19/02 17:40

La famille de l'animatrice britannique Caroline Flack dévoile un message bouleversant qu'elle a écrit avant de mettre fin à ses jours samedi dernier

Samedi dernier, Caroline Flack est décédée, chez elle, à Londres. Mais avant de mettre fin à ses jours, la jeune femme avait préparé un texte qu'elle souhaitait publier sur les réseaux sociaux. Finalement, elle ne l'avait pas mis en ligne, mais sa famille l'a retrouvé. "Carrie m'a envoyé ce message à la fin du mois de janvier mais a été avisée de ne pas le publier par des conseillers, mais elle voulait tellement que sa petite voix soit entendue", écrit la mère de l'animatrice sur le net.

Et d'ajouter: "Il y avait tellement de mensonges , mais c'est ce qu'elle ressentait et ma famille et moi aimerions que les gens lisent ses propres mots."

Avant de dévoiler quelques passages du message écrit par Caroline Flack: "J'ai accepté la honte et les opinions toxiques sur ma vie depuis plus de dix ans et pourtant je me suis dit que tout cela faisait partie de mon travail. Aucune plainte".

La jeune femme a également évoqué le procès avec son ex-conjoint : "J'ai été arrêtée pour des agressions présumées sur mon petit ami ... Et en 24 heures, mon monde et mon avenir ont été balayés sous mes pieds et tous les murs que j'avais mis si longtemps à construire autour de moi se sont effondrés.(...) J'ai toujours assumé la responsabilité de ce qui s'est passé cette nuit-là. Mais la vérité c'est que... C'était un accident".

Et de poursuivre: "La raison pour laquelle je parle aujourd'hui est que ma famille n'en peut plus. J'ai perdu mon travail. Ma maison. Mon droit de réponse. Et la vérité a été enlevée de mes mains et utilisée comme un divertissement. Je ne peux pas passer chaque jour cloitré sans parler ni voir personne. Je suis tellement désolée pour ma famille pour ce que je leur ai apporté et pour ce que mes amis ont dû vivre. Je ne pense pas à 'comment je vais reprendre ma carrière'. Je pense à comment je vais récupérer ma vie et celle de ma famille."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de La serfouette
19/février/2020 - 17h50

C'est tristesmiley