29/01 20:09

Agnès Buzyn, la Ministre de la santé, annonce ce soir, un 5e cas avéré, la fille du touriste chinois hospitalisé en réanimation - L'état de l'homme du couple de premiers patients parisiens s'est aggravé

20h05: Agnès Buzyn, la Ministre de la santé, annonce ce soir, un 5e cas avéré, la fille du touriste chinois qui lui est en  ce moment hospitalisé en réanimation. D'autre part, l'état de l'homme du couple de premiers patients parisiens s'est aggravé. Il a été placé en réanimation. "Un premier vol part ce soir, avec une équipe médicale d'une vingtaine de personnes. Ce vol est un vol militaire, il ramènera sur le territoire français environ 200 personnes vendredi dans la journée. Ces personnes seront transférées dans un lieu et misent en confinement pendant 14 jours. Un autre vol partira demain ou après-demain"

17h40: Après British Airways, Lufthansa suspend également ses vols vers la Chine. Cette décision, en vigueur jusqu'au 9 février, concerne la compagnie allemande ainsi que ses filiales suisse et autrichienne. 

17h38: Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l'OMS annonce qu'il va à nouveau convoquer demain le comité d'urgence de l'agence onusienne afin de déterminer si l'épidémie constitue ou non une alerte internationale. "La plupart des plus de 6 000 cas du nouveau coronavirus se trouvent en Chine - seulement 1%, soit 68 cas, ont été enregistrés à ce jour dans 15 autres pays", a-t-il écrit sur Twitter.

16h03: Le géant suédois de l'ameublement Ikea a annoncé la fermeture, jusqu'à nouvel ordre, de la moitié de ses 30 magasins en Chine afin de contribuer à la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus.

Ikea «va fermer environ la moitié de ses magasins en Chine continentale, provisoirement et jusqu'à nouvel ordre, à partir du 29 janvier (...). Les collaborateurs d'Ikea sont priés de rester chez eux en conservant l'intégralité de leur salaire», a indiqué l'industriel suédois dans un communiqué à l'AFP.

14h40: Quelque 206 ressortissants nippons évacués de la ville chinoise de Wuhan, épicentre du nouveau coronavirus, sont arrivés mercredi matin à Tokyo, et 12 d’entre eux devaient été hospitalisés, sans qu’un cas de contamination parmi eux ne soit confirmé dans l’immédiat.

L’appareil dépêché par le gouvernement japonais en lien avec les autorités chinoises s’est posé vers 08H40 heure japonaise (mardi 23H40 GMT) à l’aéroport de Tokyo Haneda.

Du personnel médical avait pris place à bord et les passagers avaient été interrogés durant le vol pour détecter d’éventuels symptômes. Tous ont été conduits dans un centre médical par bus pour des examens complémentaires.

Cinq personnes rapatriées qui disaient se sentir mal ont été hospitalisées dès leur arrivée. Deux ont été diagnostiquées par la suite comme atteintes de pneumonie, mais il n’était pas confirmé à ce stade si elles étaient atteintes du coronavirus ou pas, les résultats d’analyses nécessitant du temps.

Le ministère de la Santé a annoncé par la suite que sept hospitalisations supplémentaires étaient prévues pour des rapatriés ayant présenté des symptômes proches d’un état grippal lors des examens après leur arrivée.

12h38: Le géant américain de l’électronique Apple a reconnu des incertitudes sur ses chaînes de production en Chine. De même, le géant automobile japonais Toyota a annoncé mercredi qu’il prolongeait d’une semaine la suspension de la production dans ses trois usines en Chine, jusqu’au 9 février.

12h04: L'équipe féminine chinoise de football a été placée en quarantaine dans un hôtel de Brisbane à son arrivée en Australie pour un match des éliminatoires des Jeux olympiques, de crainte de la propagation du nouveau coronavirus, ont annoncé les autorités.

"Elles ont été très coopératives, comme l'a été le consulat chinois", a déclaré à la chaîne ABC la cheffe du département de la Santé de l'Etat du Queensland, dont Brisbane est la capitale, Jeannette Young, tout en précisant qu'il s'agissait d'une mesure de précaution, aucune joueuse ne présentant de symptômes de la maladie.

11h12: Signe alarmant: l’apparition de premiers cas de transmission directe du virus entre humains hors de Chine. Le Japon a dévoilé mardi la contamination d’un sexagénaire qui ne s’était jamais rendu en Chine, tandis que l’Allemagne faisait état de la première transmission directe du virus sur le sol européen.

La France, de son côté, enregistre son quatrième malade, un touriste originaire du Hubei qui se trouve dans un «état clinique sévère» dans un hôpital parisien.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé mardi l’envoi «dès que possible» en Chine d’experts internationaux afin de mettre en commun les connaissances sur le virus et apporter une «réponse mondiale».

«L’épidémie est un démon. Nous ne permettrons pas au démon de se cacher», a assuré le président Xi Jinping.

Les Etats-Unis ont cependant appelé la Chine à «plus de coopération et de transparence». En 2002, le régime chinois avait été accusé d’avoir dissimulé l’apparition du Sras.

Alors que la recherche d’un vaccin --entamée notamment par plusieurs laboratoires et firmes aux Etats-Unis-- devrait prendre des mois, des scientifiques de l’Institut Doherty en Australie ont annoncé être parvenus à répliquer en laboratoire le coronavirus, une étape considérée cruciale.

10h50: Le point sur ce que l'on sait ce matin

Deux compagnies aériennes ont suspendu mercredi leurs vols vers la Chine continentale, où l’épidémie de pneumonie virale a déjà fait plus de malades que le Sras, tandis que plusieurs centaines de ressortissants japonais et américains étaient évacués de Wuhan, berceau du virus.

Vingt-six décès supplémentaires dus au nouveau coronavirus ont été enregistrés depuis la veille, ont indiqué mercredi les autorités sanitaires, faisant état au total de 132 morts et 5.974 cas confirmés de contamination en Chine continentale (hors Hong Kong).

Un chiffre qui dépasse désormais le nombre d’infections enregistré lors de l’épidémie de Sras (Syndrome respiratoire aigu sévère) en 2002-2003, un précédent coronavirus qui avait contaminé dans le pays 5.327 personnes. Le Sras avait fait 774 morts dans le monde, dont 349 en Chine continentale.

Si l’essentiel des contaminations par le nouveau virus a eu lieu en Chine, une quinzaine de pays sont également touchés, les Emirats arabes unis faisant état mercredi du premier cas avéré au Moyen-Orient.

Signe d’un durcissement des mesures de précaution à l’étranger, British Airways a annoncé mercredi la suspension immédiate de tous ses vols vers la Chine continentale.

La compagnie britannique précise suivre la consigne du Royaume-Uni qui, à la suite des Etats-Unis et de l’Allemagne notamment, déconseille à ses ressortissants tout voyage dans le pays.

Dans la foulée, la compagnie indonésienne Lion Air a annoncé faire de même. La compagnie hongkongaise Cathay Pacific, l’américaine United Airlines et Air Canada avaient déjà annoncé leur intention de réduire leur desserte. Hong Kong a par ailleurs annoncé fermer six de ses 14 points de passage avec le reste de la Chine.

09h34: La compagnie aérienne British Airways a annoncé la suspension immédiate de tous ses vols vers la Chine continentale, à la suite de la consigne émise par le Royaume-Uni d’éviter de se rendre dans le pays en raison du nouveau coronavirus.

«Nous avons suspendu tous les vols vers et en provenance de la Chine continentale avec effet immédiat à la suite de la recommandation du ministère des Affaires étrangères», explique la compagnie dans une déclaration transmise à l’AFP.

Le transporteur assure en temps normal des vols quotidiens depuis l’aéroport londonien de Heathrow vers Pékin et Shanghai.

British Airways, filiale du groupe IAG qui comprend également Iberia, présente ses excuses aux voyageurs mais indique que la sécurité de ses clients et de son personnel est prioritaire.

Les passagers qui avaient prévu de voyager vers la Chine avec British Airways sont priés de se renseigner sur le signe internet de la compagnie.

06h35: Des scientifiques australiens sont parvenus à cultiver en laboratoire le nouveau virus de la famille du coronavirus, dont l'épidémie a débuté dans la ville chinoise de Wuhan, rapportent les médias australiens mercredi.Ces scientifiques de l'institut Doherty à Melbourne ont utilisé un échantillon d'un patient traité à l'hôpital royal de Melboune depuis vendredi, et sont les premiers, hors de la Chine, a réussir à cultiver ce nouveau virus. Ils ont annoncé leur découverte à même de "changer la donne", mercredi matin. Selon le docteur Julian Drucen chef du laboratoire en question, le virus cultivé en laboratoire va être partagé avec le réseau de laboratoires australiens et ceux oeuvrant avec l'Organisation Mondiale de la Santé, basée en Suisse. Cette avancée doit contribuer à mieux comprendre le fonctionnement de ce virus.

05h03: Le Japon et les Etats-Unis ont évacué mercredi plusieurs centaines de leurs ressortissants de Wuhan, ville du centre de la Chine où a démarré l'épidémie de pneumonie virale dont le bilan continue de grimper. Vingt-six décès supplémentaires dus au nouveau coronavirus ont été enregistrés en Chine, portant à 132 morts le bilan total de la maladie. Le nombre de personnes infectées s'établit mercredi à 5.974 dans tout le pays, selon les derniers chiffres des autorités sanitaires nationales. Le Japon a été le premier pays à rapatrier ses ressortissants, qui sont au nombre de 650 dans la province de Hubei. Parti de Wuhan, un avion avec environ 200 d'entre-eux a atterri mercredi matin à Tokyo, selon une équipe de l'AFP présente à l'aéroport de Haneda. Les autorités ne prévoient pas de les placer en quarantaine à leur arrivée. Les Etats-Unis ont également annoncé qu'un avion envoyé à Wuhan pour évacuer le personnel de leur consulat dans cette ville ainsi que d'autres ressortissants américains avait décollé mercredi.

La France a pour sa part indiqué mardi envoyer un avion qui atterrira jeudi à Wuhan afin de ramener les premiers rapatriés français "probablement vendredi". Ces personnes seront soumises à une quarantaine de 14 jours à leur retour, a précisé la ministre française de la Santé, Agnès Buzyn.

La Commission européenne a indiqué qu'un deuxième avion décollerait "plus tard dans la semaine" pour au total rapatrier au moins 350 Européens, dont 250 Français. L'angoisse reste vive chez de nombreux expatriés de Wuhan n'ayant aucune assurance de partir : "C'est extrêmement stressant. La principale peur, c'est que cela dure des mois", confie à l'AFP Joseph Pacey, un enseignant britannique de 31 ans. Les pays occidentaux ont intensifié leurs préparatifs pour ces rapatriements, au fur et à mesure que se propageait l'épidémie en Chine mais aussi jusqu'en Europe notamment. Quatre cas supplémentaires d'infection par le virus 2019-nCoV ont été annoncés mardi en Bavière, dans le sud-ouest de l'Allemagne. Les autorités sanitaires locales ont précisé qu'un des malades avait été contaminé par une autre personne sur le sol allemand même, ce qui représente la première transmission du virus identifiée sur le sol européen.

04h53: Les autorités françaises avaient auparavant fait état mardi d'un quatrième malade du nouveau coronavirus dans le pays, un touriste chinois âgé, originaire du Hubei, et qui se trouvait dans un "état clinique sévère" dans un hôpital parisien. Un cas de transmission a également été identifié au Japon, celui d'un sexagénaire nippon qui ne s'était jamais rendu en Chine mais avait véhiculé des touristes en provenance de Wuhan.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de air pur
30/janvier/2020 - 08h34

je ne sais vraiment pas si c'est une bonne idée de rapatrier les Français qui vivent dans la province contaminée.... de la a importer la maladie avec eux il n'y a qu'un pas..

Portrait de bengalister
30/janvier/2020 - 05h20

BA et Lufthansa annulent tous les vols vers et depuis la Chine.

Air France une réaction ? 

 

Elle annule juste maintenant les vols avec la province du Whuan... Alors que la personne de 80 ans infectée ne venait pas de cette province.Si le virus se développe en France ça n'est pas quelques vols vous devrez annuler !

Il faut aussi bannir Air China.

Portrait de Dady cool
30/janvier/2020 - 01h25
france66 a écrit :

J'espère au moins que ceux qui seront rapatriés seront mis en quarantaine assez longtemps pour pour voir être sûr qu'ils ne ramènent pas le virus avec eux !!

Quel est l’intérêt de mettre en quarantaine une poignée de personnes venant de Chine, alors qu’il en débarque des centaines par jour sans aucun contrôle?

Portrait de minou75
29/janvier/2020 - 21h04 - depuis l'application mobile

On va tous crever...C'est le " Jugement Dernier " !!!

Portrait de Panurge
29/janvier/2020 - 20h27

Préparez vous nous entrons dans la phase primaire de l’apocalypse !!!smiley

Portrait de hummerH2
29/janvier/2020 - 20h27

Et dire que depuis 1 mois, la "classique" grippe saisonnière a bien démarrée en France, des milliers de personnes sont atteintes, et on comptabilise déja 17 morts dans l’indifférence générale...

Portrait de france66
29/janvier/2020 - 11h26

J'espère au moins que ceux qui seront rapatriés seront mis en quarantaine assez longtemps pour pour voir être sûr qu'ils ne ramènent pas le virus avec eux !!

Portrait de Bob28
29/janvier/2020 - 08h12

Un 4em cas en France ?

Incroyable ! Il y avait pourtant des affiches à l'aéroport... Comment le virus a-t-il fait pour y échapper ?