06/10 12:22

Attaque à la Préfecture : Ce moment où Christophe Castaner affirmait "qu'il n'y avait aucun signe d’alerte chez l'agresseur" - Vidéo

Plusieurs éléments recueillis par les enquêteurs ont conduit à accréditer l’hypothèse d’une radicalisation de Mickaël Harpon, l’employé de la direction du renseignement de la Préfecture de police de Paris (DRPP) qui a poignardé à mort, jeudi 3 octobre, quatre de ses collègues.

Des charges qui vont à l’encontre des premières déclarations du ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, quelques heures après l’attentat. Ce dernier avait affirmé que cet employé, atteint de surdité et en poste à la PP depuis 2003, « n’avait jamais présenté de difficultés comportementales », ni « le moindre signe d’alerte ».

Revoir ces déclarations

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de 7440
7/octobre/2019 - 06h16

Mais bien sur que ne ferait-il pas pour concerver son poste coute que coute, à vomir...

 
Portrait de lxa75
6/octobre/2019 - 15h49

Il a donné les infos qu'il disposait à l'instant donné, donc rien d'anormal 

Portrait de MacTV
6/octobre/2019 - 13h39 - depuis l'application mobile

C’è type est une véritable ordure.... il se reconnaîtra