04/11 08:01

La comédienne Adèle Haenel, qui a obtenu 3 César, accuse le réalisateur Christophe Ruggia d'attouchements alors qu'elle avait entre 12 et 15 ans

Dans un article publié par Mediapart, l’actrice Adèle Haenel accuse le réalisateur Christophe Ruggia d’"attouchements" et de "harcèlement sexuel". A l'époque des faits, elle avait entre 12 et 15 ans. "Je suis vraiment en colère, a déclaré à Mediapart la comédienne de 30 ans déjà récompensée par deux césars. Je veux raconter un abus malheureusement banal, et dénoncer le système de silence et de complicité qui, derrière, rend cela possible."

En 2014 et 2015, Adèle Haenel obtient deux César, celui de la meilleure actrice dans un second rôle dans Suzanne, puis celui de la meilleure actrice pour Les Combattants. En 2018, elle est nommée pour le meilleur second rôle pour le film 120 battements par minute. Elle est à nouveau nommée en 2019 pour le César de la meilleure actrice pour son interprétation dans le film En liberté !.

Pour cette enquête, qui a duré sept mois, Mediapart affirme avoir contacté une trentaine de personnes, confortant le témoignage d'Adèle Haenel. Adèle Haenel a fait ses débuts au cinéma en 2002 dans le film Les Diables de Christophe Ruggia. "Les rapports qu’entretenait Christophe avec Adèle n’étaient pas normaux. On avait l’impression que c’était sa fiancée, a déclaré à Mediapart Laëtitia, la régisseuse générale du film. On n’avait quasiment pas le droit de l’approcher ou de parler avec elle, parce qu’il voulait qu’elle reste dans son rôle en permanence. Lui seul avait le droit d’être vraiment en contact avec elle. On était très mal à l’aise dans l’équipe."

Christophe Ruggia, qui se présente comme le "découvreur" du "grand talent" d'Adèle Haenel a refusé de répondre aux questions de Mediapart. Mais il a fait savoir par la voix de ses avocats qu'il "réfut[ait] catégoriquement avoir exercé un harcèlement quelconque ou toute espèce d’attouchement sur cette jeune fille alors mineure".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de carino
5/novembre/2019 - 07h26

Il faut une équipe specialisée pour enqueter sur ce type d'agressions. 

Il faut encourager l'utilisation de la technologie 

L'amnesie est une realité que j'ai personnellement vécu en tant que personne agressée sexuellement . 

Portrait de cineberry
4/novembre/2019 - 20h44
Juillet2307 a écrit :

elle n'a fait qu'un seul film avec ce réalisateur: en 2002 à 13 ans : les diables! loin de moi de mettre en doute ses accusations! Mais entre 12 et 15 ans, alors qu'elle n'a joué pour lui qu'une seule fois! Pourquoi ces actrices " abusées" se réveillent elles des années plus tard? En plus il y a eu la vague me too, elle aurait pu à ce moment là le dire! étrange! peut être n'a t'elle pas eu un rôle via ce réalisateur que je ne connais pas et a t'elle voulu se venger?  

Malheureusement, peu d'enfants sont éduqués à réagir dans une situation d'agression sexuelle. Le mal-être que l'agression génère s'accompagne souvent d'un sentiment de honte voire de culpabilité qui incite plutôt à se taire. Chez certains, le traumatisme est tellement violent que le cerveau provoque une amnésie qui peut durer des années. C'est un fait, à de rares exceptions près, les victimes, surtout les jeunes, mettent des années à parler. Pourquoi parler ? Tous les psychologues vous diront que c'est une étape incontournable pour surmonter un traumatisme de la sorte. C'est peut-être aussi une façon de faire changer les mentalités. Pourquoi les agresseurs continueraient à avoir pignon sur rue quand les victimes seraient condamnées à se taire ? C'est aussi une manière de sensibiliser les gens sur une réalité malheureusement terrible. Vous n'imaginez pas combien de jeunes, filles et garçons, sont agressés sexuellement chaque année en France. Beaucoup se suicident, certains survivent tant bien que mal. Moins de 5% des agresseurs sont condamnés. Je pense qu'on en a pas terminé avec ce problème.

Portrait de Juillet2307
4/novembre/2019 - 19h28

elle n'a fait qu'un seul film avec ce réalisateur: en 2002 à 13 ans : les diables! loin de moi de mettre en doute ses accusations! Mais entre 12 et 15 ans, alors qu'elle n'a joué pour lui qu'une seule fois! Pourquoi ces actrices " abusées" se réveillent elles des années plus tard? En plus il y a eu la vague me too, elle aurait pu à ce moment là le dire! étrange! peut être n'a t'elle pas eu un rôle via ce réalisateur que je ne connais pas et a t'elle voulu se venger?  

Portrait de cineberry
4/novembre/2019 - 17h00
Greenday2013 a écrit :

Entre 12 et 15 ans ?

Mais qui l'a forcée à se présenter sur les tournages pendant toutes ces années ?

Toujours un abruti de service pour culpabiliser les victimes.

Il vous a sans doute échappé que certains tournages nécessitent des enfants et que certains enfants rêvent très tôt d'une carrière dans le cinéma. Elle était consentante à tourner un film, pas à se faire tripoter par son réalisateur. Est-ce trop dur à comprendre ?

Portrait de Greenday2013
4/novembre/2019 - 14h01

Entre 12 et 15 ans ?

Mais qui l'a forcée à se présenter sur les tournages pendant toutes ces années ?

Portrait de Panurge
4/novembre/2019 - 10h56

Y a du ménage à faire dans le milieu très privilégié  de la réalisation cinématographique !!!

Portrait de Philou-02.
4/novembre/2019 - 08h37

Sujet épineux !!  

Portrait de laurent120
4/novembre/2019 - 08h18

Il semblerait que les rares femmes qui n'ont subi aucun attouchement hésitent à témoigner !!

Portrait de nina83
4/novembre/2019 - 08h12

Décidément, la liste s'allonge de jour en jour.....