21/11 11:01

Apple annule, à la veille d'un prestigieux festival de cinéma à Los Angeles, la présentation du film "The Banker", avec Samuel L. Jackson - Découvrez pourquoi

Apple a annoncé hier, à la veille d'un prestigieux festival de cinéma à Los Angeles, qu'il annulait la présentation du film "The Banker", avec Samuel L. Jackson, en raison de "préoccupations" non précisées.

Le film, produit par Apple pour sa nouvelle plateforme de streaming, est inspiré par l'histoire vraie de deux hommes d'affaires noirs américains, Bernard Garrett et Joe Morris, qui ont défié les lois raciales en vigueur dans les années 1950 aux Etats-Unis et recruté un ouvrier blanc pour l'installer à la tête de leur entreprise.

"La semaine dernière, des préoccupations entourant le film ont été portées à notre attention", a dit Apple dans une déclaration transmise à l'AFP.

"Nous avons besoin, avec les cinéastes, d'un peu de temps pour examiner ces questions et déterminer les meilleures étapes pour la suite. C'est pourquoi nous ne présentons plus +The Banker+ au festival AFI", explique Apple, sans donner aucune précision sur la nature de ces "préoccupations" de dernière minute.

Selon certains médias suivant de près Hollywood, cette annulation est liée à des allégations formulées par un membre de la famille de Bernard Garrett, l'un des entrepreneurs mis en scène dans le film.

"The Banker", qui devait être dévoilé jeudi soir au festival AFI de l'Institut du film américain, sera remplacé par "Marriage Story", drame avec Scarlett Johansson et Adam Driver donné parmi les favoris pour les Oscars.

"Nous soutenons la décision d'Apple de reporter l'avant-première, et nous remercions nos amis de Netflix de nous permettre de projeter +Marriage Story+, salué par la critique", a réagi un porte-parole de l'AFI interrogé par l'AFP.

"The Banker" était l'un des premiers films produits par le géant technologique pour son nouveau service de vidéo à la demande, Apple TV+, lancé le 1er novembre. Après sa présentation à Los Angeles, l'oeuvre devait être diffusée en streaming à partir du 6 décembre.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de th93100
21/novembre/2019 - 15h07
Foofur a écrit :

J'allais JUSTEMENT dans votre sens ! 

Relisez-vous ! 

Je suis désolé de cette méprise, j'avais 'lu de travers' après le retour de 'La république...'

Portrait de Foofur
21/novembre/2019 - 14h54
th93100 a écrit :

Pourquoi me répondre ?

Ai je dit que le temps devait effacer quelque chose ? Non

ou qu'une victime devait se manifester sous un délai quelconque ? Non encore.

Si vous ne comprenez pas ce que j'écris, cf ma dernière réponse à  'la république c'est...' et vomissez où bon vous semble, mais pas sur mes pompes

 

J'allais JUSTEMENT dans votre sens ! 

Relisez-vous ! 

Portrait de th93100
21/novembre/2019 - 14h47
Foofur a écrit :

Je me sens particulièrement touché par ce sujet.

Je n'ai pas été violé mais il y a plus de dix ans, j'ai eu des flashbacks très violents. Des souvenirs de ma prime enfance où je voyais ma sœur se faire violenter par un porc ! Le vieux monsieur qui lui faisait faire la vaisselle chez lui, debout sur un marche-pied la tripotait partout, la queue à l'air. Il m'a expédié hors de la pièce violemment quand je l'ai surpris ! Ce goret lui offrait une tablette de chocolat par jour en échange de son silence ! Mes parents pendant ces actes faisaient la sieste et ne se doutaient pas une seconde de ce qui se passait ! 

Je n'ai compris ce qui se passait que 30 ans après ! J'en ai parlé à ma sœur qui a confirmé les faits et m'a répondu "c'est vieux ça" ! Je sais depuis que des souvenirs peuvent remonter à la surface loooooongtemps après, que des actes peuvent paraître anodins à une époque et ne plus l'être longtemps après ! L'inconscient nous joue des tours et peut conditionner des vies entières ! 

Quand je lis des arguments comme quoi une victime ne se réveille qu'au bout de 40 ans donc elle ment, ça me fait vomir !!!! 

Pourquoi me répondre ?

Ai je dit que le temps devait effacer quelque chose ? Non

ou qu'une victime devait se manifester sous un délai quelconque ? Non encore.

Si vous ne comprenez pas ce que j'écris, cf ma dernière réponse à  'la république c'est...' et vomissez où bon vous semble, mais pas sur mes pompes

 

Portrait de th93100
21/novembre/2019 - 14h42
La République C'est Moi a écrit :

Vous êtes toujours prompt à vouloir minimiser les violences faites aux enfants en vous réfugiant derrière la justice. C'est dingue!!

Sur une autre discussion vous défendez ardemment Polanski.

Vous avez une idée de ce que vaut la justice au USA?

Avec le pognon que vous n'êtes visiblement pas gêné de donner aux pédophiles, ils peuvent s'acheter le silence de ses pauvres enfants.

Qu'avez vous dans la tête?

Etes vous en capacité de comprendre ce que j'écris ???

Je ne reviens pas sur la gravité d'actes (pédophile et viol, puisque vous semblez confondre les deux...) et je n'ai JAMAIS minimisé ces agressions !

Je ne défend R Polanski  nulle part... et si tel devait etre le cas, je défendrai son oeuvre mais jamais le bonhomme s'il a fait ce qui lui est reproché. Je sais faire la différence entre le fond et la forme. Je peux apprécier au plus haut point 'Voyage au bout de la nuit' et rejeter le personnage et les idées de LF Céline

La justice aux USA ? Vous entendez la réformer derrière votre clavier sur JMM ??? Si un justiciable Américain doit avoir recours à une juridiction, je suis au regret de vous confirmer que ce ne pourra etre QU'AUX USA ...

Enfin, parce qu’un rejeton de la famille aurait commis des actes odieux, il faudrait oublier tout le symbole qu'à pu être le père ? l'apport qu'il a constitué dans la lutte anti racisme aux USA ? la 'petite' part d'histoire qu'il a créé ? Pour moi, c'est non ! Si les enfants de Gandhi, S Veil, Mandela ou tout autre symbole que vous choisirez devait commettre des actges odieux, ceux ci ne devraient pas rejaillir sur la noble existence de leurs parents.

Portrait de Foofur
21/novembre/2019 - 14h15
th93100 a écrit :

Il n'y a rien à ajouter sur la gravité d'un viol, ses conséquences etc....

Mais après ? Toute la vie de la famille ? son histoire ? sa symbolique (forte dans le cas présent) doivent etre oubliés ? effacés ? proscrits ?

S'il y a des actes justiciables, que la justice s'en charge,  et que l'histoire de la famille puisse continuer à vivre !

Je me sens particulièrement touché par ce sujet.

Je n'ai pas été violé mais il y a plus de dix ans, j'ai eu des flashbacks très violents. Des souvenirs de ma prime enfance où je voyais ma sœur se faire violenter par un porc ! Le vieux monsieur qui lui faisait faire la vaisselle chez lui, debout sur un marche-pied la tripotait partout, la queue à l'air. Il m'a expédié hors de la pièce violemment quand je l'ai surpris ! Ce goret lui offrait une tablette de chocolat par jour en échange de son silence ! Mes parents pendant ces actes faisaient la sieste et ne se doutaient pas une seconde de ce qui se passait ! 

Je n'ai compris ce qui se passait que 30 ans après ! J'en ai parlé à ma sœur qui a confirmé les faits et m'a répondu "c'est vieux ça" ! Je sais depuis que des souvenirs peuvent remonter à la surface loooooongtemps après, que des actes peuvent paraître anodins à une époque et ne plus l'être longtemps après ! L'inconscient nous joue des tours et peut conditionner des vies entières ! 

Quand je lis des arguments comme quoi une victime ne se réveille qu'au bout de 40 ans donc elle ment, ça me fait vomir !!!! 

Portrait de th93100
21/novembre/2019 - 12h59
pommedadam a écrit :

Le viol, surtout concernant un jeune enfant, est très traumatisant. Le processus pour pouvoir en parler en public (et donc de dénoncer le coupable) peut être très long. Parfois même, les victimes ne le disent jamais. Il faut savoir qu'Hollywood a été (et l'est peut-être encore) le centre d'un vaste réseau de violeur et de pédophile, en particulier dans les années 70. Donc tout ce qui remonte à cette époque est très sensible puisque ça peut éclabousser des personnalités très connues actuellement et considérées comme des stars. Je ne citerai aucun nom...

Il n'y a rien à ajouter sur la gravité d'un viol, ses conséquences etc....

Mais après ? Toute la vie de la famille ? son histoire ? sa symbolique (forte dans le cas présent) doivent etre oubliés ? effacés ? proscrits ?

S'il y a des actes justiciables, que la justice s'en charge,  et que l'histoire de la famille puisse continuer à vivre !

Portrait de th93100
21/novembre/2019 - 12h59
pommedadam a écrit :

Le viol, surtout concernant un jeune enfant, est très traumatisant. Le processus pour pouvoir en parler en public (et donc de dénoncer le coupable) peut être très long. Parfois même, les victimes ne le disent jamais. Il faut savoir qu'Hollywood a été (et l'est peut-être encore) le centre d'un vaste réseau de violeur et de pédophile, en particulier dans les années 70. Donc tout ce qui remonte à cette époque est très sensible puisque ça peut éclabousser des personnalités très connues actuellement et considérées comme des stars. Je ne citerai aucun nom...

Il n'y a rien à ajouter sur la gravité d'un viol, ses conséquences etc....

Mais après ? Toute la vie de la famille ? son histoire ? sa symbolique (forte dans le cas présent) doivent etre oubliés ? effacés ? proscrits ?

S'il y a des actes justiciables, que la justice s'en charge,  et que l'histoire de la famille puisse continuer à vivre !

Portrait de pommedadam
21/novembre/2019 - 12h18
Nono75 a écrit :

Oui, c'aurait été bien d'approfondir un peu.

D'après le Parisien (je ne cite que le début de l'article, il est trois fois plus long) :

 

Selon plusieurs médias américains, la raison serait liée au passé de Bernard Garrett junior, le fils de Bernard Garrett, qui coproduisait le film, et devait participer à la tournée promotionnelle du long-métrage.

Ses deux demi-sœurs, plus jeunes d'environ quinze ans que leur frère, ont récemment fait savoir à la firme à la pomme que Junior les avait sexuellement agressées quand il était jeune homme et vivait encore à la maison.

Toujours la même chose donc, ça commence a être pénible de devoir tout aseptisé d'autant plus que les faits remontent au début des années 1970.

Aucun souci pour dire que c est mal et tout ca mais 1970, ça fait presque 50 ans, faut pas attendre que les gens soient connus pour sortir des trucs 50 ans plus tard m..de.

 

Le viol, surtout concernant un jeune enfant, est très traumatisant. Le processus pour pouvoir en parler en public (et donc de dénoncer le coupable) peut être très long. Parfois même, les victimes ne le disent jamais. Il faut savoir qu'Hollywood a été (et l'est peut-être encore) le centre d'un vaste réseau de violeur et de pédophile, en particulier dans les années 70. Donc tout ce qui remonte à cette époque est très sensible puisque ça peut éclabousser des personnalités très connues actuellement et considérées comme des stars. Je ne citerai aucun nom...

Portrait de Nono75
21/novembre/2019 - 12h09

Oui, c'aurait été bien d'approfondir un peu.

D'après le Parisien (je ne cite que le début de l'article, il est trois fois plus long) :

 

Selon plusieurs médias américains, la raison serait liée au passé de Bernard Garrett junior, le fils de Bernard Garrett, qui coproduisait le film, et devait participer à la tournée promotionnelle du long-métrage.

Ses deux demi-sœurs, plus jeunes d'environ quinze ans que leur frère, ont récemment fait savoir à la firme à la pomme que Junior les avait sexuellement agressées quand il était jeune homme et vivait encore à la maison.

Toujours la même chose donc, ça commence a être pénible de devoir tout aseptisé d'autant plus que les faits remontent au début des années 1970.

Aucun souci pour dire que c est mal et tout ca mais 1970, ça fait presque 50 ans, faut pas attendre que les gens soient connus pour sortir des trucs 50 ans plus tard m..de.

 

Portrait de Foofur
21/novembre/2019 - 12h06
TheBoss a écrit :
J'ai lu l'article en long, en large, et en travers et je n'ai toujours pas compris quelle en était la raison.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pareil.

De quoi est-il question ?