12/11 07:53

Voilà pourquoi France 5 a décidé d'annuler hier soir la diffusion de "C à vous" avec le dîner de l'acteur Louis Garrel, qui avait été enregistré mercredi dernier

Hier soir, l'acteur Louis Garrel devait être l'invité de l'émission "C à vous" de France 5 et en ce jour férié, l'émission avait même été enregistrée à l'avance. Mais en dernière minute, la chaîne et le production ont fait le choix de déprogrammer la diffusion de cette interview autour de la table de l'émission. En fait, Louis Garrel, venait faire la promotion du film de Roman Polanski, or depuis ce week-end, Le réalisateur est à nouveau dans la tourmente. Le cinéaste de 86 ans, déjà accusé du viol d'une adolescente en 1977, est cette fois mis en cause par Valentine Monnier, photographe et ex-mannequin française. Elle affirme que le réalisateur l'a violée avec "une extrême violence" en 1975, alors qu'elle venait d'avoir 18 ans.

Si le cinéaste réfute "avec la plus grande fermeté" ces accusations, elles ont une incidence  sur la promotion de son nouveau film "J'accuse".

La diffusion de cette interview de Louis Garrel a donc été annulée en catastrophe: "L'émission ayant été enregistrée mercredi, c'était impossible de la diffuser ce lundi en l'état compte tenu de l'actualité", a ainsi expliqué la chaîne au Parisien. C'est donc le dîner avec l'humoriste Camille Lellouche du 29 octobre dernier, qui a été diffusé à sa place.

Pour mémoire, Jean Dujardin, avait lui annulé sa présence au 20h de TF1 qui était prévue dimanche, il devait répondre aux questions de Anne-Claire Coudray sur le film.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de TurnLeft
13/novembre/2019 - 02h28

Non mais elles pêtent les plombs les nanas !!! Une qui dénonce un prétendu viol de 1975 il y a donc 44 ans, ça ne l'a pas empêché de vivre manifestement, elle le fait comme l'autre Adèle Haenel à la veille de la sortie d'un film ... A ce stade ça s'appelle de la malveillance, faut pas charrier, elles couchent pour arriver et après elles viennent jouer les victimes à l'instar d'Asia Argento qui a "subit" des cunnilingus pendant 5 ans contre son gré... faut le faire tout de même se mettre cuisses écartées devant le même mec quand on n'est pas consentante, ne pas l'éviter ... ça ne tient pas debout. Marre de ces hystériques qui balancent pendant que les vraies femmes abusées et battues n'osent plus bouger et meurent sous les coups de leurs bourreaux. Et depuis quand on annule des émissions sans respecter la présomption d'innocence. On marche vraiment sur la tête dans ce pays

Portrait de HomoloGay
12/novembre/2019 - 18h14
Pierre henry 115 a écrit :

Polanski ça serait plutôt le contraire d'Outreau, reconnu coupable par la justice américaine mais défendu aveuglement par toute la culture française. Et ici la diffusion a été annulée car du point de vue du rédacteur en chef on ne pouvait pas diffuser une interview d'un acteur du film sans qu'on lui est posé la question, or l'interview a été enregistrée avant le témoignage de l'accusatrice.

Je suis d'accord avec vous. Je vous conseille d'ailleurs d'écouter Blanche Gardin qui a commenté ce fait divers. Elle a dit en gros (je paraphrase et je suis loin d'avoir son talent) : on pardonne facilement à un artiste, mais on ne pas dire d'un boulanger : sa baguette est la meilleure du monde. Certes il a violé des gosses, mais sa baguette est irremplaçable.

Portrait de Pierre henry 115
12/novembre/2019 - 15h18
mercibernard a écrit :

l'affaire d'Outreau çà vous dit quelque chose ?

Cloués au pilori par la populace, puis après un gâchis de vies humaines détruites et de suicide... oups on s'est trompé les gamins avaient racontés des cacouilles pour faire plaisir aux parents...

Polanski ça serait plutôt le contraire d'Outreau, reconnu coupable par la justice américaine mais défendu aveuglement par toute la culture française. Et ici la diffusion a été annulée car du point de vue du rédacteur en chef on ne pouvait pas diffuser une interview d'un acteur du film sans qu'on lui est posé la question, or l'interview a été enregistrée avant le témoignage de l'accusatrice.

Portrait de Panurge
12/novembre/2019 - 14h41

«chronique d un film mort-né annoncé» Je pense que ce titre s impose car son film “j accuse " et bon pour la poubelle ! En tout cas moi j ai le titre pour son biopic «la débauche d une ordure »

 

Portrait de mercibernard
12/novembre/2019 - 14h12

l'affaire d'Outreau çà vous dit quelque chose ?

Cloués au pilori par la populace, puis après un gâchis de vies humaines détruites et de suicide... oups on s'est trompé les gamins avaient racontés des cacouilles pour faire plaisir aux parents...

Portrait de Greenday2013
12/novembre/2019 - 13h50

Pour rappel, Polanski a reconnu avoir drogué et violé une fille de 13 ans.

Grâce à son argent, il a pu acheter le silence de cette fille, et s'enfuir tranquillement des États-Unis.

Autant je comprends le principe de la présomption d'innocence pour les autres accusations, autant le fait que ce mec soit libre et puisse travailler avec les plus grandes stars alors qu'il a reconnu un viol pédophile sans être puni, ça, ça me dégoute.

Portrait de lilirose45
12/novembre/2019 - 12h01
dzeus a écrit :

et voila, il suffit qu'une femme accuse de viol et la personne est vouée au bucher. mais qu'est ce que c'est que cette société de malade. la justice n'existe plus ???? accusé accusé il en restera toujours quelque chose. c'est le déreglement total. et que dire d'une actrice qui accuse mais qui se mélange les crayons dans son vocabulaire mettant en doute sa version. aller hop, c'est a vous boycot et dujardin je ne veux plus le voir.

Et moi en tant que femme, je dis que ce n'est qu'un vieux dégueulasse

Portrait de HomoloGay
12/novembre/2019 - 10h50

Ce que j'adore, c'est qu'à chaque fois, les identitaires de ce site défendent l'accusé, à savoir un pédophile (Polanski a été définitivement condamné pour viol d'une enfant de 13 ans, là il n'y a plus de présomption d'innocence !!!) et voue aux gémonies la femme ayant eu le courage de porter plainte (cf le post ignoble de Minou 75). C'est un manque criant de psychologie. Il est établi depuis longtemps que les femmes ayant subi un viol s'emmurent dans le silence et la culpabilité.

Portrait de mercibernard
12/novembre/2019 - 10h24

sur les faits qu'ils soient vrais ou faux je ne me prononce pas mais on ne peut pas  juger et condamner un homme (ou une femme) sur internet sans autre forme de procés….

c'est la vindicte populaire(les anonymes des réseaux sociaux)  qui rend ce qu'elle croit être une forme de justice, sans connaitre les faits,avec un effet de mode, de meute tout comme on condamnait les sorcieres. les réseaux sociaux sont l'inquisition du 21 eme siécle…...

Portrait de dzeus
12/novembre/2019 - 09h59

et voila, il suffit qu'une femme accuse de viol et la personne est vouée au bucher. mais qu'est ce que c'est que cette société de malade. la justice n'existe plus ???? accusé accusé il en restera toujours quelque chose. c'est le déreglement total. et que dire d'une actrice qui accuse mais qui se mélange les crayons dans son vocabulaire mettant en doute sa version. aller hop, c'est a vous boycot et dujardin je ne veux plus le voir.

Portrait de minou75
12/novembre/2019 - 09h56 - depuis l'application mobile

Encore une qui s'est réveillée 45 ans après...Lamentable !!!

Portrait de Sorj
12/novembre/2019 - 09h00
lilirose45 a écrit :

Ils ont tourner un film avec un violeur de gamines en toute connaissance de cause

Maintenant, faut assumer

Garrel ne s’est pas défilé, l’interview a été déprogrammée.

Portrait de lilirose45
12/novembre/2019 - 08h52

Ils ont tourner un film avec un violeur de gamines en toute connaissance de cause

Maintenant, faut assumer

Portrait de Voltaire .
12/novembre/2019 - 08h42
Sorj a écrit :

Valentine Monnier a clairement décidé de saboter son film.

Une « mise à mort » savamment organisée d’un film intelligent informatif qui résonne étrangement avec notre epoque 

Portrait de Sorj
12/novembre/2019 - 08h10

Valentine Monnier a clairement décidé de saboter son film.