07/10 12:22

Hauts-de-Seine: Le tribunal de grande instance de Nanterre a été évacué après une alerte à la bombe - Perimètre de sécurité levé à 12h00

12h22: Voici le communiqué du préfet des Hauts-de-Seine annonce que le périmètre de sécurité a été levé à 12h

Le tribunal de grande instance (TGI) de Nanterre a été évacué ce lundi matin, suite à une alerte à la bombe.

La direction territoriale de la sécurité de proximité des Hauts-de-Seine et les agents de sécurité du centre administratif départemental ont immédiatement  mis en place un périmètre de sécurité. Le service déminage de la préfecture de police a été sollicité.

Pendant l’intervention des démineurs, la circulation a été coupée avenue Joliot Curie dans les deux sens entre les places des Droits de l’homme et Nelson Mandela. Les usagers et agents de la préfecture ont été confinés à l’intérieur du bâtiment. Aucun explosif n’ayant été détecté, le périmètre de sécurité a été levé à 12h00.

Les usagers qui avaient rendez-vous à la direction des migrations et de l'intégration ce lundi 7/10 dans la matinée pourront être reçus dans l'après-midi ou à une date ultérieure sur présentation de leur convocation.
11h52: Ce matin, vers 9h05, une personne a contacté le 17 pour annoncer que cinq bombes étaient prêtes à exploser dans l'enceinte du palais de justice de Nanterre (Hauts-de-Seine), comme le rapporte Le Parisien.

Environ 300 personnes (magistrats, agents et justiciables) ont été évacués du tribunal de grande instance par mesure de précaution, un quart d'heure après l'appel. Nos confères précisent que personne ne peut désormais entrer dans les bâtiments de la préfecture, de la direction départementale de la police et du tribunal .

Sur Twitter, le préfet des Hauts-de-Seine indique que "les services de la préfecture Nanterre sont actuellement fermés au public en raison de l'évacuation du tribunal de grande instance". "Les services de police sont mobilisés. La circulation est coupée avenue Joliot-Curie entre la place Nelson Mandela et la place des Droits de l’Homme", précise le message sur le réseau social.

Ce n'est que peu avant midi que le tribunal a pu réouvrir ses portes.

Ailleurs sur le web

Vos réactions