20/12/2019 12:02

Emmanuel Macron est attendu en fin de journée en Côte d'Ivoire pour fêter Noël avec les soldats déployés à l'étranger

Le président français Emmanuel Macron est attendu en fin de journée en Côte d'Ivoire pour fêter Noël avec les soldats déployés à l'étranger, une visite de 48 heures loin de la crise de la réforme des retraites. Pelouse bien tondue, drapeaux déployés et écussons lustrés: le camp militaire français de Port-Bouët s'est fait une beauté pour recevoir le chef de l'Etat dès qu'il sortira de l'aéroport d'Abidjan, tout proche.

Après les honneurs militaires, Emmanuel Macron s'adressera aux quelque 1.000 soldats de la base avant de s'asseoir au milieu d'eux sous une grande tente installée sur le terrain de football pour un dîner préparé par le chef de l'Elysée, Guillaume Gomez, à pied d'oeuvre depuis plusieurs jours. Le menu est traditionnel: pâté en croute et foie gras, volaille des Landes aux morilles, assortiment de fromages de toutes les régions de France, gâteau au chocolat et mandarines corses.

Comme il l'a fait au Niger en 2017 et au Tchad en 2018, le président devrait à nouveau appeler les Français à penser à "nos soldats", qui ont "choisi de s'engager" face à "la menace qui est permanente", selon les mots qu'il avait prononcés sur la base de N'Djamena. L'an dernier, ce réveillon avec les troupes s'était déroulé en pleine crise des "gilets jaunes", qui avait fortement ébranlé le chef de l'Etat. Cette année, l'atmosphère n'est guère plus à la fête puisque l'exécutif fait face depuis 16 jours à une grève dans les transports qui perturbe fortement les départs des vacances de Noël.

Mais, au camp de Port-Bouët, Emmanuel Macron évoquera surtout le récent drame vécu par l'armée française: la perte de 13 soldats de l'opération Barkhane dans une collision accidentelle entre deux hélicoptères au cours d'une opération antijihadiste au Mali.

Plusieurs soldats ayant participé à cette mission et à d'autres menées au Sahel ont été invités à Abidjan, où ils s'entretiendront avec le chef de l'Etat, accompagné de la ministre des Armées, Florence Parly, et du chef d'état-major des armées, le général François Lecointre. Dans le même temps, son épouse Brigitte rencontrera des familles de militaires déployés en Côte d'Ivoire.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de cineberry
20/décembre/2019 - 23h12
minou75 a écrit :

C'est le chaos en France et Manu va bronzer sous le soleil de Côté d'Ivoire...Indécent !!!

Il est parti faire ce qu'il a coutume de faire à chacun de ses déplacements à l'étranger : cracher son fiel sur le peuple français.