06/04 17:01

Coronavirus - En rentrant de garde, cette infirmière découvre un message lui demandant de quitter son domicile: "Je pensais que c'était une blague" - VIDEO

Ce matin, Jean-Marc Morandini présentait une nouvelle édition spéciale de "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People consacrée au coronavirus. Au cours de l'émission, Marion Dommartin, infirmière à Toulon (Var), est revenue sur le message qu'elle a découvert en rentrant chez elle.

"Un soir, en rentrant d'une garde de 12h, j'ai trouvé un mot sur ma porte me demandant de ne plus toucher les parties communes, les couloirs, de ne plus emprunter l’ascenseur. Et si je pouvais de déménager", se souvient-elle. Et d'ajouter : "Franchement, sur le moment, je n'ai pas compris. Je pensais que c'était une blague, comme on n'était pas loin du 1er avril. J'ai appelé mon voisin pour lui demander si c'était un poisson d'avril. Il m'a dit que non. J'étais choquée de ce mot".

"On est confronté à ce virus en permanence parce qu'il est dans les hôpitaux.  Je suis une personne comme une autre. On connait les gestes barrières et on les applique. Une infirmière contaminée est moins contaminante qu'une autre personne parce qu'elle connait ces gestes", rappelle l'infirmière qui "espère que ça ne se reproduira pas".

"On est quand même applaudis, soutenus. J'ai reçu des messages de soutiens sur les réseaux sociaux. Les voisins qui ne sont pas concernés par ce qui est arrivé sont venus me voir pour me dire qu'ils ne cautionnaient pas ce qui avait été fait. Maintenant, dans ma résidence, je suis applaudie tous les soirs et je sais que ça fait plaisir", termine Marion.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de B612
7/avril/2020 - 02h23

Cette soignante, et d'autres, en plus du métier qu’elle fait, en situation de crise, et dans des conditions qu'on sait, doit se farcir en rentrant chez elle la bêtise et la méchanceté de son voisin. Ca force encore plus le respect.

En espérant que ce voisin sera maintenant ignoré par les autres voisins. Qu'il aille ailleurs, lui. Ou s'il craint pour sa santé, qu'il prenne des précautions, et qu'il reste confiné le plus possible. Il peut bien faire cet effort en retour, quand même. Marre de ces gens, on a d'autres choses à penser en ce moment que de supporter leurs petites contrariétés.

Portrait de Dex
7/avril/2020 - 00h17

j'imagine à quoi ça devait ressembler en temps de guerre avec des gens comme ça. smiley

Portrait de Voldemord
6/avril/2020 - 20h58

je suis mort, le message, vraiment un voisinage de merde smiley

Portrait de Ledoc
6/avril/2020 - 19h12

Honte à tous ces gens qui font cela elle sauve des gens au contraire ils faut la soutenir pour son courage forcé a elle 

Portrait de vévert1416
6/avril/2020 - 18h34

On n'est même plus étonnés, hélas........

Portrait de seb2746
6/avril/2020 - 17h50

Il faut porté PLAINTE, c'est dit et re-dit dans les hôpitaux.

Chez nous on a une note de service et une fiche d'intervention pour justement gérer cette situation.

Portrait de misterious56
6/avril/2020 - 17h19

Mais en fait, j'espère que ça en arrive là en fait, comme pour elle, que les autres voisins viennent la soutenir car du coup, le voisin qui à fait ça doit le regretter et devient le pestiféré du logement.Les gens qui font ça sont à vomir.