11/02 11:32

Claire Bretécher, l’auteure de la série de bande dessinée "Agrippine", est décédée à l'âge de 79 ans

La dessinatrice de BD Claire Bretécher, créatrice notamment des "Frustrés" et d'"Agrippine", est décédée lundi à l'âge de 79 ans, a-t-on appris mardi auprès de son éditeur. "C'est avec une profonde tristesse que les éditions Dargaud annoncent le décès de Claire Bretécher, le 10 février 2020, à l'âge de 79 ans", a annoncé l'éditeur dans un communiqué. Claire Bretécher s'était très vite lancée dans la bande dessinée "pour échapper à l'ennui", disait-elle.

Au début des années 1960, après avoir laissé tomber les Beaux-Arts, elle enseigne le dessin et livre des illustrations aux journaux du groupe Bayard. "Le dessin de presse, les strips, la BD, peu importe, je voulais dessiner et mon but était de manger grâce à ça", expliquait-elle. En 1963, elle est invitée par Goscinny à dessiner son "Facteur Rhésus" dans "L'os à moelle". Elle collaborera ensuite au journal Tintin puis à Spirou où elle crée les "Gnan-Gnan". Elle travaillera ensuite à Pilote (où elle crée le personnage de "Cellulite") puis participe au début des années 1970 à la création de l'Echo des Savanes avec ses amis Gotlib et Mandryka.

Dessinatrice de presse, elle a dessiné dans Le Sauvage et Le Nouvel Observateur où elle faisait paraître chaque semaine une planche des "Frustrés". S'étant lancée dans l'autoédition, elle publie en 1988 le premier album des aventure d'Agrippine, suivi de six autres et d'une série de 26 dessins animés diffusés sur Canal+.

Sa galerie de personnages lui permettait de s'attaquer à des sujets de société qu'elle aura très souvent identifiés bien avant la plupart de ses contemporains. Au point qu'en 1976, Roland Barthes dira qu'elle est la "sociologue de l'année".

Elle pratiquait aussi avec talent la peinture, produisant une série de portraits saisissants de ses proches et d'autoportraits sans concession.

"Personnalité aussi dérangeante qu'attachante, Claire Bretécher a tracé un chemin unique dans la bande dessinée. Son humour et sa liberté d'esprit étaient immenses, ils manqueront à tous ses lecteurs, ils nous manquent déjà", a affirmé son éditeur.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Oslo
11/février/2020 - 20h45

Grande  ,belle dame , respect , condoleances à  ses proches

 

Portrait de shansa
11/février/2020 - 13h58

Cellulite est orpheline   J'aimais beaucoup ses bandes drôles et élégantes 

Portrait de Charretier de la mort
11/février/2020 - 13h40

La charrette est passée smiley

Portrait de Voltaire .
11/février/2020 - 13h16

Aussi ( autrefois ) jolie femme que douée pour croquer telle une La Bruyère moderne les travers de nos contemporains....Merci madame pour vos nombreux albums .Vos lecteurs , Agrippine et ses potes se sentent un peu orphelins aujourd’hui...

Portrait de Harriet
11/février/2020 - 12h26

"Les frustrés" , "Les mères" ....  que de bons souvenirs liés à la lecture de ses albums !

Une grande dame qui avait su se faire une place dans un univers d'hommes , avec élégance et acuité ... Triste nouvelle ...

Portrait de Morlock3
11/février/2020 - 11h59

R.I.P