19/01/2020 10:10

Incidents autour du théâtre où se trouve Emmanuel Macron: Le journaliste et militant Taha Bouhafs remis en liberté sans mise en examen hier soir après sa garde à vue

10h07: Premières réactions de Taha Bouhafs après sa sortie:

08h28: Le journaliste et militant Taha Bouhafs, interpellé vendredi après la manifestation qui a perturbé une sortie au théâtre d'Emmanuel Macron, est ressorti libre samedi soir sans être mis en examen, a appris l'AFP auprès de son avocat. A l'issue de la garde à vue et afin de poursuivre les investigations, le parquet de Paris a décidé d'ouvrir samedi une information judiciaire pour "participation à un groupement formé en vue de commettre des violences ou des dégradations" et "organisation d'une manifestation non-déclarée", selon une source judiciaire.

A ce stade, la juge d'instruction a toutefois décidé de placer M. Bouhafs, 22 ans, sous le statut de témoin assisté, intermédiaire entre la mise en examen et le statut de témoin simple. "C'est un dépassement inédit des atteintes à la liberté d'informer et aux droits des journalistes, à la demande de l'Elysée", a réagi auprès de l'AFP Me Arié Alimi, pour qui "ce n'est que le début d'une affaire d'Etat".

Taha Bouhafs, qui s'est fait connaître par son engagement militant et par ses reportages au coeur des mouvements sociaux, avait été interpellé vendredi soir, son arrestation provoquant à la fois une vague de soutiens et de contestations de son statut de journaliste.

Ce soir là, le jeune homme est présent dans le même théâtre que le président, au 44e jour de grève contre la réforme des retraites. Le reporter filme alors M. Macron assis devant lui puis diffuse la vidéo vers 21H00 sur Twitter, avec ce message: "Je suis actuellement au théâtre des Bouffes du Nord (Métro La Chapelle). 3 rangées derrière le président de la République. Des militants sont quelque part dans le coin et appellent tout le monde à rappliquer. Quelque chose se prépare... la soirée risque d’être mouvementée".

.

Samedi 18 janvier

.

18h52: Le journaliste Taha Bouhafs qui avait signalé la présence d'Emmanuel Macron au théâtre va être déféré au Parquet après plusieurs heures de garde à vue

15h11: Le journaliste a été placé en garde à vue pour "participation à un groupement formé en vue de commettre des violences ou des dégradations", a précisé cette source. Il avait été interpellé vendredi soir à l'issue de la représentation, brièvement perturbée par une tentative d'intrusion de manifestants dans le théâtre, au 44e jour de grève contre la réforme des retraites.

Le président Macron, qui était présent avec son épouse, a été "sécurisé" pendant quelques minutes puis est retourné voir la pièce jusqu'au bout, selon son entourage. Avant le début de la représentation, M. Bouhafs avait écrit sur Twitter: "Je suis actuellement au théâtre des bouffes du Nord (Métro La Chapelle). 3 rangées derrière le président de la République. Des militants sont quelque part dans le coin et appelle tout le monde à rappliquer. Quelque chose se prépare... la soirée risque d'être mouvementée".

M. Bouhafs avait ensuite demandé à ses dizaines de milliers d'abonnés s'il devait ou non lancer ses chaussures sur le président, à l'image du célèbre geste d'un journaliste irakien contre le président américain Georges W. Bush en 2008.

"Je plaisante (...) la sécu me regarde bizarre là", avait-il ensuite précisé.

Taha Bouhafs, connu pour avoir filmé Alexandre Benalla en train de violenter un couple à Paris le 1er mai 2018, avait déjà été placé en garde à vue en juin alors qu'il couvrait une manifestation en banlieue parisienne, s'attirant le soutien d'une partie de la profession. Il doit être jugé le 25 février à Créteil pour "outrage et rébellion".

10h22: Alexandre Benalla revient sur l'exfiltration du Président de la République hier soir: "L'image de la fuite est toujours catastrophique"

 

09h28: Le journaliste et militant Taha Bouhafs, qui avait signalé sur Twitter la présence d’Emmanuel Macron vendredi soir dans un théâtre parisien a été placé en garde à vue dans la nuit pour "participation à un groupement formé en vue de commettre des violences ou des dégradations". Le jeune homme de 22 ans avait été interpellé à l’issue de la représentation, brièvement perturbée par une tentative d’intrusion de manifestants dans le théâtre, au 44e jour de grève contre la réforme des retraites.

06h38: Frayeur cette nuit pour les services de sécurité du Président de la République et de son épouse. Des manifestants se sont réunis devant le Théâtre des Bouffes du Nord, dans le 10e arrondissement de Paris, hier soir alors qu'Emmanuel et Brigitte Macron s'y trouvaient pour assister à un spectacle. Les manifestants ont tenté de pénétrer dans le théâtre avant d'être repoussé par les forces de l'ordre alors qu'au même moment le chef de l'Etat a été exfiltré. Le Président a été mis à l'abri dans un premier temps avant de quitter le théâtre en voiture et sous escorte policière avec sa femme.

'Le Président assistait discrètement à une représentation aux Bouffes du Nord avec son épouse", a confirmé l'entourage du chef de l'Etat à BFMTV. Le Président continuera de se rendre au théâtre avec son épouse comme il a l’habitude de le faire. Il continuera à protéger la liberté d’expression et de création des artistes menacés par des violences politiques."

 Un militant d'extrême gauche et journaliste indépendant a posté une photo sur les réseaux sociaux localisant le chef de l'Etat. Suite cette publication, plusieurs appels à se réunir devant le théâtre ont été lancés. Selon des témoins sur place, des dizaines de personnes se sont ainsi rassemblées devant le théâtre vers 22 heures criant des slogans pour protester contre la réforme des retraites.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Adelinette
20/janvier/2020 - 06h50

Militant d'extrême gauche avec une veste Lacoste à 200 euros. Moi j'appelle plus ça de la racaille. 

Portrait de popeye55
19/janvier/2020 - 16h36
MarkBOS a écrit :

Le militant pro-islamiste d’extrême gauche, de mèche avec BFM TV qui diffuse ses images. 

cette génération qui se rebelle contre les institutions du pays alors que celui-ci leur a tout donné, même beaucoup trop.

il faut qu’on lui fasse fermer sa gueule

Entièrement d'accord avec vous 

Portrait de lahainesurinternet
19/janvier/2020 - 15h17

Un militant islamo-gauchiste un jour étudiant, puis cheminot, puis lycéen..déguisé en journaliste.

Portrait de Jiben79
19/janvier/2020 - 11h27

Le mec a juste fait son boulot, excès de pouvoir de Macron, on en est lus à cela près avec ce gars.

Portrait de BREIZ Mike
19/janvier/2020 - 11h16

Les gens tweete pour un rien,la génération ou leur portable, c'est leur 3è main!

 

Portrait de Pierma
19/janvier/2020 - 11h06 - depuis l'application mobile

Justice bien trop clémente. Je mettrais toute cette racaille en tôle et basta. Il n’y a qu’en France où l’on voit ce genre de choses. Une honte. Faudra pas s’étonner si un jour la radicalisation l’emporte. (Ce qui n’est pas mon souhait) . Mais il ne faudra pas venir pleurer.

Portrait de 69100titi
19/janvier/2020 - 11h04

pour info ce soi disant  journaliste est ancien candidat de la France insoumise avec des écrits plutôt antisémite  communautariste  smiley  

Portrait de magnon
19/janvier/2020 - 10h32
satine1 a écrit :

Oh non que dites vous là ? Du beurre ? Il ose mettre du beurre sur ses tartines ? Quelle honte ! J'espère qu’en plus il ne prend pas une douche tous les jours !  smiley

Plus sérieusement, nous sommes en ce moment sous la coupe d’une poignée de gauchistes qui commencent vraiment à nous pomper l’air !  On sait très bien que de toute époque les extrêmes sont nocifs pour un pays. 

 

la retraite est un preteste 

c'est macron demission  pourquoi,

les gilets jaunes qui reste,, c'est la pure racaille, que les insoumis mettent en avant, et n'ont rien compris que leur chef se sert d'eux pour se venger, cela aurait marine ou fillon c'etait pareil

Portrait de magnon
19/janvier/2020 - 10h27
Mimosas06 a écrit :

Ah pourtant cela figurait dans son programme lorsqu'il s'est présenté aux élections. Maintenant que tout ceux qui ont voté pour lui ou n'ont pas voté (ce qui revient au même) se calment et attendent les prochaines élections.

enfin quelqu'un qui bouge , depuis plusieurs decenies , on lui met les batons dans les roues, et tout cela, car melenchon a pris une grosse veste et se venge avec sa tribu plus haineux que lui,

il veut mettre la france en sang  , lui reste (calme) il envoi les autres et ses petits cons de revolutionnaire,   devant  lui tranquille avec 6% ;,

la prochaine fois combien,3%

 

Portrait de satine1
19/janvier/2020 - 10h22
Simonjean a écrit :

Vous  rendez-vous  compte ??  Macron  est  allé  au  théâtre ..........quelle  honte  ! Si  ça  se trouve , il  a  le  culot  de  prendre  3  repas  par  jour  et  va  jusqu'à  mettre  du  beurre  sur  ses  tartines ! Notre  pays  est  peuplé  de plus  en plus  de  rageux  , jaloux   et envieux .....

Oh non que dites vous là ? Du beurre ? Il ose mettre du beurre sur ses tartines ? Quelle honte ! J'espère qu’en plus il ne prend pas une douche tous les jours !  smiley

Plus sérieusement, nous sommes en ce moment sous la coupe d’une poignée de gauchistes qui commencent vraiment à nous pomper l’air !  On sait très bien que de toute époque les extrêmes sont nocifs pour un pays. 

 

Portrait de magnon
19/janvier/2020 - 10h18
geneva a écrit :

et ça étonne qui ???? Il s'appellerait François Dupond..... il serait déjà embastillé en attendant jugement ! smiley

pas possible la justice a peur de cette racaille, il ne fait que ça

Portrait de minou75
18/janvier/2020 - 22h15 - depuis l'application mobile

#LibérerTaha ... Cet homme est l'horreur du journalisme...Enfin se qu'il en reste !!!

Portrait de popeye55
18/janvier/2020 - 21h52

Les agissements de Sud Rail (extrême gauche), de la CGT (Parti  Communiste) et de tous les abrutis qui les soutiennent montrent leur conception de la démocratie !! Imaginez un instant nos libertés s'ils venaient au pouvoir !!!!

Portrait de LesRipoublicains
18/janvier/2020 - 17h23

Quand on entend Legendre, le patron des députés LREM, se poser la question "mais dans quelle république vit-on ?", on a envie de lui répondre ... "Mais dans la république que Macron est en train de façonner !"Ce sont les LREM qui foutent le bordel en voulant toucher aux régimes de retraite (surtout en faisant main basse sur le pactole des caisses complémentaires), et ensuite, ils s'étonnent de récolter ce qu'ils ont semé.Après avoir précarisé le peuple en le mettant dans l'insécurité, c'est maintenant au tour de Macron, de ses sbires et de ceux pour qui ils roulent (et qui ont alimenté le chaos) de connaître eux aussi l'insécurité permanente à leurs dépens.Ce retour de bâton n'est que justice finalement, non ?

Portrait de Nucrâne
18/janvier/2020 - 12h23
elisabeth 14 a écrit :

argumenter un peu....référendum ...de quoi????

Un référendum pour pouvoir faire des référendums smiley

Portrait de minou75
18/janvier/2020 - 11h26 - depuis l'application mobile

#MacronDemission ...!!!

Portrait de hummerH2
18/janvier/2020 - 11h09

Et dire qu'il y a de fortes chances que les 3/4 de ces gus aient voté Macron...

Portrait de minou75
18/janvier/2020 - 09h57 - depuis l'application mobile

Cet homme ne doit plus sortir de son " Bunker Élyséen " ... C'est de la provoc !!!

Portrait de elisabeth 14
18/janvier/2020 - 09h31
COLIN33 a écrit :

Un RÉFÉRENDUM.....

argumenter un peu....référendum ...de quoi????

Portrait de CTmieuxAvant
18/janvier/2020 - 08h15 - depuis l'application mobile

Il s’y joue La Mouche. Un homme qui se métamorphose en bête immonde...

Portrait de KEYZER
18/janvier/2020 - 08h12

Comme dans Joker smiley

Portrait de Capri
18/janvier/2020 - 08h07
COLIN33 a écrit :

Un RÉFÉRENDUM.....

Il y a peut être un verbe ou un complément d’objet direct voire une quelconque argumentation à votre post ici ? Ça pourrait éventuellement aider à comprendre votre pensée.

Portrait de Capri
18/janvier/2020 - 08h05

Perso, je pense que la paupérisation de la France s’est faite avec l’instauration des 35heures. À partir de ce moment, les entreprises, forcées par la loi de reconnaître des gains de productivité qui n’étaient pas là (faire moins travailler les gens à salaire équivalent), ont arrêté d’augmenter les salaires pour se « rattraper » sur plusieurs années. Merci Martine Aubry et le pouvoir socialiste de l’époque... les effets du déclassement se sont sentir sur le long terme.