21/11 17:20

Disparition d'Estelle Mouzin: Comme l'avocat nous l'avait annoncé hier en exclusivité, l'ex-femme et complice de Michel Fourniret, Monique Olivier contredit son alibi pour ce jour là

L'ex-épouse de Michel Fourniret, Monique Olivier, a contredit devant la juge chargée de l'enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin en 2003, l'alibi fourni par le tueur en série dans cette affaire, indique l'AFP.

Monique Olivier, l'ex-femme du tueur en série Michel Fourniret, était convoqué cet après-midi par la juge d'instruction en charge du dossier de la disparition d'Estelle Mouzin le 9 janvier 2003. Le soir de la disparition de la jeune fille, Michel Fourniret assure avoir passé un coup de téléphone depuis son domicile de Sart-Custinne (Belgique) à son fils Jean-Christophe afin de lui souhaiter son anniversaire. Une information confirmée pendant des années par son ex-femme.

Ce mercredi, l'avocat de Monique Olivier était l'invité de Jean-Marc Morandini dans "Crimes et faits divers, la quotidienne" sur NRJ12. Maître Richard Delgenes avait révélé en exclusivité que sa cliente allait "bien sûr" faire tomber l'alibi qu'elle avait donné.

"Elle va être entendue sur cette histoire de coup de téléphone qui a été passé au fils de Michel Fourniret. Monique Olivier dira en toute logique qu'elle n'a pas souvenir d'une façon ou d'une autre d'un coup de téléphone que Michel Fourniret lui aurait demandé de passer. A contrario, elle n'a pas le souvenir qu'il ait pu lui demander de passer cet appel le même jour. Elle ne s'en rappelle pas. C'est la définition même d'une absence d'alibi", avait-il déclaré en précisant que "dans l'affaire Estelle Mouzin, elle a la volonté de participer à la manifestation de la vérité".

"Est-ce que jusque là Monique Olivier mentait ?", avait demandé Jean-Marc Morandini. "Non, je pense que les questions étaient mal posées, mal faites. L'enquête était mal orientée, mal dirigée. Aujourd'hui, avec un juge d'instruction qui connait bien son dossier, on a vocation à rentrer dans le dossier Michel Fourniret et avoir des certitudes", avait répondu l'avocat.

"On peut dire que demain l'enquête sera relancée. Pour la première fois, l'enquête sur Fourniret dans la disparition d'Estelle Mouzin va prendre une vraie orientation. Je pense qu'on a une entrée dans le dossier Fourniret et l'affaire Estelle Mouzin à partir de demain. C'est le point de départ", avait conclu Richard Delgenes en indiquant que sa cliente a "bien sûr" envie de donner des éléments pour résoudre l'affaire Mouzin.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Reda 93
22/novembre/2019 - 09h55

La seule bonne nouvelle si c'est lui, c'est qu'il n'y a pas un autre tarés en libertés.

Portrait de Le Provoc
22/novembre/2019 - 07h09

Qu'il crève en taule !

Portrait de satine1
21/novembre/2019 - 22h40
Vladimirlefox a écrit :
@satine1 Je déteste cette expression faire leur deuil. Mais ils SONT en deuil depuis le jour de sa disparition. On ne fait jamais le deuil de quelqu’un. La peine est permanente gravée a jamais. Arrêtez cette expression pour le moins debile.

Oh pauvre choupinet ! Vous détestez l’expression faire son deuil et vous me demandez d'arrêter cette expression debile dites vous ? 

Alors je souhaite que ces gens puissent enfin faire leur deuil depuis tant d’années qu’ils ne savent pas où se trouve leur fille !! 

Portrait de Philou-02.
21/novembre/2019 - 19h49
vévert1416 a écrit :

Bref, pas grand chose pour faire avancer les choses. Ce sera un statu quo. Hélas

ils lâcheront rien hélas..

Portrait de Wouhpinaise
21/novembre/2019 - 19h45
Vladimirlefox a écrit :
@satine1 Je déteste cette expression faire leur deuil. Mais ils SONT en deuil depuis le jour de sa disparition. On ne fait jamais le deuil de quelqu’un. La peine est permanente gravée a jamais. Arrêtez cette expression pour le moins debile.

"ils sont en deuil depuis le jour de sa disparition"  - "On en fait jamais le deuil de quelqu'un"

N'y aurait-il pas contradiction ?smiley

Portrait de Vladimirlefox
21/novembre/2019 - 19h14 - depuis l'application mobile
satine1 a écrit :

Mais qu’il parle si c’est lui !!!! De toute façon il est condamné à la perpétuité, il ne peut pas avoir plus. 

Que les parents sachent où leur petite fille se trouve depuis si longtemps (sûrement enterrée hélas) et ils pourront enfin faire leur deuil !

  

@satine1

Je déteste cette expression faire leur deuil. Mais ils SONT en deuil depuis le jour de sa disparition. On ne fait jamais le deuil de quelqu’un. La peine est permanente gravée a jamais. Arrêtez cette expression pour le moins debile.

Portrait de vévert1416
21/novembre/2019 - 19h10

Bref, pas grand chose pour faire avancer les choses. Ce sera un statu quo. Hélas

Portrait de Juillet2307
21/novembre/2019 - 18h34

Fourniret, c'est pas ce gars qui était filmé d'une cellule de prison en train de se balader en short en plein hiver dans une cour de prison?

Portrait de satine1
21/novembre/2019 - 17h55

Mais qu’il parle si c’est lui !!!! De toute façon il est condamné à la perpétuité, il ne peut pas avoir plus. 

Que les parents sachent où leur petite fille se trouve depuis si longtemps (sûrement enterrée hélas) et ils pourront enfin faire leur deuil !