11/10 07:31

Cigarettes électroniques - Le nouveau bilan des victimes publié aux Etats-Unis qui fait froid dans le dos: 26 morts et 1.299 cas de maladies pulmonaires

1.299 cas de maladies pulmonaires sévères associées au vapotage ont été recensés dans tout le pays, ont annoncé les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), confirmant que ce que les autorités appellent une épidémie se poursuit malgré les alertes sanitaires. Les maladies ont commencé à apparaître de façon éparse en mars et avril, mais c'est seulement en juillet que les autorités ont commencé à comprendre que des vapoteurs étaient frappés d'une même maladie mystérieuse.

Le pic de malades a été en juillet, août et septembre, mais des vapoteurs continuent à ce jour de se présenter dans les hôpitaux. 70% des patients sont des hommes, et 80% ont moins de 35 ans. 15% ont moins de 18 ans. Mais les morts sont plus âgés : la moitié avait entre 49 et 75 ans.

Dans les trois quarts des cas, les malades ont rapporté avoir consommé des produits au THC (tétrahydrocannabinol), l'agent psychoactif du cannabis, ce qui pousse les autorités sanitaires à appeler la population à éviter le vapotage, surtout si les e-liquides ont été achetés à des dealers.

Mais, ce n'est pas la seule mauvaise nouvelle. Une nouvelle étude, menée par la New York University et publiée dans la revue PNAS le 7 octobre 2019, avance que la nicotine contenue dans les recharges pourrait provoquer des cancers du poumon et de la vessie. Pendant 54 semaines, les scientifiques ont étudié deux groupes de souris. L'un a été exposé à de la fumée de cigarette électronique à base de nicotine, l'autre a évolué dans un air sain.

Résultat : 9 souris sur 40 ont développé un adénocarcinome du poumon et 23 sur 40 a souffert d'une hyperplasie urothéliale de la vessie, une tumeur pré-cancéreuse. "Ces lésions étaient extrêmement rares chez les souris exposées au contrôle du véhicule ou à l’air filtré", précisent les chercheurs.

Selon eux, "la nicotine et son produit de nitrosation, la nitrosamine cétone dérivée de la nicotine, ont les mêmes effets délétères sur les cellules épithéliales du poumon et les cellules urothéliales de la vessie".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de C'est Mon Avis
11/octobre/2019 - 15h28
FabDu59 a écrit :

Et si on faisait le compte des personnes décédées à cause du tabac ? Nous sommes très très très loin de 26 morts; non ? :) 

C'est exactement ce que j'allais écrire, mais vous l'avez fait avant moi smiley

Je pense que de toute façon, vous avez écrit là ce que beaucoup de monde pense.

Toutefois j'aimerai ajouter quelque chose. J'ai entendu parler (sur RTL dans l'émission "on refait le monde"), que le directeur de Pfizer avait lancé lui-même des alertes concernant les méfaits de la cigarette électronique, Pfizer fabricant des patches et autres pour aider les personnes à arrêter de fumer. Il est clair que les personnes qui s'arrêtent de fumer sans ces "médicaments" et grâce à la cigarette électronique, font perdre beaucoup d'argent à ce laboratoire !

Portrait de Alexdelouest
11/octobre/2019 - 07h52

Superbe leçon de journalisme ! Précisez que seul les cigarettes JUUL sont concernés et que les cigarettes électroniques autres (si bien entretenues) n’ont jamais tuées (en tout cas en France).