30/05 10:59

Mort de George Floyd - Manifestations devant la Maison Blanche : Le Président Trump "mis en sécurité" et la résidence bouclée dans la crainte de débordements de la foule - Vidéo

Brandissant des pancartes barrées de slogans comme « Arrêtez de nous tuer » et « La vie des Noirs compte », les manifestants ont réclamé « justice pour George Floyd » devant la Maison Blanche, la résidence de Donald Trump. La Maison Blanche qui a du être placé en "lockdown" c'est ) dire en état d'alerte empêchant toute personne d'entrer ou de sortir du bâtiment et mettant le Président à l'abri.

Donald Trump, qui a dénoncé à plusieurs reprises un crime «tragique», s'en est pris aux «casseurs». «Les pillages seront immédiatement accueillis par les balles», a-t-il ajouté dans un tweet, que le réseau social a décidé de signaler comme une «apologie de la violence». Sur un ton diamétralement opposé, son prédécesseur démocrate Barack Obama a dit partager «la détresse" des millions d'Américains noirs, pour lesquels "être traités différemment sur la base de la race est tragiquement, douloureusement et de façon rageante “normal”».

Une vidéo devenue virale et filmée lundi par des passants montre un policier blanc dans la ville de Minneapolis plaquer au sol George Floyd et maintenir son genou sur son cou pendant de longues minutes, alors que ce dernier dit ne plus pouvoir respirer.

Depuis la diffusion de cette vidéo, des manifestations tournant à l’émeute ont éclaté à Minneapolis, notamment aux abords du commissariat où travaillaient les quatre policiers impliqués dans cette affaire, et dans d’autres villes de la région.

Vendredi, les manifestations avaient gagné de nombreuses villes américaines, de Detroit à Atlanta en passant par New York, Houston et la capitale Washington. Le policier mis en cause dans la mort de George Floyd a été arrêté et inculpé vendredi d’homicide involontaire, une mesure « tardive » et insuffisante selon la famille du défunt.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de hummerH2
30/mai/2020 - 13h28
lilirose45 a écrit :

Tout à fait 

Toute la caste politicienne de beaucoup de pays a encensé Obama qui à part sur la santé qui d'ailleurs a touné court  n'a rien fait de valable et ne parlons même pas de moyen orient comme la Syrie et la Lybie. Ça été une catrastrophe.

Je n'ai jamais compris cet engouement pour lui 

Ils lui ont même refilé le Prix Nobel de la Paix !

Pourtant, les États-Unis sont restés au combat en Afghanistan, Irak et Syrie jusqu'à la fin de son 2eme mandat!

Il a réussi le tour de force assez improbable d’être le seul président dans l'histoire des USA à accomplir deux mandats entiers à la tête d'un pays en guerre.

Meme Franklin D. Roosevelt, Lyndon Johnson, Richard Nixon ou encore Abraham Lincoln ne peuvent pas en dire autant. smiley

 

Portrait de lilirose45
30/mai/2020 - 13h03
Stuzen.CZ a écrit :

Et Obama qui joue le faux-derche. Est ce que la situation des blacks s'est améliorée pendant ses deux mandats ? Non ! Elle s'est même aggravée. 

Tout à fait 

Toute la caste politicienne de beaucoup de pays a encensé Obama qui à part sur la santé qui d'ailleurs a touné court  n'a rien fait de valable et ne parlons même pas de moyen orient comme la Syrie et la Lybie. Ça été une catrastrophe.

Je n'ai jamais compris cet engouement pour lui 

Portrait de Sorj
30/mai/2020 - 12h46

Chaque année, la Police américaine tue environ 1200 personnes.

Parmi ces morts, 25% sont noirs. Ça fait environ 900 blancs et 300 noirs.

Si on ramène au nombre de morts par jour, ça donne donc trois morts : deux blancs, un noir.

Si on regarde le pourcentage de noirs aux USA, soit 13% de la population, on peut évidemment penser que du coup, les noirs sont plus tués que les blancs, mais dans ce cas, il faut comparer ces chiffres aux statistiques en matière de criminalité.

Le problème n’est pas racial, le problème ce sont les violences policières et la manière dont la Police américaine est formée.

Aux États Unis, la formation de la Police est essentiellement concentrée sur le tir, ce qui est logique, puisque toute personne interpellée est potentiellement armée.

Il faudrait améliorer l’aspect psychologique et développer une meilleure gestion des crises.

Portrait de Mimosas06
30/mai/2020 - 11h18

Ne pas trop en parler, mauvais exemple pour les sauvageons de nos cités qui sont déjà assez excités comme cela!