03/02 15:18

Une assemblée générale des salariés de Radio France approuve la suspension jusqu'à début mars de la grève illimitée contre les économies et suppressions de postes

La grève contre les économies et suppressions de postes à Radio France, un mouvement social d'une durée historique mais dont l'intensité a nettement diminué depuis son lancement fin novembre, va être suspendue jusqu'à début mars. Une assemblée générale réunissant plusieurs dizaines de salariés de Radio France, retransmise sur internet, a approuvé lundi la suspension de cette grève illimitée à l'appel de la CGT.

La mesure a été adoptée avec 25 voix pour, 16 contre et 29 abstentions. Cette grève lancée le 25 novembre est entrée lundi dans son 63e jour, une durée sans précédent dans l'histoire de l'audiovisuel en France. Si les autres syndicats du groupe public ont appelé ponctuellement à des arrêts de travail depuis le début du mouvement, la CGT est la seule organisation qui avait lancé un préavis d'une durée illimitée, reconduit jusqu'ici de jour en jour.

C'est la deuxième pause décidée depuis le début du mouvement, après une suspension d'une dizaine de jours observée fin décembre, en pleine trêve des confiseurs. Cette grève a pour but le retrait d'un plan présenté par la direction de Radio France, prévoyant 60 millions d'euros d'économies et 299 suppressions de postes (avec 76 créations de postes en parallèle). Fin janvier, la présidente du groupe public, Sibyle Veil, avait accepté de mettre en oeuvre ce plan via une procédure appelée RCC (rupture conventionnelle collective), plutôt que via un plan de départs volontaires, répondant ainsi à une demande de plusieurs syndicats de la maison ronde (à l'exception notable de la CGT).

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Mimosas06
4/février/2020 - 07h20
markolopo a écrit :

Logique. France Inter en grève, c'est de la musique ininterrompue par des émissions de merde. L'audience était en train de monter, il fallait de toute urgence interrompre la grève.

Oui c'est plutôt agréable cette programmation musicale, ça change du ton snobinard adopté par cette radio.

Portrait de arquen
3/février/2020 - 21h37

Même les bobo-gauchos les plus extrêmistes n'écoutent plus cette parodie radiophonique qu'est radio france. Media qui vante sa culture au détriment de la vraie Culture. Ce qui sauve cette hérésie radiophonique c'est le nombre de relais dont elle dispose par rapport aux autres radios. Hier encore, aux fins fonds de l'Ain, pas moins de 4 fréquences distinctes alors qu'aucune des Top 3 n'était accessible ! Et MEDIAMETRIE (où pantouflent nombre de salariés de radio france) te dit 1ère radio de France : Mais quand tu es seule à pouvoir être reçue tu es nécessairement la première !

Portrait de markolopo
3/février/2020 - 19h03
MICMAH458 a écrit :
Et pourtant, leur "playlist" comme ils l'appellent pour faire genre moderne, n'est pas fameuse non plus...

Dans le noir,  même la plus petite bougie illumine le néant. On dit pas que c'est bien, on dit que c'est mieux.

 

Portrait de MICMAH458
3/février/2020 - 16h11
markolopo a écrit :

Logique. France Inter en grève, c'est de la musique ininterrompue par des émissions de merde. L'audience était en train de monter, il fallait de toute urgence interrompre la grève.

Et pourtant, leur "playlist" comme ils l'appellent pour faire genre moderne, n'est pas fameuse non plus...
Portrait de Mimosas06
3/février/2020 - 15h57

Bah ils ont pris conscience que cette grève ne nous dérangeait pas beaucoup et finalement les salaires non payés ça fait de bonnes économies pour le service public!

Portrait de markolopo
3/février/2020 - 15h25

Logique. France Inter en grève, c'est de la musique ininterrompue par des émissions de merde. L'audience était en train de monter, il fallait de toute urgence interrompre la grève.