’entendre les soutiens leur venir du monde entier", indique Omar Sy.

"A lui, comme à George Floyd, la justice a inventé « une cardiopathie », des cœurs défaillants. Mais je n’ai qu’une seule question, et c’est la seule qui compte : ces hommes seraient-ils morts s’ils n’avaient croisé la route des forces de l’ordre ?", s'interroge le comédien. Et de lancer : "Réveillons-nous. Tenons bon à notre tour, armons-nous de courage, soyons vigilants, ne laissons plus passer quatre années pour demander des comptes. La mort d’un homme dans le cadre d’un usage disproportionné et abusif de la force doit être réprimée (...) Il faut que nos dirigeants entendent, comprennent, agissent pour changer ce cours des choses. C’est une maladie qui ronge notre pays, et cela n’augure rien de bon pour nos avenirs".

"Nous aspirons tous à une police digne de notre démocratie, une police qui protège sa population, sans distinction de couleur de peau ou de provenance sociale, la même pour tous, qu’on habite dans les centres-villes ou dans les quartiers populaires. Une police capable, comme on l’a vu ces derniers jours aux Etats-Unis, de se joindre aux manifestants, de poser le genou à terre pour dénoncer les violences qui salissent son uniforme. En France aussi, il m’apparaît évident que la majorité des policiers ne cautionnent pas ces actes violents. Je les invite à sortir du silence", déclare Omar Sy dans son texte en "appelant au changement, à la remise en cause d’un système qui ne peut prétendre à la justice sans mettre fin à l’impunité organisée qui sévit depuis des décennies".

Une pétition a également été publiée sur le site Change où près de 3.000 personnes l'ont déjà signée, à 17h.

.

Lire l'intégralité de l'appel d'Omar Sy en cliquant ICI

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de philmoi100bal
5/juin/2020 - 18h01

Omar m'a gonfler!

Portrait de Ledoc
4/juin/2020 - 23h07

Encore un donneur de leçons vient payer tes impôts en France après oui tu pourras parler 

Portrait de Enzo06
4/juin/2020 - 22h12

Qui lui a demandé son avis ? 

Portrait de Azrael68
4/juin/2020 - 20h12 - depuis l'application mobile

Il est qui lui pour se permettre de réclamer quoi que se soit ?! Pfff !

Portrait de breizhald
4/juin/2020 - 19h43

S'il y avait plus de respect envers les forces de l'ordre, il y aurait moins de dérive ou d'erreur de jugement de certains. Si la racaille cessait de les provoquer sans cesse, il n'y aurait que des contrôles d'identité sans heurt ... mais voilà,  trop de social pour la racaille.

Portrait de Jilou1994
4/juin/2020 - 19h29

Dun côté par le jeu de l'identification illusoire, la hiérarchie tolère quelques brebis galeuses qui déshonorent la police, traîne la patte, et de l'autre, aussi par le jeu de l'identification illusoire, une femme black qui est semble t-il couverte par le mouvement, insulte de façon virulente un policier black qui reste digne en lui disant qu'il n'est pas dans le bon camp et qu'il déshonore sa couleur. 

Alors c'est quoi la suite ?  

Portrait de yenavraimentmarre
4/juin/2020 - 19h16

Qu'il reste aux USA dans sa belle et luxueuse propriété, on n'a pas besoin de lui en France !

Portrait de Ninie76700
4/juin/2020 - 19h06

Dit le fils de sénégalais ( dont les parents sont venus en France profiter de toutes les aides ) et qui vit aux États-Unis pour ne pas payer les impôts en France !!!

Qu'il commence par rentrer en France payer ses impôts et employer des travailleur français à la place des Américains avant de se permettre de l'ouvrir !!!

Portrait de Merlinot49
4/juin/2020 - 19h05

 Moi je réclame la démocratie dans certaines cités, pouvoir les traverser en bus  sans avoir peur...c'est possible? 

Portrait de hummerH2
4/juin/2020 - 18h30

Quel tissus d'inepties dans cette "tribune" !!! smiley

Portrait de Benoit37
4/juin/2020 - 17h57

Habitant luxueusement aux Etats-Unis, c'est facile de critiquer la France

Portrait de dom994
4/juin/2020 - 17h54

Il faut sortir du silence, comme il l'avait fait avec son pote producteur.

Exactement comme il a eu le courage de le faire avec harvey weinstein.