18/10 07:46

Le conseil municipal de New York a entériné cette nuit la fermeture de la prison géante de Rikers Island, à une échéance encore incertaine

Le conseil municipal de New York a entériné cette nuit la fermeture de la prison géante de Rikers Island, à une échéance encore incertaine, pour remplacer cet établissement connu pour sa violence endémique par quatre nouvelles prisons au coeur de la ville. C'est une nouvelle étape dans un processus complexe, entamé en mars 2017 avec la présentation du projet par le maire de New York Bill de Blasio. "C'est un jour historique", s'est félicité après le vote le maire démocrate. Ce vote vise à "valoriser les gens, ne plus les condamner et les envoyer sur une voie qui ne faisait qu'empirer leurs vies".

Pour se fixer une date butoir, le conseil municipal a également adopté une disposition qui ne permettra plus l'utilisation de Rikers au-delà du 31 décembre 2026. Le projet est très controversé en raison notamment des inquiétudes des New-Yorkais de voir de nouvelles prisons construites près de chez eux, alors que Rikers, située sur une île à l'extrême nord-ouest du Queens, est complètement isolée de toute zone résidentielle.

Le projet prévoit de construire des bâtiments dans le centre de Brooklyn et dans Chinatown à Manhattan, ainsi que dans le Queens et le Bronx. D'autres critiquent l'idée de voir la ville consacrer un budget colossal à la construction de nouveaux établissements pénitentiaires, plutôt que d'utiliser l'enveloppe pour améliorer le système judiciaire.

Le maire et le conseil municipal se sont entendus pour débloquer une enveloppe de 391 millions de dollars, qui doit notamment porter sur des programmes de prévention, infime au regard du coût du projet, estimé à 8,7 milliards de dollars.

Les partisans du plan estiment qu'il permettra des visites plus fréquentes pour les proches et facilitera les projets de réinsertion.

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions