27/05 09:31

Blanchiment de fraude fiscale: La cour d'appel de Paris condamne Patrick Balkany à 5 ans de prison sans incarcération immédiate - Isabelle Balkany condamnée à 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt

Patrick et Isabelle Balkany, anciennes figures de la droite française, ont été condamnés mercredi en appel respectivement à 5 et 4 ans de prison ferme, sans incarcération immédiate, pour blanchiment aggravé de fraude fiscale.

La cour d’appel de Paris a alourdi la peine de l’ancien maire de Levallois-Perret (région parisienne), condamné en outre pour « prise illégale d’intérêt », jugeant qu’il avait bénéficié « d’avantages personnels » en nature dans le cadre d’un gros contrat immobilier de la ville. Le couple se voit aussi infliger dix ans d’inéligibilité et chacun des époux une amende de 100.000 euros.

La confiscation de leurs biens est confirmée, avec une disposition particulière pour leur résidence du moulin de Giverny (nord-ouest) dont une quote-part devra être restituée à leurs enfants.

La cour d’appel a également confirmé que les Balkany auraient à payer, solidairement avec les autres acteurs de ce dossier de blanchiment - et qui n’avaient pas fait appel -, la somme d’un million de dommages et intérêts à l’Etat français, partie civile au procès.

Venu seul assister au délibéré, l’ancien flamboyant maire, libéré mi-février pour raisons de santé après cinq mois en détention, a à peine cillé à l’énoncé de la sentence.

Costume rouge brique et visage creusé, il n’a fait aucune déclaration, laissant le soin à son avocat Romain Dieudonné d’expliquer qu’il avait cinq jours pour « réfléchir sereinement » à un éventuel pourvoi en cassation. L’avocat d’Isabelle Balkany, Pierre-Olivier Sur, a de son côté dénoncé une décision « disproportionnée ».

La cour d’appel est allée au delà des réquisitions du parquet général, pour sanctionner « une fraude persistante », « un système parfaitement ancré dans le couple » et dont il a retiré au fil des années des « avantages substantiels ».

Les Balkany sont soupçonnés d’avoir dissimulé 13 millions d’euros d’avoirs au fisc français entre 2007 et 2014, notamment deux somptueuses villas, Pamplemousse sur l’île de Saint-Martin dans les Antilles françaises et Dar Guycy à Marrakech, masquées par un chapelet de sociétés offshore.

S’ils ont reconnu la propriété de la villa antillaise, ils contestent vigoureusement le montant des avoirs en cause et se targuent de n’avoir jamais détourné « un centime d’argent public ». Et surtout, le couple continue de nier la possession d’un riad à Marrakech en dépit des peignoirs brodés aux initiales « PB », des livres dédicacés et des meubles payés par Isabelle Balkany retrouvés dans la villa saharienne.

Le 4 mars, la cour d’appel de Paris avait par ailleurs condamné les époux Balkany pour fraude fiscale, respectivement à quatre ans de prison dont un avec sursis pour lui et à trois ans ferme pour elle.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Raspoutine from South
27/mai/2020 - 14h30

Ils s'en sortent très bien. Et 5 et 4 ans ferme avec très peu de chance de remettre un pied en prison. Que tous les taulard de France tentent un régime façon Balkany, visiblement c'est une astuce pour échapper à la prison.

Portrait de COLIN33
27/mai/2020 - 13h44 - depuis l'application mobile

C'est un plaisir de constater que la justice existe, mais la isabelle devrait faire un stage en taule pour l'abaisser !!

Portrait de Ninie76700
27/mai/2020 - 12h33

Finalement il s'en sort bien ça rapporte de frauder sur 13 million ils rendent un million et 2 x 100000 € d'amende donc il reste encore 12 millions. Ils vont faire quelques semaines ou quelques mois d'incarcération sûrement la plupart du temps à l'hôpital et ressortiront millionnaire ! 

La plupart des gens veulent bien aller faire un petit tour de quelques semaines en hôpital ou prison pour une telle somme. 

Portrait de Tampouille
27/mai/2020 - 11h47
sergio43 a écrit :

Je croyais que c'était interdit les intervenants dont le QI était inférieur à la moule ?...

La preuve que non  smiley

Que faites vous donc ici?? Vous êtes une offense pour les moulessmiley

Portrait de Jilou1994
27/mai/2020 - 11h34

Le karma bon, mauvais ou mixte qui nous suit à chaque instant et qui se nourrit de lui-même n'est jamais injuste mais notre ignorance, notre colère, notre oubli que nous sommes des atomes d'énergie spirituelle incarnés dans des machines immenses nous font croire faussement qu'après la mort c'est le néant et que nous méritons plus. En fait nous ne nous souvenons pas de nos vies passées en général, ce qui nourrit ce sentiment d'injustice. Toutefois si Dieu le désir nous pouvons, nous ses serviteurs éternels, par certains arrangements recouvrer la conscience de notre nature transcendantale, et ainsi être repositionnés sur le chemin de la liberation du karma qui nous garde vie après vie prisonniers du monde matériel et des fausses conceptions qui s'y rattachent. Paix et prospérité aux âmes de bonne volonté. 

Portrait de seki
27/mai/2020 - 11h29

Pas de période de sureté ?