28/11/2019 18:43

Question sur l'autisme: Pour la première fois ce soir, Cédric Villani réagit après la diffusion de son interview hier par Quotidien sur TMC

Le candidat dissident LREM aux élections municipales de Paris Cédric Villani ne sait pas s'il est autiste car il "n'a jamais éprouvé le besoin de se faire diagnostiquer" mais il ne voit pas ce que "ça changerait". "Est-ce que moi je suis autiste? Je ne sais pas, je n'ai jamais éprouvé le besoin de me faire diagnostiquer et qu'est-ce que ça changerait?", a répondu le député de l'Essonne à un journaliste de l'émission Quotidien mercredi sur TMC. Il y a "quelque chose qui me rend fou, ce bruit qui commence à se répandre que j'ai quelque chose à cacher, que je suis insincère", a déploré le mathématicien, lauréat de la prestigieuse médaille Fields, considérée comme l'équivalent du prix Nobel en mathématiques.

"Toujours, dans tous mes combats, j'y suis allé avec mon coeur, avec ma sincérité, sans chercher à me gommer, tel que je suis. Nous sommes tous différents, nous avons tous nos particularités, parfois plus visibles que d'autres", a-t-il encore plaidé. Plusieurs concurrents politiques de Villani, dont le candidat officiel de LREM Benjamin Griveaux, ont salué jeudi sa réponse à une question que certains jugent "indécente".

Mais Cédric Villani a réagit pour la première fois ce soir en expliquant qu'il connaissait parfaitement l'objet de la question qui lui serait posée, que cette question ne l'a pas choquée, que la question du journaliste était moins brutale que ne le disent les réseaux sociaux."La question de Paul Larrouturou (le journaliste du Quotiden, ndlr) est en fait bien moins brutale que des rumeurs qui ont circulé sur moi ces dernières semaines", a déclaré dans un communiqué de presse M. Villani, sans nommer ses détracteurs. "Je préférerai toujours les questions franches aux insinuations et rumeurs malveillantes", poursuit-il. "Une question directe sur l'autisme ne devrait pas être vue comme stigmatisante, car l'autisme ne devrait pas être stigmatisé", ajoute le candidat dissident, en souhaitant que le sujet soit "abordé de façon apaisée". "Et si l'émission peut y contribuer, c'est très bien ainsi", conclut-il.

"Les personnes neuroatypiques, autistes, Asperger, (...) ou toute autre +différence+ ont toute leur place dans la démocratie ! Respectons le choix de chacun d'en parler ou non, sans assigner quiconque à cela. Débattons du fond avec Cédric Villani, pas de sa personne", a réagi de son côté la secrétaire d'État chargée de la lutte contre les discriminations, Marlène Schiappa, soutien du candidat LREM officiel à la mairie de Paris, Benjamin Griveaux

Voici l'intégralité de sa réponse ce soir:

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de CTmieuxAvant
29/novembre/2019 - 09h17 - depuis l'application mobile

C’est un original dans un monde uniformisé. Sa chance, être brillant et évoluer dans un milieu où on ne s’acharne pas sur quelqu’un parce qu’il est différent

Portrait de Nono75
29/novembre/2019 - 09h01
catalinaElclerigo a écrit :

L'entretien à duré 80mn et villani savait où il allait. Donc ceux qui titrent  qu'il y a polémique, cherchent quoi exactement ????? 

Bah c'est pour faire feu de tout bois un peu comme celles ou ceux qui gerbaient sur Quotidien hier (voir le sujet précédent) sans avoir vu le reportage.

Car oui il suffisait de l'avoir vu pour comprendre que c'était une question posée avec l'accord de Villani.

J'en cite deux : Quotidien est une émission aux ras des caniveaux dirigé un petit roquet mégalomane lilirose45 28/novembre/2019 - 13h19

Ou encore Quotidien est intouchable, ils peuvent dire ce qu'ils veulent en toute impunité. garlaban 28/novembre/2019 - 15h17

Et bizarrement on ne les entend plus sur l'autre fil ces gens là... Étonnant non ?

Portrait de Capri
29/novembre/2019 - 07h21

Rien que pour ça, si j'étais parisien, je voterais pour C. Villani et sa liste. On a besoin de gens brillants (dans le bon sens du terme !) et "non professionnels de la politique". J'espère sincèrement qu'il arrivera devant la liste conduite par B. Grivaux.

Portrait de Harriet
28/novembre/2019 - 22h19

Réponse brillante d'un homme intelligent à tous points de vue ...  smiley

Portrait de Rustik
28/novembre/2019 - 20h22

Même si il a l'air très sympa ,les parisiens voteront jamais pour Willy Wonka comme maire c'est sur smiley