30/01 08:13

La République en marche a décidé de virer cette nuit Cédric Villani, le candidat dissident aux élections municipales à Paris qui a refusé de se rallier à Benjamin Griveaux

La République en marche a décidé d'exclure le candidat dissident aux élections municipales à Paris, après son refus de retirer sa candidature face à celle de Benjamin Griveaux, officiellement investi par LREM. Il n'est "plus membre de la République en Marche", a annoncé LREM à l'issue de son bureau exécutif, mercredi soir.

Cette décision a été entérinée à l’unanimité par le bureau exécutif, prenant «acte de la position politique» du candidat dissident à Paris, qui avait choisi, à l'issue d'un entretien en tête-à-tête avec le président de la République, dimanche soir, «de rester fidèle aux Parisiennes et aux Parisiens en maintenant sa candidature librement».

«C'est une situation que LREM regrette», commente l'entourage de Stanislas Guerini, patron du parti à nos confrères du Figaro. «Le mouvement a tendu la main à Cédric Villani jusqu'au bout et continuera à œuvrer au rassemblement de tous ses adhérents et adhérentes.»

Le bureau exécutif a appliqué l'article 37 des statuts du parti, permettant de «constater que l'indiscipliné s'est lui-même mis en dehors du mouvement et de le réputer exclu». «Arrêtons de nous mentir, il est exclu, un point c'est tout», commente un responsable de la majorité, alors que le sort réservé au mathématicien a suscité des tensions en interne.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de BrunoNo
31/janvier/2020 - 09h34

Le gars est trop intelligent pour ne pas l'avoir anticipé ni intégré dans sa stratégie.

On a pas affaire à Cyril Hanouna ici mais d'une Médaille Fields.

Et puis c'est la méthode Macron, la trahison de celui qui l'a lancé, ça lui a plutôt réussi à Macron...

Portrait de momo71
30/janvier/2020 - 17h25

je suis votre chef : Obéissez c'est un ordre....................

Portrait de Kateadams
30/janvier/2020 - 15h55

Ceci sert de menace pour les autres députés. Vous obéissez ou vous êtes virés!  On appelle cela la démocrassie!

Portrait de air pur
30/janvier/2020 - 14h39

Après avoir grenouillé dans le parti socialiste il a rallié LREM pour se faire élire député LREM a Paris (poste qu'il occupe 1 mois) il devient  secrétaire d'état auprès du ministre des finances puis porte parole du gouvernement, propulsé candidat à la mairie de Paris il redevient député mais ne met pratiquement jamais les pieds à l'assemblée nationale, il touche pourtant la paye..... ce sont les mêmes qui disent que ce sont les salariés de la SNCF et de la RATP qui sont des privilégiés !

Portrait de cineberry
30/janvier/2020 - 11h15

Sur le principe, qu'un parti politique exclue un candidat dissident, ça n'a rien de surprenant. Ce qui est surprenant, en revanche, c'est qu'un parti puisse accorder sa confiance à Benjamin Griveaux qui touche un salaire de député mais brille par son absence à l'Assemblée Nationale.

Portrait de biscoto
30/janvier/2020 - 10h42 - depuis l'application mobile

Macron la dictature est en marche!!!! Macron est-ce qu'au municipal je vais être obligé de voter Macron??????

Portrait de momo71
30/janvier/2020 - 10h17

Vive la liberté

Portrait de colin33
30/janvier/2020 - 09h30 - depuis l'application mobile

Parti pourri, il ne perd rien !

Portrait de Spooky
30/janvier/2020 - 09h10

Ça s'apparente vraiment à de la dictature les en marche. Avec eux c'est marche ou creve. 

Portrait de MICMAH458
30/janvier/2020 - 08h54
Waouh la sanction de ouf : Villani doit sûrement avoir eu très peur. Plus sérieusement, il a bien raison de ne pas se plier aux conseils du "chef" qui, soit dit en passant, ne devrait pas se mêler des élections à Paris et laisser Griveaux, son petit vassal, se débrouiller seul.